Albums du moment
Pochette Trisagion
Pochette VOID
Pochette Måsstaden Under Vatten Pochette Trip To The Void
Chroniques
Pochette Caravan
Pochette As The Shadows Fall
Pochette Malignant Reality
Pochette Oi Boys
Pochette Demo 2021
Pochette A Tear In The Fabric Of Life Pochette Untethered Abyss

logo My Fictions

Biographie

My Fictions

Formé en 2010 dans le Massachusetts, My Fictions est un groupe de Hardcore Emotionnel composé de Bryan Carifio, Tyler Bradley, Ryan Boone et Seamus Menihane. Après plusieurs eps et splits (avec Aviator et The Saddest Landscape), le combo sort en 2014 son premier album Stranger Songs chez Topshelf Records.

Chronique

15.5 / 20
0 commentaire

Stranger Songs ( 2014 )

Il y a des surprises, de celles qui séduisent en quelques minutes. Un coup de foudre, une passion qui frappe de plein fouet. Stranger Songs en est une, qui explose dès l’ouverture, avec ses émotions et sa fougue. Celle d’un Hardcore Mélo, étouffé, meurtri mais poussé vers l’avant par 4 musiciens.
Sous cette carapace urbaine décharnée, les notes pleuvent, les épaulent plient, My Fictions enfonce toujours un peu plus le clou. La voix est plaintive, respire le malheur et évoque l’implosion de sentiments de The CarrierThey and the Children / Kerouac ou la force de Defeater (malgré un timbre moins proche). Certes, la nouveauté n’est pas le créneau des américains, mais c’est la puissance déployée qui accentue cette sensation que tout est perdu : « Wake Anxious » n’existe que par sa détresse tandis que les larmes coulent sur « Contrition ».
Compilation de sentiments, Stranger Songs touche et les parallèles avec WhenskiesaregrayCaravels, Killing the Dream, … sont nombreux, tout autant que ceux avec Pariso (certains enchainements) ou certains groupes de Screamo / Emoviolence (l’intro de « Lower (A Selfish Song) »). Le chant est étouffé par les instruments (« Airport Song »), les breaks et chorus-parts se retiennent facilement lorsque quelques accalmies ne viennent pas apaiser l’ensemble (« Parking Lot »). Toujours en équilibre instable, My Fictions manque de chavirer à chaque instant mais reste suffisamment juste pour ne jamais surjouer derrière ce masque tragique (« Contrition » ou le douloureux « Stranger » et sa partie plus Post).

Alors que les dernières notes résonnent encore, on plie facilement sous le poids des mots. My Fictions est réservé aux fans de The CarrierCaravels ou Killing the Dream et, même si le groupe n’apporte pour le moment de pierre porteuse à ce style, il semble destiné à marquer les esprits.

A écouter : Airport Song