Découverte
Pochette Pyre Builders

logo Mudhoney

Biographie

Mudhoney

Mark Arm - chant/guitare
Guy Maddison - basse
Dan Peters - batterie
Steve Turner - guitare

L'histoire de Mudhoney débute comme une énorme farce, dans la banlieue de Bellevue à Seattle. En 1980, un certain Mark MacLaughlin (qui adoptera plus tard le nom de Mark Arm) décide de former un groupe avec des amis de lycée en hommage à son prof de maths, Mr Epp And The Calculations. Le groupe est totalement fictif car aucun de ses membres ne sait jouer. Néanmoins, dès 1981, Mr Epp se produit en première partie de Student Nurse. Leur totale inaptitude en matière musicale leur vaut l'honneur d'être plusieurs fois cités comme le plus mauvais groupe du monde. Malgrè tout, cette joyeuse et bruyante cacophonie fait des émules et Mr Epp enregistre un ep en 1982. En 1983, dans une surenchère de bruit, Mr Epp est rejoint par Steve Turner, ex-guitariste d'un garage band nommé Ducky Boys et qui, dès 1981, avait formé avec Mark Arm, un autre groupe de punk, The Limp Richerds.

En 1984,Mr Epp et The Limp Richerds se séparent. Arm et Turner s'entourent alors du batteur Alex Vincent, qui avait déjà joué avec Turner dans un groupe éphémère du nom de Spluii Numa, et du bassiste Jeff Ament, récemment débarqué du Montana, ancien membre de Derranged Diction. D'autre part, Arm abandonne la guitare pour se consacrer au chant. Un second guitariste est recruté en la personne de Stone Gossard. C'est ainsi que Green River voit le jour. Groupe bruyant et décadent, mélangeant punk et metal, devenu mythique en raison de la future réussite de ses membres, Green River ainsi que les Melvins sont les pionniers du "nouveau son du nord-ouest" qui explosera au début des années 1990 sous le nom de grunge.

En 1985, remarqué sur la scène rock de Seattle, Green River a l'opportunité d'enregistrer son premier ep Come on Down. Mais Turner désapprouve la direction de plus en plus metal suivie par le groupe et décide de reprendre le chemin de l'université. Bruce Fairweather, ancien membre de Derranged Diction, le remplace. Le groupe entame alors une tournée à travers les Etats-Unis. Le deuxième ep de Green River, Dry as a Bone, sort en 1987 chez un nouveau label de Seattle, Sub Pop ; il est suivi en 1988 d'un album, Rehab Doll, produit par Jack Endino (Nirvana, Soundgarden, Murder City Devils, Screaming Trees, Zeke).

Des tensions au sein du groupe amène sa dissolution. Ament et Gossard vont former Mother Love Bone, Fairweather rejoint Love Battery et Vincent reprend ses études. Arm et Turner, restés amis, avaient formé, parallèlement à Green River, The Thrown Ups avec le graphiste Ed Fotheringham, une plaisanterie plus qu'un véritable groupe qui dura peu de temps.

Une nouvelle fois, Arm et Turner se retrouvent tous les deux, mais pour la première fois, Turner exprime le besoin de répéter les morceaux avant de les jouer en public. Ils commencent alors à travailler avec le batteur Dan Peters, qui avait joué dans Bunddle Of Hiss And Feast, puis contactent le bassiste Matt Lukin qui vient de quitter les Melvins. Le groupe prend le nom de Mudhoney, d'après le titre d'un film de Jack Russel qu'aucun membre n'a vu. Musicalement, Mudhoney reprend la formule punk-metal de Green River, ajoute du rock garage des sixties, un peu des Stooges de l'ère Fun House et du bruit qu'affectionnent particulièrement Arm et Turner.
Turner pense que le groupe ne tiendra pas plus de six mois, mais tout va s'enchaîner très vite car cette même année 1988 Sub Pop sort le single "Touch me I'm Sick" suivi quelques mois plus tard du EP Superfuzz Bigmuff, enregistré au Reciprocal Recordings de Seattle et produit par Jack Endino. Mudhoney arrive à point nommé pour surfer sur la vague grunge.

En 1989, le groupe tourne en Europe où il rencontre Sonic Youth (dont les membres sont des fans de Green River) qui l'invite sur une tournée en Grande-Bretagne. Superfuzz Bigmuff fait son entrée dans les charts anglais et va y squatter une grande partie de l'année. Mudhoney poursuit par une tournée en tête d'affiche et enchaîne des concerts tapageurs massivement couverts par la presse. Il devient le porte drapeau du rock underground.

Le premier album de Mudhoney sort fin 1989, simplement intitulé Mudhoney, il est produit par l'incontournable Jack Endino. Le succés rencontré par Mudhoney entraîne l'émergence de nouveaux groupes signés chez Sub Pop, tels Soundgarden, Tad, The Fluid ou Nirvana. Néanmoins, malgrè l'excellent travail mené par le label, celui-ci connaît de gros problèmes financiers qui expliquent la sortie tardive (1991) du deuxième album de Mudhoney. Every Good Boy Deserves Fudge, enregistré aux Egg Studios et produit par Conrad Uno (President Of The USA, The Posies), sonne beaucoup plus garage punk que son prédécesseur.

A la fin de l'année, Mudhoney cherche un nouveau label et la chose n'est pas si malaisée car Nirvana, qui avait signé sur une major, était en train d'exploser, et tous les groupes de Seattle se voyaient offrir un contrat. Mudhoney signe chez Reprise/Warner Bros.

La sortie de Piece of Cake, en 1992, démontre que cette signature n'a en rien changé l'approche musicale du groupe ni son attitude, toujours aussi nonchalante, déjantée, cynique et sarcastique. Néanmoins, les fans de la première heure ressentent cela comme une trahison alors que la masse qui a adopté Nirvana, Pearl Jam (où jouent Ament et Gossard) ou Soundgarden trouvent Mudhoney trop excentrique. Les ventes, durant le temps passé chez Reprise, s'avéreront décevantes. Trois autres disques, sans concessions, vont sortir chez Reprise : Five Dollar Bob's Mock Cooter Stew en 1993 produit par Kurdt Bloch, My Brother the Cow en 1995 produit par Jack Endino et enfin Tomorrow Hit Today en 1998 produit par Jim Dickinson.

1999 est la mauvaise année pour Mudhoney qui se voit laché par Reprise et qui perd son bassiste, Matt Lukin, lassé des tournées.

La sortie en 2000, chez Sub Pop, de March to Fuzz, une compilation retraçant la carrière du groupe, amène à penser que Mudhoney tire sa révérence après douze ans d'activité. Mais en 2001, le groupe se produit pour quelques dates avec Steve Dukich (Steel Wool) à la basse. Les shows se déroulent tellement bien et l'accueil du public est tel que le groupe décide de poursuivre l'aventure. Guy Maddison, ancien membre deBloodloss,autre groupe où sévissait Mark Arm, devient bassiste officiel de Mudhoney. Dans le même temps, Arm et Turner enregistrent et tournent avec un groupe de blues garage, Monkeywrench.

En 2002, Since we've Become Transluscent sort chez Sub Pop, puis, en 2006, Under a Billion Suns. Produit par Phil Ek (Pretty Girls Make Graves, Murder City Devils), le groupe paraît un peu moins désinvolte qu'à son ordinaire. La sortie de l'album est suivie d'une tournée en Europe et aux USA avec notamment Jennifer Gentle, The Holy Soul et Comets On Fire.

Bruyant, décadent, toxique, cynique, désinvolte, débile, sarcastique, nonchalant, barré. Quels autres adjectifs pour qualifier un groupe qui s'est toujours considéré, tout simplement, comme un groupe de punk-rock ?

Pionnier du mouvement grunge auquel il ne s'est jamais senti appartenir, près de vingt ans de carrière sans aucune concession et sans jamais se prendre au sérieux, Mudhoney est et restera à coup sûr un groupe à part.