logo Parasight

Biographie

Parasight

Originaire de Copenhague (Danemark), Parasight est un groupe de Crust / Hardcore formé en 2009 suite au regroupement de plusieurs musiciens issus de la scène Punk / D-Beat du pays. Après un EP, un split et un premier LP Munden Fuld Af Løgn, Lommen Fuld Af Profit, le combo revient en mars 2018 avec son second album At Leve Som Hvis Der Var Et Håb, mixé par Fredrik Nordström (Martyrdöd, At The Gates, Wolfbrigade) et masterisé par Brad Boatright (Nails, From Ashes Rise, Integrity).

Chronique

15.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

At Leve Som Hvis Der Var Et Håb ( 2018 )

Le nom n’est pas vendeur, il faut l’avouer. Mais c’est quand même pas cela qui va arrêter l’envie de jeter une petite oreille sur ce nouvel album de ParasightTo Live As If There Was Hope (pour ceux qui ne parleraient pas Danois couramment), surtout que l’artwork permet d’amorcer la teneur du disque, sans compter l’hommage que l’on peut supposer à Entombed dans le nom du combo.

Alors oui, on retrouvera quelques accointances avec les Suédois, mais on tape quand même plus dans un Hardcore proche du Crust que du Death. On pensera en effet à Unkind ou Conspiracy Of Denial avec en sus quelques traits de Martyrdod, mais pas que : « Du Glemt » et son choeur surprenant puisqu’il apparait sans s’annoncer, les titres précédents n’en donnant aucun indice. Le registre vocal se fait fil rouge de l’ensemble, offrant peu de variation malgré une présence sonore bien ancrée dans la musique de Parasight (« Art Er Noget Lort » ou « Hablost »), qui va de paire avec la partie rythmique du LP (notamment le jeu de batterie). A noter, quelques dissonances qui me font parfois penser à du Black Metal sur certains passages, notamment le titre de clôture. C’est au final ce qui permet à At Leve Som Hvis Der Var Et Hab de tenir le choc des écoutes : une homogénéité subtile, et surtout un cap gardé tout au long du disque.

Pas mauvais dans son ensemble, cet album garde son fil conducteur tout au long des différents titres mais sonne bien plus propre qu’un Disfear par exemple, ce qui au final peut lui faire perdre en aplomb assez rapidement si l’on est adepte d’un son brut. Pour autant, Parasight ne fait aucune véritable autre faute, cet opus ne cachant pas ses messages et se positionnant dans un registre assez efficace (« Sulten I Seng »).

At Leve Som Hvis Der Var Et Hab n’a donc de perturbant que son nom. Comme pas mal de groupes de cette veine Hardcore / Crust, on sait ou on met les pieds assez facilement, mais cela n’enlève rien l’attrait que l’on pourrait avoir pour Parasight. Tentez au moins une écoute, cela peut valoir le coup.

A écouter : Sulten I Seng - Du Glemt