Biographie

Pale Hands

Formé par Bogdan (chant), Egor (guitare), Andrey (guitare), Seva (batterie) et Ilya (basse) à Saint Petersbourg (Russie) en 2012, le combo sort une première Demo en 2015, suivie par quelques EPs avec un premier album éponyme en décembre 2018.

Chronique

15.5 / 20
0 commentaire

S/T ( 2018 )

La Russie a définitivement une scène Screamo en pleine ébullition depuis quelques années. Outre les combos que nous avions déjà évoqués, c’est aussi Pale Hands qui sort son nouvel opus fin 2018. Le groupe était déjà sans doute tombé dans quelques oreilles avec la compilation Invasion USSR mais c’est ici leur premier véritable album, avec un artwork pour le coup peu engageant malheureusement.
Une fois le premier contact visuel établi, c’est dans un tourbillon de folie que Pale Hands capture l’attention. Il ne faudra pas aller plus loin que « Гордыня » pour comprendre ce que veut faire passer comme émotions le combo. Catapultant ses titres comme une série de pavés, se jetant amoureusement au combat avec toute la fougue possible (« Поражение »), Pale Hands offre toutefois quelques passages plus posés sans aller dans le Post de Gendarme, grondant d’impatience pour retourner au front (« Боль »).

Rappelant ses confrères de Smile Of The Wind (qui ont également sorti un album en début d’année), plus violent que Flambeau, Pale Hands s’oriente vers un Screamo / Hardcore assez peu larmoyant, plus révolté que souffrant (« Буревестник »). S’associant également à Keava, mais également parfois les Finnois de Eight, le point critique du disque est dépassé dès le second titre et la tension tenue en haleine jusqu’à la fin. D’un jeu de batterie tressautant à certains riffs plus orientés Hardcore, Pale Hands donne parfois envie de hurler sur « Гордыня » tout en flirtant instrumentalement avec Belle Epoque (« Обернись »).
Au-delà des classiques attendus sur la fin d’année, cet éponyme se relève une très bonne surprise pour peu que l’on apprécie la scène Russe ou même le Screamo / Hardcore d’une manière plus globale.

A écouter : Гордыня