Chronique

3.5 / 5
1 commentaire (6/20).

Melodies to Scream and Share EP ( 2010 )

Belle journée putain! Ca commence foutrement à sentir l'été là. Les petits débardeurs blancs encore un poil hésitants, les premières gouttes de sueur persistante dans le métro... C'est bon ça! Le genre de sensations qui font presque inconsciemment sortir le lecteur mp3, histoire d'étendre et d'apprécier doublement l'instant. Scroll down, scroll down... "Never Draw Back - Melodies to Scream and Share EP". Tiens ça colle bien avec mon humeur ce titre... C'était pas ce jeune groupe européen de punk rock mélo de je sais plus quel pays!? Allez vendu, je vais me faire ce ptit EP...

"... Your Own Story". Play... Bordel, encore ces saloperies de mosh p(op)arts calibrées. Qu'est ce qu'ils ont tous avec ça ces dernières années!? C'est ptète pas non plus LE truc le plus insupportable en musique (quoique...) mais quel est l'intérêt!? Bonne prod' pour un ptit groupe cela dit, pis c'est bien en place pour une intro, avec de petites surprises...

"Postcards to Wilson". Tiens, cette voix, cette ligne de chant sur le couplet et ce ptit riff sur le refrain là... c'est marrant ça me fait penser à ce groupe. Cool, ça faisait longtemps qu'un autre combo ne me les avait pas rappelé!

Enchaînement interlude "Lead the Way" + "Born to Be Reborn". Ouais, y a quand même bien de ça chez eux. Pis y a aussi ce côté "participation collective" avec différents membres qui viennent pousser la chansonnette. Chacun rajoute son ptit truc ça et là avec son propre instrument pour pimenter. Tu sens qu'ils s'éclatent bien tous ensemble quoi...Gang vocals and stuff. Et c'est carré, ça joue vite et péchu, avec un bon sens du rythme.
Pas si mauvais que ça ces petits jeunes finalement! Ils ont pas mal révisé et digéré les générations de mélo qui remontent jusqu'à quoi, '98 / '99
.

"Farewell". Bon ok, plus de doutes: avec cette intro et ce refrain, c'est presque comme si ils avaient v(i)olé les grands Whippersnapper. Les enfoirés! C'est pas donné à tout le monde, loin de là... Bon morceau quoi qu'il en soit, entraînant et efficace pis bien construit. Thumbs up.

Et puis "BOUM": Cette note de basse/guitare tenue sur 2 secondes; une seule note et déjà c'est joué, je le (res)sens. Ce titre va être gros, épique, intense, au-dessus et différent des titres précédents. Il va avoir cette dimension émotionnelle+passionnée+technique+mélo + cette tension qu'un groupe comme The Swellers ne parviendra certainement jamais à atteindre que très imparfaitement. C'est pour ça que je trouve leurs chansons bien coolos mais sans plus. Pour ça aussi que je leur préfèrerai sans doute toujours le Pigeonholed de Lipona...
Bingo! Tout y est. De ces rares coups d'éclat qui tiennent en haleine de bout en bout. "BOUM"... un coup de coeur devenu coup de foudre. "It's Not Just a Bunch of Years And Changes" is the name.

Alors que d'épaisses barbes et d'horripilants claviers enterrent peu à peu les infortunés du mélo 90s, Never Draw Back fait rejaillir une petite étincelle dans son petit coin madrilène... et le fait paradoxalement en piochant sans complexes dans la modernité du genre.

A écouter en intégralité ici.

A écouter :
Never Draw Back

Style : Punk Rock Mélodique
Tags :
Origine : Espagne
Myspace :
Amateurs : 1 amateur Facebook :