logo Obsequiae

Biographie

Obsequiae

Obsequiae n'est autre que la renouveau d'Autumnal Winds, groupe de Black Metal mélodique Américain actif depuis 1998, avec la particularité de compter un harpiste dans ses rangs. Sous cet ancien nom, c'est d'ores et déjà une musique fortement inspirée de l'ère médiévale qui est développée au cours de plusieurs démos. Après un split de 2005 à 2007 et quelques changements de line-up, Obsequiae naît de cette première formation et poursuit dans la même direction musicale. Le premier long format du groupe paraît en 2011 sous le nom de Suspended In The Brume Of Eos, sorti chez Bindrune. Quatre ans plus tard, c'est chez 20 Buck Spin que revient le trio avec Aria Of Vernal Tombs.

Chronique

16.5 / 20
3 commentaires (16.5/20).
logo amazon

Aria Of Vernal Tombs ( 2015 )

La Cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand le top de fin d'année fut venu.
Pas un seul petit morceau
De Trve BM ou de Black Atmo.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,...
La chanson on la connaît mais cette fois, point de fourmi radine. C'est plutôt l'heureux hasard des algorithmes qui a (encore) fait son oeuvre. Chacun aura bien entendu sa propre moisson Noire étiquetée grand cru 2015, où de gros noms comme Deafheaven, Mgla ou Panopticon surgissent tout naturellement. Mais il fallait quelque chose de plus, d'inattendu, de surprenant pour achever dignement l'année. 

Plus de vingt ans après Dark Medieval Times, on pourrait penser que le Moyen-Âge est un thème devenu surexploité par de nombreux artisans du Black, un poncif à bout de souffle qui aura poussé certains acteurs à se tourner vers d'autres thèmes plus inédits que le simple fantasme du passé. Pourtant, Obsequiae en a fait sa marque de fabrique et il ne faut pas longtemps pour se retrouver plongé des siècles en arrière à l'écoute d'Aria Of Vernal Tombs. Mais c'est une image plus idyllique que dépeint le trio, illustrée par de délicates notes de harpe, des riffs épiques (Anlance And Heart) et illuminés proches du Black Atmosphérique, des cris distants surgissant des échos. Ce qui distingue cet opus de bien d'autres tentatives de voyage vers une ère lointaine, c'est le soin apportée à l'ambiance créée. La musique y rayonne et  respire, Obsequiae ne tombe pas dans l'excès de noirceur et aère ses compositions, laissant sa place à chaque élément du décor. L'oeuvre est d'ailleurs entrecoupée de quatre passages instrumentaux épurés, dominés par une certaine mélancolie avant un retour vers des pièces plus abrasives. La violence y est mesurée et ni les guitares ni la batterie ne se déchaînent de manière incontrôlée, une habileté qui a de quoi rendre les morceaux attractifs même pour les plus fâchés avec le genre. 

La virtuosité et la qualité d'écriture sont d'ailleurs les maîtres mots, car tout au long de ce deuxième effort, Obsequiae délivre des titres travaillés, tout aussi complexes que prenants. Une lecture des textes révèle à quel point la forme et le fond sont intimement liés. Les notes de guitares enchanteresses se déploient et virevoltent, en corrélation parfaite avec des paroles exaltant la nature et puisant dans la mythologie (In The Absence Of Light reprend la légende d'Orphée et Eurydice). De la portée audacieuse aux inspirations romantiques, Aria Of Vernal Tombs se vit comme une quête contemplative sur des terres luxuriantes. Les visions fusent et la richesse du jeu évoque une beauté onirique transcendée par la voix puissante de Tanner Anderson. 
D'Autumnal Pyre à Orphic Rites Of The Mystic, les titres sont plus déroutants les uns que les autres, donnant l'impression d'entendre des cascades de notes substituées à un traditionnel schéma couplet-refrain. C'est presque bercé et porté par des soli quasi continus que l'on achève cet album, sans en avoir véritablement perçu les structures; un résultat paradoxalement très alambiqué et immédiat à la fois. 

En dehors de leur interprétation assez unique du Black Metal, il est encore plus surprenant de constater que les trois membres d'Obsequiae sont issus du Minnesota et font de nombreuses références au folklore européen (L'Amour Dont Sui Espris notamment, est un morceau du XIIème siècle de Blondel De Nesle). C'est peut-être cela qui fait de Aria Of Vernal Tombs un disque si unique, ce regard neuf et moins biaisé sur un passé souvent perçu comme dominé par la misère et un obscurantisme tyrannique. Là où Satyricon ou Peste Noire chantent une époque à la noirceur fascinante, Obsequiae offre une forme de nostalgie idéalisée, façonnée par l'imaginaire et le lyrisme. 

Obsequiae

Style : Black Metal Médiéval
Tags : - -
Origine : USA
Facebook :
Amateurs : 4 amateurs Facebook :