Titre : Cynic Paradise Année : 2008
Nombre de titres : 11
Acheter : logo amazon
Labels : Nuclear Blast Records , Spinefarm Records
Collection : 8 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 12.33/20 (6 avis dont 5 avec commentaire)


Laisser votre avis

Commentaires

Buckstabu 12 / 20 Le 12/04/2019 à 12H56

Album oubliable sutout quand on regarde le CV du monsieur, qulque chanson bien mais qui me reste pas en tête apres écoute comme peut faire d'autre groupe ou même d'autre chanson du bonhomme.

Lrmo-ceres 16 / 20 Le 17/03/2011 à 23H36

Faut dire que c'est pas l'album de Pain qui m'a marqué le plus, cependant gros coup de coeur sur Monkey Business et Generation X. I'm Going In introduit bien, Follow Me passe bien qu'avec son format radio. Have A Drink On Me est assez surprenant avec son air country. Bref, c'est pas le meilleur de Pain quoi mais j'aime bien les reprises du CD 2 également (Behind The Wheel, Here Is The News) et le remix de Clouds Of Ecstasy. Des titres "catchy" c'est sur, comme a dit Tägtgren lui-même en parlant de cet album.

Sugarbread 7 / 20 Le 26/02/2011 à 22H27

Album chiant au possible j'en suis arrivé a ne plus l'écouter du tout, comme lu plus ba dans un commentaire passé les deux premiers titres plus que sympa on se fait royalement chier. Deux albums en un an c'est pas habituel dans la façon de bosser de Tagtgren et ca se ressent énormément, un album raté bien comme il faut dans les règles de l'art

is93000 8 / 20 Le 13/06/2010 à 23H16

Affreux !!! après 3 albums énormes, notre cher peter a craqué totalement. Ici on amême le droit au pauvre single radio sans aucune inspiration en duo. Cet album reprend les éléments e pain : gros son samples electro mais ici tous les titres sentent le réchauffé du fameux pslams of extinction ry finalement un seul titre m'est apparu écoutable : monkey business. Le reste faut oublier et écouter plutôt le dernier album d'hypocrisy....

Sowilo 14 / 20 Le 05/02/2010 à 11H38

Pain renoue avec ces rythmes rapide et binaires façon techno. L'album est donc plus énergique que le précédent. Le défaut majeur est que plus ça va, plus ça s'essouffle, les 2 premières pistes sont tout simplement gégnales, de 3 à 6 ça reste très agréable mais après la monotonie s'installe. Domage, d'autant plus que je le répète, le début est très bon et sera surement apprécié des amateurs de metal indu/techno assez accessible et efficasse.