Albums du moment
Pochette Meanwhile
Pochette Sky Void Of Stars
Pochette Ocean Pochette Fog Infinite
Découverte
Pochette Future Classic

logo Ouzo

Biographie

Ouzo

Dieghino - chant
Giudi - basse
Mics - batterie
Mizio - guitare
Trave - guitare, chant

Ouzo, groupe de punk hardcore mélodique, voit le jour en 1998 à Pérouse (Italie, Ombrie) ; c'est alors un quatuor formé de Trave (guitare, chant), Dieghino (guitare, chant), Giudi (basse) et Giacomo Carruba (batterie). Après la réalisation d'une démo, le groupe enregistre son premier album, At Break Neck Speed, en 2001, chez Hardrinkers Records.
En 2003, Giacomo quitte la formation, il est remplacé par Paolo de Luca, et, dès l'année suivante, Ouzo enregistre son deuxième album au HDR Mobile Studio de Pérouse. Support Your Local Hardcorers sort chez Vacation House Records/Soul Craft Recordings, et comporte notamment une reprise de "Yesterday" des Beatles. Le disque est bien accueilli par les critiques et le groupe semble décidé à passer la vitesse supérieure. Les années 2005-2006 voient de nombreux changements au sein de la formation : l'excellent batteur Marco "Mics" prend place derrière les futs et Dieghino abandonne la guitare à Mizio pour se consacrer uniquement au chant. Devenu quintet, Ouzo sort son troisième album, Cliché Revolution en décembre 2006.  

Chronique

13.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Cliché Revolution ( 2006 )

En premier lieu, un conseil : ne pas se fier à l'impression plutôt négative qui se dégage de l'artwork du troisième album d'Ouzo. Signé Ratigher, il peut en effet laisser dans l'expectative quant à son esthétisme et sa signification. Passé cet écueil, on pressent que la sortie de cet opus s'est faite aux forceps. L'enregistrement a été effectué en deux sessions, 2005/2006 (Midway Studio et HDR Mobile Studio - Pérouse), et surtout, on ne compte pas moins de quatorze labels associés, dont Goodwill Records et Shattered Thought Records, pour que cette réalisation voit le jour.

Néanmoins, la première écoute rassure d'emblée quant à la qualité musicale de l'album, qui se décline en neuf chansons pour une durée de vingt minutes. Ouzo joue un punk rock hardcore mélodique ultra rapide, supersonique, hyper dynamique, qui doit beaucoup à la vélocité de son batteur, Mics. Soit dit en passant, le voir à l'oeuvre lors d'un concert doit valoir amplement le détour. Cette déferlante est entrecoupée de passages mid-tempo, de breaks et de stop and go plutôt bien sentis, qui évitent toute linéarité. La musique proposée par les italiens est un mélange assez réussi de hardcore old school des années 80 (Gorilla Biscuits, Youth Of Today7 Seconds) avec le punk hardcore mélodique des années 90 (H2O, Kid Dynamite, Pointing Finger) et une pointe de punk rock dans le style Propagandhi. On notera aussi le très bon travail effectué au niveau des back vocals, d'inspiration très new-yorkaise, qui ne se contentent pas d'accompagner le chant principal mais offrent leurs propres mélodies ("Once Were Rebels"). L'album est par ailleurs construit suivant une progression logique. Ainsi, il débute radicalement par des morceaux à forte connotation old school, comme le très bon "Paths Of Brotherhood" où les stop and go ne sont pas sans rappeler ceux de Gorilla Biscuits, ou "Once Were Rebels", introduit par quelques notes de "My Generation" des Who. Puis la musique suit un cours de plus en plus mélodique avec des chansons telles "Passion, Pain And Dedication" ou "First Step" (à rapprocher d'H2O). Le morceau "Il Riflesso", chanté en italien par le guitariste Trave, à la voix plus rauque et agressive, donne encore plus de relief à l'ensemble.
Par contre, l'album se termine par une mièvre balade, "We Hate Fillers", qui n'a réellement aucune raison d'être et fait plutôt office de bouche-trou. La production est quant à elle assez moyenne (Alberto Travetti) mais il faut reconnaître qu'en ce domaine et dans ce style l'Europe est encore loin de rivaliser avec les States.

Au final, ce Cliché Revolution, sans être transcendant, s'écoute et se réécoute sans difficulté. Avec un peu plus de maîtrise, Ouzo pourrait parvenir à composer un très bon album car il détient indéniablement le sens de la mélodie et possède un réel dynamisme.

En écoute sur Myspace : "Once Were Rebels", "Passion, Pain And Dedication", "Paths Of Brotherhood".

A écouter : Paths Of Brotherhood, Passion Pain and Dedication, First Step
Ouzo

Style : Punk / Hardcore Mélodique
Tags : -
Origine : Italie
Site Officiel : ouzo.cjb.net
Myspace :
Amateurs : 1 amateur Facebook :