Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories

logo Over it

Biographie

Over it

1998, Over It émerge de la Virginie du nord et enregistrent tout de suite une première démo éponyme qui sortira sur Negative Progression en 1999. Jonglant entre les contraintes du lycée et les tournées, OI arrive tout de même à enregistrer et sortir un premier album The Ready Series (2000). Le combo continue alors sur sa lancée punk rock mélo. avec le EP Hindsight 20/20 avant de quitter Negative Progression pour Lobster Records début 2002. Timing is Everything au son plus 'raffiné' marque le début de la collaboration entre le label et Over It.

Chronique

Timing Is Everything ( 2002 )

Depuis le EP Hindsight 20/20, la musique d'Over It n'a pas beaucoup changé. Le combo affiche toujours une préférence pour les rythmes soutenus et les riffs  mélodiques, ajoutant quelques emprunts à l'emo. Une sorte de pop punk version speed. Over It est un de ces groupes dont une multitude de riffs vous restent gravés en tête pendant des journées entières ("Serial kisser, "Wrong way"), à la Rufio.
On retrouve chez les 2 combos la vitesse et le sens de la mélodie aiguisé.

Que dire d'autre de ce Timing Is Everything? Le bon niveau technique permet aux protagonistes de produire des morceaux fluides, intenses, avec de la guitare partout, des changements de rythme à profusion, quelques chœurs habilement placés... Bref, il y a une vraie recherche musicale derrière cet album.

Over It fait également des efforts pour varier. Ainsi "Fall", "Nothing serious", "Chasing a Constellation" sont moins rapides, un peu plus "emo" et constituent moins des cavalcades que "Wrong way", "Crush", "Limiter" ou "cross-tolerance" à titre d'exemples.

Doué d'un authentique talent de composition, le quatuor passe partout et inocule ses compos à un large public... Quitte à lisser un peu trop le tout. Aux commandes, Cameron Webb a certainement fait sonner le disque trop rond et légèrement surproduit.
De plus, le chant de Peter (bien que capable) peut parfois se révéler être agaçant quand il prend son intonation mièvre et en rajoute des caisses sur le mélodique.

A écouter : Wrong way ; Limiter ; Chasing a constellation ; Cross-tolerance