Albums du moment
Pochette Erase
Pochette Couvre-sang
Chroniques
Pochette Commotions
Pochette Le Silence
Pochette Itekoma Hits
Pochette Dropdead
Pochette Chaos is Order Yet Undeciphered
Découverte
Pochette Moozoonsii

Biographie

No Man

No Man est composé d'anciens membres de Majority Rule : Maha Shami (Chant), Matthew Michel (Guitare&Chant), Kevin Lamiell (Basse) et Pat Broderick (Batterie). Après un premier album en 2018, Devil Cast Long Shadows, le groupe revient fin 2020 avec un second opus chez Quit Life RecordsErase.

Chronique

Erase ( 2020 )

Alors que vibre encore parfois Interviews With David Frost, c’est via No Man que Majority Rule semble encore se manifester. Composé d’anciens membres du combo, qui ont fait également des passages dans Cloak/Dagger, Ancient Sky ou Haram, le CV des musiciens pouvait laisser présager du bon. Toutefois, on connaît un peu la réputation des all-star bands, avec parfois une capacité à se planter complètement lorsque la galette ne brille pas par sa fadeur.
S’orientant vers ce Hardcore / Post Hardcore tonitruant, chaotique dans son approche (« SOS »), mais rappelant parfois l’entrain d’un Circle Takes The Square, dont quelques départs furieux seront faciles à rapprocher : la musique de No Man brûle de milles feux, parfois d’une noirceur totale (« Secret », à rapprocher de Portrayal Of Guilt, ou « Shots Fired ») et à d’autres instants avec une légère lueur en fond (« Dive »). Faible, car au final Erase est une boule d’énergie noire ; non pas une chape de plomb comme l’avait fait Code Orange Kids à ses débuts ou étouffante comme Celeste, mais bien une feu qui ternit la clarté du jour.
Bien que les aspects évoqués précédemment pourraient laisser perplexe, l’enchaînement des titres de Erase (le dytique de fin « Golden Son » / « Pray ») en démonstration de force peut laisser pantois. Certes, No Man s’inscrit donc en suite presque évidente de Portrayal Of Guilt / Majority RuleP.g.99, voire même Comadre (sur « Dive »), mais c’est sans gros artifice. On sent une certaine évidence dans les enchaînements / rythmes de l’album, justement en rupture avec le fatras sonore un brin fou de certains.

Pas un moment ne semble ternir No Man. Pas un riff, pas un enchainement hasardeux, pas de variation incertaine des cordes vocales. Erase ne réinventera rien, que cela soit clair, ne vous donnera pas plus d’humanité qu’avant, mais ce disque reste d’une qualité qu’on ne peut nier. Ici, il fait clairement ce qu’on attend de lui, sans envie de zapper un morceau, d’en préférer un plus que l’autre. La faut à une maturité totale dans l’ensemble, à une regurgitation de plus de 20 ans de musique sous une nouvelle forme, amenés par l’excellent « Dive ».

Qu’il soit un digne héritier de Majority Rule, No Man n’en laisse aucun doute. Avec Erase, ce sont plus de quinze ans qui sont rattrapés en quelques minutes. S’il avait amorcé cet opus avec Devils Cast Long Shadows il y a 2 ans, le combo a franchit un vrai gap, que certains reprocheront comme trop attendu, mais dont on ne peut que constater l’effort, notamment sur la partie vocale.

A écouter : Dive
No Man

Style : Hardcore / Post Hardcore
Tags : -
Origine : USA
Bandcamp :
Amateurs : 0 amateur Facebook :