Chroniques
Pochette Meandering Soul
Pochette II
Pochette Conquering
Pochette Das Album Pochette Time Bends
Découverte
Pochette HISS

Biographie

Omission

Nico Guyt - chant
Marc van Duivenvoorde - basse
Jan van der Plas - batterie
Maarten van den Bogaard - guitare

Originaire des Pays-Bas, Omission, composé d'anciens membres de Betercore (crust), se fait rapidement un nom sur la scène hardcore locale. Remarqué par Reflections Records, le groupe se voit offrir la possibilité de réenregistrer ses premières démos sur un 7 pouces et sort son premier album, intitulé Refuse Regress, en 2005. Depuis, Omission ne cesse de tourner, partageant l'affiche avec Comeback Kid, Modern Life is War, Malkovich, Dillinger Escape Plan, Eighteen Visions ou Converge.

Chronique

Refuse Regress ( 2005 )

Si un pays affiche actuellement une bonne santé sur le plan hardcore, c'est bien les Pays Bas. Que ce soit Face Tomorrow, Razor Crusade, Malkovich et j'en oublie, tous ces groupes ont fait une entrée fracassante sur la scène européenne et ont même tendance à prendre de plus en plus de poids sur la scène internationale, en témoignent les récentes signatures de No Turning Back et Discipline sur des labels US et non des moindres. Il semblerait qu'Omission, dernier rejeton de la bande, qui vient juste de sortir son premier album sur Reflections Records, prenne la même direction.

Intitulé Refuse Regress et produit par Jan Switters, on ne met pas longtemps pour en cerner les principaux points d'interêts. Omission propose un hardcore old/new school très tendance que l'on peut aisément rapprocher de Modern LIfe Is War, The Hope Conspiracy ou Give Up The Ghost, mais possédant une base rock pour laquelle on n'aura aucun mal à faire le lien avec la scène suédoise, notamment Turbonegro, The Hives, ou International Noise Conspiracy.
Ainsi, Omission évolue, quasiment tout le long de l'album, sur un tempo moyen, rarement rapide (excepté sur le supersonique "Held Back"), prouvant par là-même que l'énergie n'est pas uniquement tributaire de la vitesse d'exécution. Il n'y a qu'à jeter une oreille sur les sulfureux "Refuse Regress", "Walk the Walk" ou "Bled With You" pour s'en rendre compte. La force du quatuor batave se situe dans cet esprit de radicalisation qui s'illustre par des guitares sales, une batterie véloce et la voix criarde de Nico Guyt, proche de Jeffrey Eaton (Modern Life Is War), très efficace, à laquelle on peut juste reprocher son caractère trop linéaire.

Toutefois, ce serait une erreur de réduire le hardcore d'Omission à une ambiance uniquement rugueuse, alors que le groupe fait preuve d'un incontestable talent pour les mélodies. Celles de "Closer" ou "Aim For The Heart", sans être d'une originalité renversante, expriment notamment une chaleur suffisante pour gommer partiellement la rusticité de l'ensemble.

Avec Refuse Regress, Omission signe une première oeuvre simple et efficace, à laquelle il manque peut-être un soupçon d'originalité pour parvenir à se faire une place au sein de la Dutch Connection. Il n'y a aucune raison pour que celà n'advienne pas. Le potentiel étant là, le reste suivra obligatoirement.

T

A écouter : "Walk The Walk", "Aim For The Heart", "Never Again"
Omission

Style : Rockin' Hardcore
Tags :
Site Officiel : thisisomission.net
Site Officiel : reflectionsrecords.com
Amateurs : 2 amateurs Facebook :