Albums du moment
Pochette Glow On
Pochette Wildhund
Pochette Anabasis Pochette In Transmission
Chroniques
Pochette Exhumed Information
Pochette Savigaila
Pochette How To Tune A Parrot
Pochette Lower forms of life Pochette Welcome To The Nightmare
Découverte
Pochette No Way

logo PMX

Biographie

PMX

...

Chronique

15 / 20
1 commentaire (15/20).

Rise And Shine ( 2004 )

Depuis la sortie de Rise and Shine, Pmx est un combo incontournable au sein de "l'autre scène punk rock européenne", celle qui n'est pas forcément sous les feux de la rampe bien qu'active et de qualité... Pour les situer musicalement, ces Ecossais ont mûri aussi bien au son de Slick Shoes qu'à celui de Belvedere. Avec de telles influences, tout un chacun peut aisément dégager les qualifications principales de leur musique: mélodies, rapidité, une dose de technicité, et une personnalité marquée.

Avec la paire d'introduction "Enter the Pigeon" + "Yesterday", Pmx pose les bases d'un punk rock mélo progressif, aux changements de plans/rythmes fréquents et aux incontournables triturages de manches mélodiques. Mais au-delà, sur 12 titres le quartet impose son style, léger et entraînant le plus souvent, allant jusqu'à un "Rock Star" bien largement popisant. Et c'est un peu ça la singularité de Pmx en somme: des chansons punk rock bien rapides, souvent techniques, mais pourtant assez 'poppy'. Seuls les morceaux les plus 'progressifs', les plus longs ("December Rained", "Yesterday", "The Epic"), ceux dotés d'intros à rallonge, de constructions élaborées etc, sonnent plus sérieux et moins enjoués; peut-être le style qui leur convient le mieux d'ailleurs.

Rise and Shine n'est donc ni conventionnel, ni avant-gardiste; juste personnel. Il y a chez les Ecossais une volonté de créer sans pour autant surenchérir dans l'originalité. On retrouve néanmoins fréquemment des montées subtiles, des stop&go's percutants et autres lignes (qu'elles soient vocales ou "instrumentales") particulières, parfois un tantinet surprenantes, témoignant d'un désir de démarcation créatif. Pmx évite ainsi la répétition et le plagiat, se créant une identité à partir de ses influences diverses et variées. Toutefois, il manque peut être encore un petit quelque chose à cet album pour le rendre réellement enivrant.

Ecouter des morceaux sur leur page Purevolume.

A écouter : "December Rained"; "Yesterday"; "The Epic"