Chroniques
Pochette Seeress
Pochette Songs For The Firing Squad
Pochette Boy Meets Girl
Pochette Sexorcism
Pochette amo
Pochette A Call To Arms Pochette Verkligheten
Découverte
Pochette Worships

logo Otep

Biographie

Otep

Otep s'est formé en 2000 autour d'Otep Shamaya, seul membre présent depuis sa création. Alors qu'il est fraichement constitué, Sharon Osbourne assiste à une de ses toutes premières représentations, charmée elle propose à son mari de le programmer au Ozzfest, la prestation attire l'oeil de Capitol Records, et le groupe se retrouve signé sur un des plus gros labels après quelques concerts et sans la moindre démo.

Après JIhad EP en 2001, Otep sort son premier album en 2002, Sevas Tra est produit par Terry Date (Pantera, Prong, Deftones...), et ne fait aucune concession, riffs accrocheurs sur-vitaminés sur lesquels Shamaya crache sa haine sans relâche, toutefois certains titres plus lents et ambiancés tels Jonestown Tea proposent une violence moins frontale et nuancée. En 2004 le groupe californien revient avec un second opus plus étouffant que le précédent, davantage composé de passages bas tempo, House of Secrets est un objet malsain reflet de la personnalité tourmentée de sa gestatrice. Le combo embarque alors pour une tournée qui dure trois ans, en 2007 il passe chez Koch Records et propose un troisième méfait, The Ascension qui dénote totalement de ses deux prédécesseurs, la métamorphose de Shamaya est visible tant physiquement que vocalement, le chant est plus féminin et moins gutturale, les riffs et mélodies plus soignés et travaillés, le succès est au rendez vous dans les charts US. Deux ans plus tard Otep est de retour chez Victory Records avec Smash the Control Machine qui ne change pas la donne, on retrouve comme invités Koichi Fukuda (Static-X), et Emilie Autumn, sur la tournée qui suit le groupe est sur la route en compagnie de Five Finger Death Punch entres autres. En 2011 Atavist renoue avec le penchant bodybuildé du premier album, sur ce cinquième bébés Otep s'aventure dans une reprise de Not to Touch The Earth de The Doors, il est suivi en 2012 par un live Sounds Like Armageddon, puis en 2013 par Hydra une création composée en grande partie de Spoken Words. Otep Shamaya avait annoncé ce sixième LP comme le dernier, mais s'est recemment rétractée annonçant qu'il aurait un successeur, sans plus de précision.