Albums du moment
Pochette Fyra
Pochette Street Heat

logo One More Season

Biographie

One More Season

One More Season est né de la rencontre entre Caroline et Nadège en 2001. Une Démo et un MCD plus tard, le duo devient un quatuor en 2004 avec l'arrivée de Lucille et Krÿstel.
Depuis, le groupe joue un peu partout en France en compagnie de groupes tels que Mihaï Edrisch, Daitro, Gameness, Eyeless, Disagio, Time To Burn, Freygolo, Marvin...
Fin septembre 2004, les filles rentrent en studio à Aix-les-Bains chez Jéremy Louis afin d'enregistrer leur première démo en tant que quatuor. 3 titres où elles délivrent un post hardcore dépressif et métallique, entrecoupé de passages atmosphériques qui prennent toute leur dimension sur scène. En 2005, Mathias rejoint le groupe en tant que batteur. L'année suivante, le quatuor rentre au Allprod Studio et enregistre sous la direction de Christian Carvin. Les quatre musiciens décideront de se séparer peu de temps après les séances studio, pour des raisons musicales et personnelles. Ainsi naît Posthumes, premier et unique album de One More Season.

Chroniques

Posthumes Delivrance
14.5 / 20
2 commentaires (15.25/20).

Posthumes ( 2007 )

Cette ultime étape du combo montpelliérain, également le premier pas du jeune label Target Practice, pourrait bien être le lieu de rendez-vous de tous les chemins arpentés nez au vent par One More Season. Des sentiers trip hop / rock initiaux, aux travers emo hardcore passagers jusqu'au post hardcore metallisant de Délivrance, One More Season a tracé sa route de manière impulsive, au grès des envies du moment. Posthumes tire partie de cette expérience et semble vouloir synthétiser ce que le groupe a toujours voulu exprimer à travers sa science du changement et des contrastes.

One More Season a ainsi conservé toute la hargne instrumentale de ses derniers efforts en y insufflant l'aspect candide d'un chant tout en souffle et clarté, celui la même que l'on retrouve sur les premiers pas du combo. Quelque part entre Maura Davis (Denali, Ambulette) et Anneke Van Giersbergen (The Gathering, Agua De Annique), les lignes de chant très en avant, parfois largement fournies en effets, subsistent en suspension sur une orchestration bigarrée allant du post hardcore (« 29th July », « Eros Salvation », « Emotional Work ») vers des versants davantage indie rock  (« Elusive ») voire électronique (« Impatience »). Ces aspects disparates font de Posthumes un album à appréhender avec le désir de se laisser porter par ses divers climats de bout en bout sans chercher à tout prix d'éventuelles apogées en terme d'intensité et d'émotion. C'est ainsi que cet album devient véritablement grisant, filant de pentes douces en falaises à pic (enchainement « Radiant Oblivion », « 29th July ») et  refusant de se donner corps et âme à un style en particulier.  On ne pourra regretter que le choix d'une production vraiment claire et sans bavure qui cloisonne l'énergie des passages les plus abrasifs mais qui d'un autre côté, accentue le côté étincelant de parties de guitares et de chant très travaillées.

One More Season tourne, on l'espère sans regret et avec un fort sentiment d'accomplissement, une page de 7 années par un album classieux tant au niveau du contenant que du contenu. L'ensemble des titres est en écoute sur le MySpace et le site du label, vous n'avez donc aucune excuse.

A écouter : L'esprit libre et ouvert

Delivrance ( 2004 )

Après l'essai court mais concluant qu'a été Prélude, nous étions en droit d'attendre un véritable premier album des montpellieraines. Ce ne sera malheureusement pas pour cette fois, la faute à des modifications au niveau du line up et à l'évolution musicale que le groupe a opérée. Si ces 3 titres empruntent toujours leurs notes à un post hardcore moderne et dans une moindre mesure à l'emo, il faut bien avouer que le metal a désormais la part belle au sein des compositions. One More Season lorgne désormais vers un emo / post hardcore pesant et écrasant. Le phénomène n'est bien sur pas étranger au passage de trio à quatuor et à la production de très bonne facture conférant un son volumineux et puissant à ce nouveau départ.

Dès le premier titre, l'évolution du groupe est largement perceptible : la guitare se veut plus frontale, le tempo plus lent et la voix davantage gutturale. Contrastant avec cet aspect violent, One More Season s'envole avec aisance dans des passages atmosphériques et mélodiques inspirés. Des parties touchantes, enveloppés par une voix claire sincère et jamais exacerbée. On retrouve le même schéma pour "ego", titre déjà présent sur Prélude et réenregistré pour l'occasion. Le groupe parvient à alterner furie hardcore et passages plus légers de façon très personnelle, si bien que peu de comparaisons sont possibles avec les nombreux groupes usant d'un tel principe de composition. "Coma Idyllique" confirme le plombage des notes de One More Season via des parties chaotiques intenses menées par des vocaux granuleux et éthérés pouvant rappeler l'excellente "porte parole" de américains d'Hiretsukan.

Delivrance est un disque court (14 minutes pour 3 titres) mais qui a le mérite de dévoiler le nouveau visage de One More Season, qui on l'espère, se rapproche bientôt d'un premier album au caractère affirmé.

Télécharger : To My Dying Day.

A écouter : ego, Coma Idyllique
One More Season

Style : Emo / Post Hardcore
Tags : -
Origine : France
Myspace :
Site Officiel : targetpracticerecords.com
Amateurs : 9 amateurs Facebook :