Albums du moment
Pochette Erase
Pochette Couvre-sang
Chroniques
Pochette Commotions
Pochette Le Silence
Pochette Itekoma Hits
Pochette Dropdead
Pochette Chaos is Order Yet Undeciphered
Découverte
Pochette Moozoonsii

logo Otoboke Beaver

Biographie

Otoboke Beaver

Otoboke Beaver se forme en 2009 à Kyoto au Japon, le quartet s'évertue depuis à exposer son Punk Garage Noise survitaminé à travers notamment une pelletée de singles, deux EP et deux albums regroupant une grosse partie de leurs morceaux produits individuellement : Okoshiyasu​!​! en 2016 regroupant l'ensemble des titres sortis entre 2010 et 2015 et Itekoma Hits en 2019 pour la période suivante. L'ensemble est distribué par le label anglais Damnably mais ce n'est qu'en 2017 que les Japonaises se font remarquer à l'internationale, via leurs passages dans les festivals SXSW et Fuji Rock. A noter que le nom du groupe est une référence à un "love hotel" situé à Osaka, près de l'ancien lycée d’une de ses membres.

Chronique

15.5 / 20
1 commentaire (16/20).

Itekoma Hits ( 2019 )

On savait le Japon capable de nous sortir des aliens culturels, notamment musicaux, absorbant telle une éponge à peu près tout ce que le monde nous offre pour en pondre une interprétation unique, ne laissant personne indifférent.e. Dans le cas d’Otoboke Beaver (dont le nom est tiré d’un « love hotel » d'Osaka) on tape dans le Punk Rock sauce Garage / Noise wasabi shooté aux pilules d’énergie brute. Imprévisibles et tonitruantes, les quatre allumées de Kyoto déchargent leur folie positive à travers une tripotée de singles et d’albums courts depuis plus de dix ans maintenant, mais ont vraiment explosé à l’internationale en 2017 après des passages très remarqués aux festivals SXSW et Fuji Rock.

Techniquement Itekoma Hits n’est pas tout à fait un « album » puisqu’il regroupe différents singles et morceaux issus des EP, cela dit sa construction et la complémentarité des titres en font un équivalent tout à fait recevable. Avec ses 26 minutes tout mouillé l'objet suinte le Punk par tous ses pores, un Punk Garage bruiteux et dépouillé, exécuté avec toute la frénésie nécessaire. Du point de départ Datsu . Hikage No Onna à la ligne d’arrivée Ikezu (torché en 18 secondes) l’énergie est constante, les changements de rythme judicieux, souvent casse-nuques, la basse, centrale et sautillante, la batterie cradingue à souhait (mais toujours juste), les guitares sont les trois quarts du temps épileptiques, quant aux voix on les imaginerait sans mal extraites d’un anime salement déviant. Sur le chemin on croise un Bad Luck ravissant et brinquebalant, subtilement imprégné de musique tradi japonaise, on se fait également souffler par le quasi Fastcore Don’t Light My Fire, ou le formidable remède anti-morosité 6 Day Working Week is a Pain, et on se termine par un petit plongeon dans le bain Punk Noise chaud bouillant Anata Watashi Daita Ato Yome No Meshi

Et voilà, on vient de se faire expédier une belle gifle made in Japan, sans compromis, inventive et fulgurante. Itekoma Hits n’est pas une bête compilation, il est la synthèse idéale d’un univers propre à Otoboke Beaver, rempli d’animaux arc-en-ciel keupons et de pétages de plomb salvateurs. De fait par ici on ne serait pas contre une suite encore plus vénère.

A écouter : à tête pas reposée.
Otoboke Beaver

Style : Punk / Rock / Garage / Noise
Tags : - - - -
Origine : Japon
Bandcamp :
Facebook :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :