Titre : Mudvayne Année : 2009
Acheter : logo amazon
Collection : 11 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 16/20 (5 avis dont 5 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Mudvayne aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

Versus 9 16 / 20 Le 03/07/2013 à 23H05

Le groupe reprend vraiment du poil de la bête en tout cas j'ai bien apprécié cet album.

Digimortal 11 / 20 Le 28/01/2012 à 18H57

Mais qu'est-ce qu'ils ont branlé ?...
C'est la première question que je me suis posée après avoir écouté le skeud. J'avais déja constaté un léger manque d'inspiration sur le précédent, et malheureusement ça ne s'est pas amélioré avec celui-ci.
Ce que je lui reproche, c'est d'être composé de titres qui sont incohérents : Des riffs géniaux qui ne sont pas mit en valeur du tout, qui servent d'intro de deux minutes et qui enchainent sur une chanson hors sujet, des refrains chantés vraiment moyens (loin de l'originalité sur Lost and Found).
Techniquement c'est au point, mais le reste est bâclé d'une force...
En résumé : Incohérent et ennuyeux.

Mouseclick 18.5 / 20 Le 03/01/2011 à 20H34

J'adore vraiment cet album

Bluffant de qualités techniques et mélodiques, le groupe nous a distillé un album violent et très groovy, une présence incroyable de la basse.
Efficace dans chacunes des chansons et trouvant tout le temps ls bons riffs pour nous faire headbanger, ils ont réussi avec cet album a nous offrir un digne successeur a L.D. 50, la maturité en plus.

orgamatron 18 / 20 Le 08/04/2010 à 18H18

excellent album mudvayne ns prouve enore une foi une evolution musicale singlante.de nvelle technique musical apparaisen tel le blast et autre rif .merci a ce groupe telment unique meme american head charge ne fait pas mieux lol

chris17 16.5 / 20 Le 24/12/2009 à 16H19

Exellent album, plus bourrin que new game, on à un compromis entre ce deernier et TEOATTC. Ambiance beacoup plus travaillée et réussie, compos entrainantes, mais peut êtres moin plaisantes que new game, et certes un peu moin mélodiques. Chanson construites toutes différements contrairement à new game. En somme un album qui pourrai réconscillier les fans. Un an d'écart entre deux albums c'est peu, mais la qualité est là.
Beautiful and strange: la chanson qui ouvre les hostilités avec un riff pluto métalcore apres un rythme death. Une vrai perle qui en fera pogoter plus d'un.

1000 mile journey: Dans la lignée de la précédente, mais avec tout de même un revrain entrainant.

Scream with me: Chanson un peu facile, le tube de l'album en somme. Début proche d'un do what you do ou d'un cinderella story.

Closer: Chanson assez speed et très réussie. Cris guturaux a faire frissonner.

Heard it all before: chanson assez heavy qui commence et fini par une intro et outro space et aérienne. Une massue pour ce qui est du reste, mais transition bancale entre cette intro. Chanson du styl IMN avec en plus un solo digne du metal des 80's.

I can't wait: Début ultra bourrin avec un cri a en faire pâlir plus d'un, puis rythme plus saccadé. Accordage plus proche de LD50 il me semble. Double pédale bien utilisée et rythme punk en prime dans certains passages.

Beyond de pale: Intro space et début de chanson plus de la trempe des deux albums précédent, mais refrain entrainant et rageux à la fois. Chanson très entrainante qui donne envi de geuler en concert.

All talk: nouvelle hymne? entre mélodieux avec chant clair et passage en gratte sèche et refrain entrainant.

Out to pasture: la chanson assomante de l'album de part son ryhtme martelant dans le refrain, mais très mystérieuse dans son couplet.

Burn the bridge: La grande réussite de cet album, le coup de génie dans la lignée d'un "have it your way" avec un rythme plus proche d'un "Same Ol" (qui donne l'impression de courir poursuivi par on ne sait quoi). La conclusion de l'album, la cerise sur le gateau qui fait Mudvayne un grand groupe de neo metal.

Dead inside: apèse l'esprit, met un peu de mélancolie a toute cette rage présente tout au long de cet opus. Gratte sèche à la carte et chant clair. Comparable à world so cold et presque aussi bien.

L'édition spécial avec lumière ultra violet fait un peu marketing et gadget surtout que l'album est tout blanc et donc on ne profite de l'artwork que rarement, et le champs éclairable par la lampe est faible ce qui empèche d'avoir une vue plus générale de l'ensemble.