logo Palehorse

Biographie

Palehorse

Vincent Calandra - chant
Dave Heck - basse
Dave LePage - guitare
Joe Longobardi - batterie

Palehorse pousse ses premiers cris en 2003. Vincent Calandra, un ancien de Mansruin, s'unie à son ami de toujours Dave LePage afin de redonner au hardcore ses lettres de noblesse. Le duo s'entoure d'un batteur et d'un bassiste et enregistre sa première démo, And I Looked. Peu après, le groupe est rejoint par le bassiste Sean Brickley.
Progressivement, Palehorse commence à travailler avec les contacts glanés aux quatre coins de la région nord-est. Du Connecticut au Massachusetts, en passant par la Pennsylvanie et le Vermont, la formation de Vinnie Calandra construit sa notoriété et les tee-shirts à l'éffigie du groupe deviennent de plus en plus nombreux aux concerts.
S'estimant suffisamment prêt, Palehorse décide d'enregistrer son premier ep. Pour ce faire, Calandra et LePage recrutent un guitariste supplémentaire, John Tamas, ainsi que le batteur Joe Longobardi. Ayant entendu parler d'un nouveau studio créé par Matt Henderson (Madball, Agnostic Front) appelé Atomic Recording, le quintet investit les lieux et réalise Secrets Within Secrets qui sort en 2005 chez Martyr Records.
Palehorse part ensuite sur les routes, se produisant sur toutes les grandes places du hardcore ricain aux côtés de formations émérites telles que Give Up the Ghost, Integrity, Terror, With Honor ou Outbreak. Sa progression est toutefois stoppée par le décès de John Tamas.
Malgré tout Palehorse poursuit son chemin, décidant de laisser vacante la place de second guitariste en souvenir de son ami.
En 2006, le groupe fait son entrée dans le roster de Bridge Nine Records (Death Before Dishonor, The Hope Conspiracy, Give Up The Ghost) et réalise son premier album, Amongst The Flock. Dans la foulée, Palehorse enregistre un split en compagnie de Colin Of Arabia dont la sortie est prévue pour le début de l'année 2007.

Chronique

14 / 20
1 commentaire (12/20).
logo amazon

Amongst The Flock ( 2006 )

Il aura fallu peu de temps et le passage entre les mains expertes de Jim Siegel (Blacklisted, Death Before Dishonor, Give Up the Ghost), pour que le potentiel de Palehorse explose au grand jour avec Amongst the Flock, premier album de la formation du Connecticut. Même si, au final, ce dernier ne nous propose que cinq nouveaux morceaux, "Amongst the Flock", "1948" et "Mayday" apparaîssant sur la démo And I Looked, "Bleed the Sheep" sur Secrets Within Secrets, et "Saint-Louis" datant de la première formation de Calandra, Mansruin, la réinterprétation de ces derniers nous permet de mesurer le chemin parcouru depuis.

Certes, ce n'est pas avec Palehorse que la donne est prête à être changée dans le hardcore en matière d'originalité. Blasts de guitare agressifs, breaks aux contours exagérément carrés nous informent très rapidement que le quintet postule dans la catégorie de ceux qui bombent le torse, à la manière de Ringworm ou Integrity. Mais à la différence de certains, Palehorse le fait bien et mieux qu'avant. Au fouillis légitime dans lequel baignait plus ou moins le groupe à ses débuts, succèdent des morceaux un peu mieux construits. Plus clairs sur le plan des structures et surtout au niveau du son, cette dernière caractéristique permet notamment à Calandra une approche différente, laissant exploser sa fureur tout en ayant amélioré la fluidité de son chant.
Toutefois le point le plus intéressant de Palehorse réside dans le dessein d'associer à son hardcore une couleur metal assez conséquente. Celle-ci se matérialise sous la forme de rythmiques rapides emmenées par la double pédale de Longobardi, auxquelles se mêlent lignes d'accords étouffés et saccadés à l'image de ce que l'on trouvait au milieu des années 80 au coeur de la Bay Area et dont Exodus, Testament et, bien sûr, Slayer s'étaient faits les parangons. La filiation avec ce dernier devient plus flagrante sur les mélodies de "Last Place" et surtout de "1948", ces dernières présentant même des ressemblances assez troublantes avec "Raining Blood".

Au final, Palehorse signe ici un album des plus honnêtes, au style sans surprise mais relativement bien maîtrisé, auquel les amateurs de Bridge Nine devraient faire, somme toute, bon accueil.

A écouter sur MS

A écouter : Amongst the Flock, 1948, Consuming Me
Palehorse

Style : Hardcore Tough Guy
Tags :
Origine : USA
Site Officiel : palehorse1948.com
Site Officiel : bridge9.com
Amateurs : 0 amateur Facebook :