Dimanche 03 février 2019

Disillusion vient de signer chez Prophecy Production (Alcest, Les Discrets, Negura Bunget...), le successeur de Gloria est enregistré et sortira au deuxième semestre 2019.

Lundi 10 décembre 2018

Un nouvel opus de Negura Bunget verra bien le jour l'année prochaine pour conclure le cycle Transilvanian Trilogy amorcé avec Tau en 2015 et Zi en 2016. Le groupe indique que l'album a été produit selon le planning de production du leader Negru, décédé l'an dernier d'une crise cardiaque.

Mercredi 22 mars 2017

R.I.P. Gabriel "Negru" Mafa de Negura Bunget est décédé hier.

Lundi 28 novembre 2016

Negura Bunget vient de lâcher le clip de "Marea Cea Mare", extrait de Zi sorti récemment. Pour le visionner, c'est dans la suite

Jeudi 01 septembre 2016

Negura Bunget a dévoilé un trailer sous forme d'un film arty de 10 minutes pour son nouvel album Zi(sorti cette semaine).

Mercredi 17 août 2016

Un clip et un titre pour Negura Bunget avec Tul-ni-ca-rind, extrait de Zi, attendu le 30 septembre; 

Mardi 15 décembre 2015

Playlist : On vous parlait le mois dernier de Otargos, Cult Leader, Negura Bunget, Corrections House,... On les retrouve tous dans notre playlist Novembre 2015, dispo sur Spotify et Deezer. Pour réécouter les playlists précédentes, c'est ici.

Mercredi 11 novembre 2015

Chronique : Negura Bunget - Tau : "Avec Tau Negura Bunget nous embarque pour un nouveau voyage en terres roumaines. Puissant, inspiré, varié, entre musique traditionnelle et metal, ce disque est une belle réussite [...]"

Mercredi 02 septembre 2015

Vous prendrez bien un peu de Black Metal Atmosphérique ? Découvrez le nouveau et très joli clip de Roumains de Negura Bunget, La Hotaru Cu Cinci Culmi est extrait de leur dernier album, Tau

Mardi 09 juin 2015

Sunset In The 12Th House vient de sortir son premier album, Mozaic, et si le nom ne vous dit rien c'est parfaitement normal. On vous conseille cependant l'écoute du disque, surtout si vous aimez le Post Rock musclé tout en sachant que le groupe est composé d'ex Negura Bunget et Dordeduh. Jetez y une oreille ici

Dimanche 17 mai 2015

Aujourd'hui en concert :
- Vous pouvez aller voir Arch EnemyDrone et Unearth à Paloma (Nîmes).
- Agnostic Front et Wendy's Surrender seront à la Flèche d'Or (Paris). Les places sont en vente chez Weezevent ainsi que chez TicketmasterDigitick et Fnac Spectacles. Toutes les infos pratiques se trouvent sur l'event FB.
-
Negura Bunget, Saille, Northern Plague, Agamendon et Grimegod seront à Glazart (Paris). Les places sont en ventes dans les réseaux habituels : Fnac Spectacles, Digitick, Ticketmaster. Toutes les infos pratiques se trouvent sur l'Event FB.

Mardi 05 mai 2015

Concours : Negura Bunget sera en concert le 17 mai 2015 à Glazart (Paris). Saille, Northern Plague, Agamendon et Grimegod complètent l'affiche.

Les places sont en ventes dans les réseaux habituels : Fnac Spectacles, Digitick, Ticketmaster. Toutes les infos pratiques se trouvent sur l'Event FB.
Vous pouvez également vous procurer vos billets au format "- cher + joli" par envoi postal (contact) ou à Paris, via À Jeter Prom et chez le disquaire Rock'n'Roll Voltage (infos complètes dans l'event facebook dédiée).

Garmonbozia et À Jeter Prom vous permettent de remporter 2 x 1 place pour assister à ce concert. Pour participer, rendez vous sur cette page et suivez les instructions. Bonne chance !

Lundi 02 mars 2015

Tau, le nouvel album de Negura Bunget, est en écoute intégrale sur Bandcamp.

Jeudi 26 février 2015

Negura Bunget sort son album TĂU le 27 février, un titre et son clip ont été dévoilé : Schimniceste. L'album est dispo en préventes : VinyleCD.

Mercredi 25 février 2015

Un clip de Negura Bunget est à retrouver dans la suite. Le morceau est extrait de Tău, à paraître chez Prophecy Productions le 27 février.

Lundi 16 février 2015

Les clips du lundi :
- Ex-Cult - "Clinical Study" (sur Cigarette Machine)
- Les Marquises - "Recorded Home" (inédit)
- Death Cab for Cutie - "Black Sun" (sur Kintsugi, sortie le 25/06)
- The Twilight Sad - "I Could Give You All That You Don't Want" (sur Nobody Wants to Be Here And Nobody Wants to Leave)
- I'm From Barcelona - "Violins" (sur Growing up Is for Trees)
- The Soft Moon - "Far" (sur Deeper, sortie le 30/03)
- Negura Bunget - "Nametenie" (sur Tau, sortie le 27/02)
- We Were Promised Jetpacks - "Peaks And Throughs" (sur Unravelling). On rappelle que le groupe sera le 6 mars à Lyon (Marché Gare) et que Metalorgie vous fait gagner des places. Sinon, vous pouvez aussi en acheter une ici ou . Toutes les infos de la soirée sont sur Facebook.

Dimanche 01 février 2015

Pochette et tracklist de Tău, le prochain album de Negura Bunget à voir sur leur page. Sortie le 27 février chez Lupus Lounge / Prophecy Productions.

Jeudi 22 janvier 2015

Le prochain Negura Bunget, nommé TĂU, sortira le 27 février, un titre peut être écouter chez Noisey : Nametenie.

Vendredi 26 décembre 2014

Negura Bunget fera un arrêt par Paris le 17 mai prochain au Glazart. Le groupe sera accompagné de SailleNorthern PlagueAgamendon et Grimegod. Places dispo en préventes ici.

Mercredi 24 décembre 2014

Negura Bunget sera de passage en Paris le 17 mai 2015 pour un concert à Glazart en compagnie de Saille, Northern Plague, Agamendon et Grimegod. Plus d'informations sur la page Facebook de l'évènement.

Lundi 22 décembre 2014

Le prochain album de Negura Bunget s'intitule Tau, et sortira le 27 février.

Lundi 23 juin 2014

Hellfest :
Vendredi : Photos / Report
Samedi : Photos / Report
Dimanche : Photos

Report :
Dernier jour de cette édition 2014 qui avec 152 000 festivaliers sur 3 jours a répondu aux attentes liées à son affiche de dingue.
Difficile de donner son avis à chaud, on pointera tout de même la surpopulation du festival (surtout le soir, ou pour certains concerts sur les tentes ou Warzone (impossible de sortir de cette espace pendant Tagada Jones!). Après la déco montre que les organisateurs soignent le public (ça plus tous les petits plus ajoutés par rapport aux précédentes éditions).
Éclectisme et découvertes sont les atouts majeurs du festival, et encore une fois cela permet de découvrir pas mal de très bon groupes. Un point, souvent oublié, qu’on aimerait souligner : la sécu devant les scènes, assurée par l’association Challengers, est parfaite. Merci à eux.
Et vous : vous en avez pensé quoi?

Entamer cette dernière journée avec les fous furieux de Cobra, quoi de mieux pour se mettre dans le bain. "On a l'habitude de faire des concerts à Paris, mais il y a beaucoup de pédés là-bas. Au moins ici vous êtes des vrais hommes !" le ton est donné. Les tubes du groupe s'enchaînent implacablement, La Balance, L'enfer c'est ici, Fils du Cobra, entrecoupée d'envolées lyriques de Marc, bien en verve "Clisson, capitale de la Vendée, pays des chouans. Vous êtes les petits enfants de chouans, vous êtes des chasseurs cueilleurs, vous êtes des pécheurs, vous partez en mer pour pêcher… des dauphins !” Il ira également jusqu’à invoquer Satan à genoux sur scène. Quoi de plus normal, et prières exaucées avec le mauvais temps qui est arrivé (très temporairement). Et quitte à ternir leur réputation de sales attardés, il faudra noter le bel hommage rendu à Lorène Lenoir sur Échange de Seringues.

Quant à Lofofora, la fête fut complète. Habitués du Hellfest, les bonhommes ont assuré les classiques, de L’Oeuf au Fond Et La Forme en passant par Les Gens, ajoutant deux titres de leur nouvel album à paraitre en septembre, dans une veine punk/hardcore plutôt à l’ancienne qui pouvait rappeler Noxious Enjoyment, ancien projet annexe du guitariste et du bassiste. Le groupe ne s’est pas gêné pour rendre hommage aux intermittents, et même inviter Maxime Musqua (Le Petit Journal) à réaliser son défi de lancer un circle pit, sans difficulté. Du gros et bon Lofo.

Tellement rare sur scène, le Black Metal complètement atypique de The Ruins Of Beverast nous fait dire que l'on tient là quelque chose d'assez exceptionnel. Leur présence ne décevra pas avec un set tout en longueur que le quatuor se plait à dérouler sans aucun artifice visuel et vestimentaire. Le groupe assène des rythmiques implacables, des ralentissements Doom suffocants, une voix d'outre tombe pour ces quarante minutes qui nous ensevelissent inéluctablement. On pourra toujours regretter des nuances absentes par rapport à la réelle densité des compositions studio, mais The Ruins Of Beverast demeure plus que tout imposant et hypnotisant jusqu'aux dernières secondes.

Lors de la première vague de groupes annoncés au Hellfest cette année, notre regard s'est posé sur Ulcerate et l'on n'en croyait pas nos yeux. Avoir la chance d'assister à une prestation des néo-zélandais qui plus est enchainée à celle de The Ruins Of Beverast, il fallait y être. De par le martèlement incessant et déstructuré du batteur couplé à la technicité folle des deux musiciens à cordes, sur fond de growl ultra maitrisé pour l'un des meilleurs concerts du weekend sous Altar. Clairement un des groupes les plus techniques et les plus oppressants qu’il soit.

Les roumains de Dordeduh, composé de rescapés de Negura Bunget, installent leur Black Metal progressif et un chouïa expérimental devant un public réceptif aux élans mélodiques de ce groupe atypique. Le résultat est assez surprenant, surtout après en avoir pris plein la tronche avec Ulcerate. Une très bonne surprise.

La rareté Power-Metal de ces trois jours avec Angra. Et quoi de mieux que l’un de ces groupes qui montent de plus en plus dans le genre ces dernières années. La recette est simple. Les visuels de Powerwolf avec les costumes, maquillages et backgrounds pas si éloignés de Ghost ont tôt fait d’attirer le chaland. Mais heureusement, musicalement ça tient complètement la route avec un Heavy/Power à la fois plutôt burné dont chaque titre, que se soit par un refrain, un riff, ou une mélodie, fait mouche à tous les coups. Du coup sur scène, ça passe hyper bien, le public réagit favorablement notamment aux speechs du chanteur, qui habillé en pasteur évangéliste, en profite pour parler entre deux titres de boobs et de pénis. Fun et rafraichissant sur la Mainstage 2!

Voilà pas mal de temps que je ne m’attarde plus sur la discographie des rennais, et cela fait même pas mal d’année que je n’ai pas vu Tagada Jones jouer. Mais là à 15H le groupe va retourner la Warzone (peut être le concert le plus bondé de cette scène?), le public était de toute façon motivé (même la sécu chauffe les gens!) avec des slams avant que le concert ne débute. Et pendant le concert le groupe au taquet va voir défiler devant lui des slammeurs de façon ininterrompue. Gros retour en adolescence pour moi.

Énorme surprise, Lowrider a calmé tout le monde dans la Valley, étalant son stoner/doom classieux qui peut évoquer Kadavar, avec une pointe de sludge en plus, et surtout un son de guitare monumental, doté d’un grain bluesy franchement grisant. Les morceaux s’enchaînaient sans temps mort, le set était carré, puissant, Une tuerie de concert qui trône sans problème parmi les meilleurs du jour, voire du festival entier.

C'est vrai que la scène Death Metal était bien fourni sur la Altar aujourd’hui, mais deux groupes venaient titiller notre passion pour le putride. Repulsion bien sûr, mais aussi Unleashed qui a franchement réalisé un set époustouflant pour fêter les 25 ans de leur existence. Du suintant il y en avait, avec un son plutôt bon, mais des titres un poil plus mélodiques aussi, tout en maintenant heureusement une cadence et une agression de tous les instants.

Le Folk-Metal ou affiliés, ça marche toujours hyper bien en festival, la preuve avec précédemment TurisasTrollfest ou Eluveitie. Et Equilibrium ne déroge pas à la règle. Le line-up remanié est motivé, très content d’être la, du coup, le public réagit au quart de tour aux titres véritablement épiques. Les nouveaux morceaux issus du nouvel album Erdentempel sont bien perçus et l’ambiance festive est au beau fixe.

Voir Annihilator sur la Mainstage 2, avec un chanteur à la hauteur du précédent vocalement, tout à fait physiquement intelligent, avec un coté Wolverine qui n’aura pas échappé aux demoiselles, est une véritable aubaine. Une aubaine parce que plusieurs titres joués aujourd’hui sont issus du premier album Alice In Hell (Crystal Ann, Alison Hell et Human Insecticide), mais aussi des plus récents comme No Way Out et son intro dissonante qui pourrait laisser croire que les guitares ne sont pas accordées.

C’est totalement cramés qu’on se traine jusqu’à la Valley pour découvrir House Of The Broken Promises. Belle prestation de stoner psyché des familles, embarquant les rescapés de la Valley dans leurs rafraîchissantes mélopées, aériennes.et denses. Parfait pour supporter la chaleur écrasante du moment.

Vous accusiez un petit coup de fatigue en ce début de soirée, alors The Black Dahlia Murder était le remontant idéal. Grâce au génie ou à l'inconscience collective du public, le circle pit se transforma en circuit pit. Vivifiant. Et malgré la quantité de poussière, il était quand même possible d’apprécier à sa hauteur la prestation du groupe, complètement au taquet et avec Trevor Strnad toujours aussi impressionnant dans son aisance à alterner entre chant growl et harsh.

Autre évènement important de cette cuvée 2014, c’est bien entendu la venue des norvégiens de Emperor pour une tournée de reformation qui ne fait halte que dans cinq festivals cet été. Tournée en l’honneur des vingt ans du culte In The Nightside Eclipse qui y est joué dans son intégralité avec le line-up d’origine, à savoir Ihsahn, Saboth et Faust. Le frontman de la formation nordique a également choisi d’intégrer au clavier le chanteur de Leprous qui les accompagne sur la route lors de sa carrière solo. Alors que Nergal (Behemoth) chauffe la foule depuis son siège VIP en côté  de scène, le concert débute sans surprise par Into The Infinity Of Thoughts. Les titres de leur premier album s’enchainent à une vitesse fulgurante jusqu’au grandiose Inno A Satana reprit en cœur par tout le public de la Mainstage 2. Les musiciens qui font mine de quitter la scène reviennent finalement pour nous interpréter deux derniers morceaux et non des moindres : Ancient Queen et Wrath Of Tyrant. Il est vrai que l’on peut s’interroger sur la sincérité de cette reformation, mais dans le cas où il s’agit d’une pure opération marketing, je ne suis pas contre une nouvelle tournée 2017 pour les 20 ans de Anthems To The Welkin At Dusk.

Quand Solstafir joue sous la Temple, on se tait et on écoute religieusement. Peut être la plus belle prestation du festival, peut être aussi une des plus complexes à apprécier à sa juste mesure. Si leur passage en 2012 n’avait que moyennement convaincu, faute à un son moyen, ce soir les islandais ont assuré comme jamais. Enchaînant les titres d’une setlist monstrueuse, le quartet noie le public sous une déferlante de riffs lancinants, déchirants, sans jamais s’arrêter, sans jamais en faire trop, sans jamais être ennuyeux ou prétentieux. Parfait. Tout simplement parfait. Incroyable prestation qui laissera un souvenir indélébile chez les amateurs de ce Post Black Metal atmosphérique vraiment à part.

Paradise Lost fait partie de ces groupes qui commencent à devenir des habitués du Hellfest. Mais là, ils prirent le public par surprise, voir à rebrousse poil, en orientant bien leur set (ainsi que les arrangements des titres) vers une sorte de Cold Wave métallisée, rappelant la période Host. Le groupe met en œuvre sa classe légendaire, et la voix de Nick Holmes fera le reste. Impasse quasi complète sur le début de carrière du groupe, hormis Gothic, et nous aurons droit à des versions quelques peu adoucies de certains titres, notamment One Second, avant quand même de terminer sur un Say Just Words bien enlevé. Une bien belle prestation.

On enchaîne avec un autre poids lourd sur la Mainstage 01 : Soundgarden, attendu au tournant, et malheureusement décevant. Chris Cornell, sa permanente et son équipe se sont contentés d’envoyer leurs titres les plus accessibles, sans briller dans l’exécution, et sans l’aspect massif qui les caractérise normalement. Dommage.

Vu leur prestation de haute volée donnée en mars à Paris, Soilwork était attendu au tournant, et autant le dire tout de suite, la scène de l’Altar n’était pas prête pour accueillir ce poids lourd du death-melo. En effet, dès le début du quatrième morceau, un bout de la scène s’écroula… Un gros blanc s’ensuivit (et à vrai dire, personne - à part dans les premiers rangs - ne comprit vraiment ce qui s’était passé). Au bout de deux minutes de silence, Bjorn repris la parole “ça me laisse sans voix, c’est la première fois qu’un truc pareil m’arrive !" La scène n’était pas assez résistante pour des suédois. A voir donc si l’an prochain l’orga monte des scènes en kit Ikea. Après cet évènement, on aurait pu craindre que le groupe ne se déconcentre, mais au contraire, ils reprirent leur set deux fois plus vénères qu’au départ ! Bjorn remercia également le public présent d’être là, car c’était un dur choix à faire entre Black Sabbath et eux. Du gros, du lourd, un final épique sur Stabbing The Drama, une bien belle mandale pour le second retour du groupe en France en peu de temps après six ans de disette. Bjorn l’a promis, ils reviendront plus souvent.

Il est 23 heures, et c’est déjà l’heure du Ozzy Osbourne Show 2014. Alors qu’on vient juste de sortir le prince des ténèbres de sa maison de repos, et qu’il en est déjà à massacrer Warpigs avec ses petits copains de jeu, que le public se rend compte qu’on a toujours pas changé les piles du mangeur de chauve souris et que nombre d’entre nous, en souvenir d’un show catastrophique en 2012 sont déjà prêts à partir, l’appel du Black Sabbath se fait ressentir sur la plaine du Hellfest… Et ce sentiment incroyable n’est pas près de nous quitter… Oui vous avez bien Black Sabbath en face de vous. Oui Ozzy n’est plus que l’ombre de l’ombre de l’homme qu’il était, et oui à mesure que le show se déroule, même les plus sceptiques et méchants d’entre nous réaliseront qu’ils ont bel et bien devant eux un groupe plus que mythique. Ozzy se réveille petit à petit, joue avec le public, et les tubes s’enchaînent, orchestrés par un Tony Iommi d’une prestance incroyable, qui prouve à l’assistance que lui et lui seul est capable de faire sonner ces chansons à merveille, aidé par un Geezler Butler qui aurait pu gagner le mvp du meilleur bassiste du festival. Le show, minimaliste, est savoureux, le son fantastique, et personne ne pourra dire le contraire : même si Ozzy est franchement en galère (faute aux progrès en bio mécanique sur les zombies encore trop peu développés), le concert restera dans les annales du Hellfest. Il ne fallait pas manquer ce rendez vous. Un point c’est tout.

Cette année Opeth jouera sous la tente de l’Altar, ce qui aura pour conséquence de bénéficier d’un meilleur son que lors de leur passage en 2012, au détriment, forcément, de pouvoir accorder assez d’espace à un public venu en nombre après Black Sabbath. Bon son, pas de place pour tout le monde mais bonne ambiance. Niveau performance, Opeth assure le show comme à son accoutumée, à savoir un patchwork de titres représentatifs du talent incontesté du groupe pour le Death progressif : du vieux Demon Of The Fall déterré pour l’occasion aux compos progressives récentes en passant par des classiques de Deliverance ou Blackwater Park, les suédois mettent le feu à la tente pour le dernier concert de cette édition 2014. Il est 2 heures du matin, nous quittons la plaine du Hellfest repus et comblés.

Et dans le même temps sur la Warzone, les Norvégiens de Turbonegro mirent également le feu. Son parfait et prestation bien emmenée par leur nouveau chanteur Tony Sylvester qui accompagnait déjà le groupe lors de leur passage en 2012 en terre clissonnaise. On sent que depuis deux ans il a pu bien se roder, et le groupe déroule tout le long de l’heure qui lui était allouée les hymnes au cuir et aux jeans (mais pas que). Les incontournables sont là, I Got Erection, All My Friends Are Dead... et vers la fin nous auront même droit à une reprise punkisée du Money For Nothing de Dire Straits. De quoi finir cette 9e édition du Hellfest de bien bonne humeur !


Top 3 :
Bacteries : Solstafir, Black Sabbath, Tagada Jones
Grumlee : Cobra, The Black Dahlia Murder, Soilwork
Lelag : Solstafir, Black Sabbath, The Ruins Of Beverast
Manuwino : Turbonegro, Unida, Soundgarden
Nonohate : Opeth, Emperor, Ulcerate
Pentacle : The Ruins Of Beverast, Solstafir, Unleashed
Tang : Lowrider, Lofofora, The Ruins Of Beverast

Mercredi 18 juin 2014

Il faudra encore garder quelques forces pour cette troisième et dernière journée du Hellfest ne serait-ce que pour voir les cultissimes Black Sabbath et la reformation des tout-puissant Emperor.

Si vous aimez Kadavar, et plus simplement le Rock ancienne école bluesy / psyché, le groupe montant dans le genre actuellement c'est Blues Pills qui fera vibrer les plus rétros d'entre-nous alors qu'Annihilator devrait donner une leçon dans un Speed / Heavy Thrash Metal pas tout à fait comme les autres. Powerwolf, un des rares groupes représentant le Power-Metal au Hellfest (avec les brésiliens d'Angra) sera sur la Mainstage 2 pour un concert qu'on suppose à la fois épique dans la musique que dans la prestations scénique de ses musiciens costumés. Si les divagations Rock Progressif de l'actuel Opeth vous ennuient, du Death Metal gore et crasseux devrait faire son petit effet sous la Altar avec Unleashed et Repulsion. Coup de cœur tout particulier de l'équipe pour Ulcerate brisant avec schizophrénie les codes d'un Death Metal suffocant qui n'appartient qu'à eux. La scène Pagan ne sera pas en reste sous la Temple avec le Black'n roll de Vreid, dont on espère pourquoi pas quelques titres de Windir, Equilibrium sous un remaniement de line-up encore frais, mais qui n'a pas perdu la magie de ses claviers tourbillonnant et des ses chants guerriers, ainsi que le Black Metal envoutant aux instruments traditionnels de Dordeduh par deux anciens Negura Bunget. Black Tusk devraient quant à eux ravir les amateurs de riffs bucheronnés, ancienne époque de Mastodon ou Kylesa, Zodiac sera présent pour ceux qui apprécient Graveyard, Horisont et les riffs bluesy et Dozer promet un Stoner à la cool made-in Suède. Du fun il y en aura sous la Warzone pour cette dernière journée. C'est à n'en pas douter ce que prévoient les graveleux Turbonegro dont on devrait assister à un set provoquant et rock n roll. Pas sûr que le niveau soit plus élevé avec les crétins finis de Cobra dont on vous conseillerait presque de ne pas aller les voir. Les tête de proue de l'Horror Punk avec The Misfits et le Psychobilly des déjantés Mad Sin devraient enfin assurer leur lot de Punk Rock à l'énergie et à la déconne contagieuses.

Et vous, avez quels groupes conclurez-vous votre festival?

Samedi 19 avril 2014

Rappel concerts du jour :
- Direwolves, Birds In Row et Calvaiire seront ce soir en concert au Manège de Lorient. Toutes les infos sur l'event facebook.

- Terra Tenebrosa, The Old Wind, Kongh et Coilguns seront à la Maroquinerie (Paris). Les places sont en vente sur Digitick et Fnac. Toutes les infos sur l'event Facebook.

- Suite des Doomed Gatherings à Glazart (Paris) avec :
- The Body (USA)
- Necro Deathmort (UK)
- Year of No Light (FR)
- Pombagira (UK)
- Huata (FR)
Les places sont en vente sur Digitick et Weezevent (Jours 2/3). Toutes les infos sur l'event Facebook.

- Otargos et Noein se produiront ce soir à La Flèche d'Or de Paris (75). Toutes les informations relatives à cet événement sont disponibles sur Facebook. Les places sont en vente sur Francebillet.

Negura Bunget se produira ce soir au Secret Place de Saint Jean de Védas (34). Toutes les informations relatives à cet événement sont disponibles sur Facebook. Les places sont en vente sur Francebillet et Digitick.

Dimanche 13 avril 2014

Rappel concerts du jour :
- Amen Ra, Oathbreaker, Hessian et Treha Sektori seront à la Maroquinerie (Paris). Les places sont en vente sur Digitick et Fnac. Toutes les infos sur le Facebook de la tournée. N'oubliez pas qu'ils seront ce mardi à La Dynamo (Toulouse). Les billets sont en vente sur Digitick et Fnac. Toutes les infos sur l'event Facebook.

- Negura BungetAdrasteGrimegod et Drakwald seront à l'Orchidée du Cheval Blanc (Paris 13ème). Toutes les infos sur l'event Facebook. Soirée Franco-Roumaine sous le signe du Black Metal.

- Napalm DeathHammercult et Momentum seront en concert ce soir au Ferrailleur de Nantes. Toutes les infos sur l'event facebook.

Mardi 08 avril 2014

Negura Bunget se produira le 19 avril prochain au Secret Place de Saint Jean de Védas (34) en compagnie de Grimegod (Doom Death) et Havenless (Death Prog Metal).Toutes les informations relatives à cet événement sont disponibles sur Facebook. Les places sont en vente sur Francebillet et Digitick.

Dimanche 23 mars 2014

Drakwald remplace Folge Dem Wind lors du concert du 13 avril avec Negura BungetGrimegod et Adraste à l'Orchidée du Cheval Blanc (Paris, Metro Tolbiac ou Place d'Italie). Le reste ne change pas : ouverture des portes à 18H, places à 12 euros en prévente. Le nouveau flyer dans la suite.

Mercredi 12 mars 2014

Negura Bunget achève l'enregistrement de son nouvel album et annonce quelques dates en France.

Samedi 08 mars 2014

Le 13 avril prochain, Negura Bunget sera en concert à Paris avec Adraste et Grimegod. Toutes les infos par ici.

Mardi 14 janvier 2014

Voici les concerts de Wintermoon Productions pour le courant de l'année :
15 février à St Etienne : NecrowretchMercyless + Way To EndAffliction Gate + The Seven Gates
20 mars à St Etienne : Sargeist + Nightbringer + Pseudogod + Irkallian Oracle
1er avril à Lyon : EndstilleOndskapt + Koldbrann + Maieutiste
16 avril à St Etienne : Negura BungetChasse Galerie + Valknacht
4 octobre à Lyon : Festival Black Arts Ceremony III

Samedi 26 octobre 2013

Rappel : Les 15 ans de Garmonbozia avec Coroner, Wardruna, Hail Of BulletsRotting Christ, BenightedTwilight Of The Gods, Trepalium, Voight Kampff et Negura Bunget c'est ce soir à l'Etage du Liberté de Rennes. Les billets sont en vente sur Digitick et Fnac.

Mardi 15 octobre 2013

Concours : L'anniversaire des 15 ans de l'association Garmonbozia se déroulera le 25 et 26 octobre à l'Etage du Liberté de Rennes avec entre autres Napalm Death, ShiningCoroner, Hail Of Bullets, Gorod, Negura Bunget et plein d'autres. A Jeter Prom et Garmonbozia mettent en jeu 1 pass 2 jours. Pour participer rien de plus simple, il vous suffit de répondre à la question par ici. Les billets sont en vente sur Digitick et Fnac. Bonne chance! 

Samedi 21 septembre 2013

Le clip de "Cergerea Munteli" de Negura Bunget se matte dans la suite.

Jeudi 19 septembre 2013

Nouveau clip pour Negura Bunget avec Curgerea Luntelui.

Vendredi 23 août 2013

Trois groupes rejoignent l'affiche des 15 ans de Garmonbozia (le 25 et 26 octobre à Rennes) et pas des moindres : Negura BungetRotting Christ et Twilight Of The Gods.

Vendredi 03 mai 2013

Illuminati (death technique) met son disque The Core en écoute sur Bandcamp. A noter que le groupe mené par Andrei Popa (ex-Negura Bunget) accueille de nombreux guests : Patrick Mameli (Pestilence), Mike Browning (After Death, ex-Morbid Angel), Kelly Shaefer (Atheist), Daniel Mongrain (Voivod), Tymon Kruidenier (Exivious, ex-Cynic) et Luc Lemay (Gorguts).

Vendredi 08 février 2013

Negura Bunget perd Chakravartin (chanteur) et Inia Dinia (claviériste). Si le premier part en raison de divergences musicales avec le reste du combo, la seconde part quant à elle explorer d'autres horizons musicaux.

Dimanche 30 septembre 2012

Le label Prophecy Productions a mis en ligne l'intégralité de album de Dordeduh (Black Metal avec des ex-Negura Bunget) qui vient tout juste de sortir.

Dimanche 16 septembre 2012

Dordeduh (Black-Metal avec des anciens Negura Bunget) vient de poster le clip de Dojana. Il est présent sur l'opus Dar De Duh attendu pour le 28 septembre chez Prophecy Productions.

Dimanche 26 août 2012

Dordeduh (Black Metal avec des ex Negura Bunget) dévoile Cumpat, un premier extrait de Dar De Duh qui sortira le 28 septembre chez Prophecy Productions. 

Mercredi 08 août 2012

Dordeduh (Black-Metal avec des anciens Negura Bunget) sortira son premier album, Dar De Duh, le 28 septembre chez Prophecy Productions.

Lundi 14 novembre 2011

Voici l'affiche pour le Pagan Fest 2012. Seront présents, Eluveitie en tête d'affiche, Primordial, Negura Bunget, Heidevolk et Solstafir. Hélas, il n'y a pas de dates prévues en France pour le moment.

Jeudi 28 avril 2011

En couv' du prochain Metallian : Morbid Angel et au programme : Arch Enemy, Amorphis, Devin Townsend, Septic Flesh, Pentagram, Negura Bunget, Norther, Primordial, ... Couv' visible ici.

Mardi 22 février 2011

Le 25 février démarrera en Suisse (Les Docks, Lausanne) l'Inferno Festival :
25/02 : EnslavedRotting Christ, Rorcal
26/02 : Watain, Shining, Negura BungetAosoth,
27/02 : The SecretNebra (Le Romandi)

Jeudi 27 janvier 2011

Chronique de Vîrstele Pămîntului par Negura Bunget : "Une fois n'est pas coutume, on va encore parler sur le tard d'un disque excellent et tout bonnement l'une des meilleures sorties estampillées Black-Metal de 2010. [...]"

Samedi 16 octobre 2010

Quelques noms pour le prochain Party.San Open Air, qui aura lieu à Bad Berka (Allemagne) du 11 au 13 aout 2011 : Ensiferum, Hail Of Bullets, Nachtmystium et Negura Bunget.

Jeudi 29 juillet 2010

Dordeduh (Black-Metal avec des ex-Negura Bunget) vient de mettre en ligne une preview de leur ep qui sortira courant de l'année.

Samedi 19 juin 2010

Hellfest 2010 :
Photos : Mathieu à fait un travail de fou et vous pouvez admirer sa centaine de photos ici (toutes celles des Mainstage et une grosse partie d'ambiance du fest).

Mini report : grosse grosse première journée. Il y avait du beau monde et le moins que l'on puisse dire c'est que la réputation a souvent été en adéquation avec la prestation (et oui on fait des rimes à 3H du mat'!).
Dès l'arrivée bam ! Carnifex te prend à la gorge suivi d'un saut de la troisième corde par Magrudergrind. Bon, pas ma tasse de thé niveau style donc je zappe, mais l'entrée en matière a la mérite de rapidement mettre dans le bain.
C'est Crowbar qui va démarrer les hostilités en ce qui me concerne : taux d'alcoolémie avancé pour le groupe mais un set qui passe tout seul, what else?
Enchainement stylistique façon grand écart (chose que l'on retrouvera tout au long de la journée) avec Mass Hysteria qui, sur la main stage, va bien chauffer le public. Une tente leur aurait peut être été plus bénéfique mais les français s'en tirent tout de même avec les honneurs.
Nouveau grand écart avec le black metal folklorique de Negura Bunget qui aura amené le public directement dans les forêts profondes de Roumanie suivi de  Ghost Brigade et son chanteur à la voix assez extraordinaire.
Sur la mainstage : folklore et festif avec Finntroll (jouant plus tôt car Walls Of Jericho à des problèmes d'avions).
Martial, thrash, indus et carré : KMFDM bien sûr.
Les Walls Of Jericho arrivent 3 minutes avant leur set, direct sur scène le groupe va assurer son premier set en 7 mois avec brio. Ca ne rends pas les compos des derniers albums fantastiques pour autant mais le live leur va si bien.
Les allemands de Secrets Of The Moon vont très bien défendre leur petit dernier : Privilegivm.
Les échos des derniers concert laissé présagé le meilleur pour Deftones et ce fut le cas, la tête d'affiche jouant en pleine aprèm (car le groupe se rend en Allemagne après) mais pfiou quel set! Une première partie basé sur des nouveaux titres et ensuite 1/2H de titres old school : que du bonheur. Chino au mieux de sa forme (oui ok il a eut quelque loupés, mais rares et sur des passages bien complexe (cf Passenger)). On sentait l'envie d'être là et le plaisir partagé.
Légère déception pour Hypocrisy qui aura bénéficié d'un son plutôt brouillon ne rendant pas franchement hommage au talent de composition de Peter Tägtgren.
Les suisses de Monkey3 eux ne décoivent pas, entre stoner et tool : du bonheur en barre.
« Vous êtes peut être vieux mais vous êtes des dieux quand même » hurle un membre du public. Gagno! Car oui The Young Gods était l'un des ovnis de cette journée (avec Ulver) mais un ovni qu'on aimerait voir plus souvent. 20 ans de métier ma petite dame ! Mais même les dieux sont soumis aux lois de l'électricité, celle ci va lâcher après 4 titres :-/
Tant qu'on est à compter en décennies autant y aller avec un enchaînement Infectious Grooves / Sick Of It All dévastateur. Les premiers vont mettre une banane d'enfer, finir sur une rituelle invitation du public sur scène et les seconds à leur habitude fournir en double ration bon esprit et énergie.
Sepultura s'en sort également très bien quand ils jouent de vieux morceaux (vous devinerez tout seul ce qu'il en est pour les récents).
Du coté de la Terrorizer Tent : Godflesh. Je laisserai les spécialistes en parler (le concert a mis du temps à démarrer parait-il) mais les balances longuettes et les deux premiers titres m'ont fait fuir. Et à noter que Burton C Bell (Fear Factory) était devant la scène à mater tranquillement.
Arch Enemy hyper carré avec Angela Gossow survoltée, classique et METAL.
Les quelques personnes s'étant déplacées pour voir Ulver auront pu remarquer à quel point le groupe faisait office d'ovni (spécialement du coté de la Rock Hard Tent).
Finish sur un spécial 90's avec un Fear Factory qui renait lui aussi de ces cendres, certes Burton C Bell n'a plus la voix qu'il avait en 1995 mais l'usine à peur à retrouver son mordant en live. A noter : une demande en mariage faite sur scène, pas de fail, elle a dit oui.
Et pour conclure la soirée : Biohazard. J'attendais de voir et apparemment le porno ça conserve! Un set furieux, à 200 à l'heure. Le premier et dernier de l'été pour Biohazard (et le dernier de leur tournée de réunion). Parti avant la fin (avant le rappel quoi) on loupera la reprise de Pantera (rituel désormais?), damn!


On a « live tweeté » la journée d'hier et on fera de même aujourd'hui (genre pourquoi Walls Of Jericho joue à la place de Finntroll, que Count Raven à annulé sa venue, que Deftones c'était très bien, …), le Twitter Metalorgie. De nouvelles photos de ce samedi dans la nuit (ou matin même)!

Samedi 06 mars 2010

News sortez vos agendas:
- Ghinzu se rajoute à l'affiche du Festival de Dour le dimanche 18 juillet,
- en plus du Hellfest, Negura Bunget passera à Lyon le 5 avril, et à Liège le 6 avril,
- Atari Teenage Riot sera le 7 mai au CCM John Lennon de Limoges,
- August Burns Red sera au Trabendo de Paris le 8 octobre avec Blessthefall et Of Mice And Men,

et voici les concerts à venir à La Laiterie de Strasbourg:
- le 9 mars: Shining (Swe) + Sarkom + Svarttjern,
- le 19 mars: Dark Funeral + Zonaria + Carach Angren + Nefarium,
- le 31 mars: Arch Enemy + Samael + No Return + Dylath Leen,
- le 6 avril: (HED)p.e. + Threat Signal + Attila,
- le 28 avril: 65daysofstatic,
- le 11 mai: Orphaned Land + Suidakra + Arkan,
- le 16 mai: Deicide + Marduk + Vader,
- le 18 mai: Liars,
- le 21 mai: The Exploited + GBH + Al And The Black Cats + Cobra,
- le 16 octobre: Front 242,
- le 15 novembre: Therion, Loch Vostok, Leprous

Vendredi 05 mars 2010

Negura Bunget a mis en ligne un nouveau titre, A-vînt în abis, extrait de leur futur album Maiestrit / Maiastru sfetnic.

Negura Bunget

Style : Black Metal Atmospherique
Tags : - - - - -
Origine : Roumanie
Site Officiel : negurabunget.com
Myspace :
Amateurs : 46 amateurs Facebook :