Albums du moment
Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Anesthetic
Pochette Sus
Pochette Undying Light

logo Nemost

Biographie

Nemost

Fin 2005, Johan Nat (Guitare) décide de former un groupe afin de partager sa passion pour le Metal, mais ce n'est que deux ans plus tard avec l'arrivée de TimCod (Chant) et Samuel Eymonym (Guitare) que nait Nemost. A partir de là, quelques scènes se présentent à eux et Nemost enregistre sa première démo éponyme qui s'inspire des scènes diverses allant du Death-Metal Progressif au Doom-Metal.
En 2008, Thybo (Batterie) puis en 2009 Marry Dota (Basse) rejoignent le groupe pour enregistrer un premier album intitulé The Shadow's Trail et tourner le clip de Sardanapale.

Chronique

The Shadow's Trail ( 2010 )

The Shadow's Trail fait suite à la démo de Nemost parue l'année dernière qui présentait déjà les premiers travaux du groupes, à savoir trois compositions que l'on retrouve ici et une orientation musicale vers ce qu'on pourrait qualifier de Death-Metal Progressif.

Avant toute chose, cette étiquette qui englobe peut-être de façon grossière la musique de Nemost peut sembler un poil réductrice à l'écoute de ce premier album, mais permet néanmoins de savoir où l'on pose ses oreilles. Car ce qui est appréciable ici, c'est que Nemost a eut le bon goût de toucher un peu à tout sur ces neufs morceaux. A savoir que l'on retrouve autant des influences Death mélodique (qui peut-être la plus grosse) à d'autres plus diluées que sont le Doom, le Metal Gothique ou le Metal Atmosphérique. Les influences paraissent donc toutes trouvées une fois ces styles mentionnés. Vous ne serez donc pas tellement étonné de savoir que Nemost va piocher autant dans la mélancolie et la noirceur d'un Katatonia ou d'un Opeth que dans les passages légèrement atmosphériques à la Amorphis ou dans les riffs puissants d'Insomnium. Il est par ailleurs étonnant de mentionner ce dernier puisque l'on retrouve aussi des interludes acoustiques qui apportent une touche nostalgique à l'ensemble (Fading Ember). Il est également surprenant de voir que Nemost, reproduit un peu le genre de recette qui avait très bien fonctionné l'année dernière chez leurs homologues de Fractal Gates pour leur Death mélodique aux structures progressives.

Ce qui est prenant sur The Shadow's Trail, c'est que le groupe s'est surtout concentré sur les ambiances qui pouvaient en ressortir plutôt que créer du titre uniquement rentre dedans. Skin For Skin par exemple est une réussite avec ses cordes tranchantes, une bonne rythmique et un excellent solo alors que Whisper à l'inverse, déploie des passages plus calmes et aériens. Nemost agit ainsi tout au long de ce premier album qui demeure bien équilibré et homogène. The Shadow's Trail possède quand même quelques petits défauts qui attestent le fait que se soit le premier album des français. On pourrait notamment mentionner un chant clair assez moyen sur Whisper ou sur Unexpected par exemple qui tirent un peu les morceaux vers le bas, alors que les growls sont de qualité. Il est également un peu dommage de ne pas retrouver des compositions du calibre de Sardanapale qui est sans doute le morceau de l'album. Positionné dès le début du disque, il place la barre très haute par ses lignes de guitares et son refrain mémorable et feraient presque passer les titres qui suivent dans la catégorie en dessous alors qu'ils demeurent de qualité.

Nemost prouve avec The Shadow's Trail qu'ils sont une formation à suivre de près sur la scène hexagonale par son Death mélodique qui va fouiller un peu partout. Il reste quelques petites choses de perfectible pour la prochaine galette, mais dans l'ensemble, le sujet est maitrisé et s'écoute avec plaisir.

A écouter : Sardanapale, Skin For Skin, Orcus
Nemost

Style : Death Metal Progressif
Tags : -
Origine : France
Myspace :
Facebook :
Amateurs : 4 amateurs Facebook :