Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

Biographie

Mountains For Clouds

Dusten M (Basse, Chant), Ed L (Batterie, Chant) et Andrew S (Guitare, Clavier, Chant) forment Mountains For Clouds en 2009 et jouent une musique proche de Moving Mountains, entre Post-Rock et Emo. Some People Buy Scenery Like This leur premier ep sort chez Count Your Luky Star en 2010. Le groupe a déjà fait plusieurs dates aux côtés de leurs amis Joie De Vivre, Empire! Empire! (I Was A Lonely Estate), Reptilian, Football, Etc.

Chronique

15.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Some People Buy Scenery Like This ( 2010 )

Ca ne m'étonne pas qu'on retrouve Mountains For Clouds chez Count Your Lucky Stars (le label du chanteur d'Empire! Empire! (I Was A Lonely Estate). Il paraît évident qu'il est tombé amoureux de ce groupe dès les premières notes, tant le potentiel émotionnel de Some People Buy Scenery Like This est évident.

On admire sûrement Mountains For Clouds pour la beauté et l'intimité qui lient ces six pièces. Entre Emo et Post-Rock, les Américains égrainent des morceaux instrumentaux où la guitare occupe une place prépondérante, diluant ses mélodies au gré des secondes, souvent relaxantes, posées, construites de creux et de montées, mais sans jamais atteindre des cîmes pour exploser avec fracas. Elles sont soutenues par une batterie et une basse rassurantes, jamais tapageuses, qui soulignent les contours doucereux et duveteux des compositions. Mountains For Clouds est de ces groupes qui savent créer des voyages colorés, qui provoquent l'enchantement à la manière de Pneuma de Moving Mountains ou de Sagarmatha par The Appleseed Cast, où les notes virevoltent comme autant de légères bulles de savon. Ce qui est remarquable dans cet ep, c'est que chaque pièce est chaleureuse, réconfortante comme un cocon car, au fur et à mesure des écoutes, on s'y familiarise et le disque grandit jusqu'à ne plus pouvoir s'en passer.


Avec ces six pépites qui scintillent, Some People Buy Scenery Like This c'est aussi cette joie sous-jacente à la mélancolie cachée dernières les mélodies ("The Island Is Death") et pourtant chaque écoute est rafraichissante, diffuseuse de rayons de soleil. "Operation Latte Thunder" est par exemple douce et reposante et donne envie de s'allonger dans l'herbe bercé par la fraîche brise de printemps, alors qu'au contraire "Sounds Of Paper" se fait plus énergique, presque dansant à la manière d'Algernon Cadwallader. "Grumption" (le seul morceau avec du chant) est émotionnellement fort avec son dialogue de voix féminine et masculine et la seconde moitié de l'ep est encore meilleure avec cette fantastique conclusion qu'est "Sea Of Numen", instant qu'on voudrait prolonger encore et encore.


Car arrivé au bout de Some People Buy Scenery Like This, on en veut davantage. Comme une sensation d'absence, comme un être cher qui nous manque, on relance le disque aussitôt et on y revient régulièrement pour se retrouver en état de contemplation béat, se laisser porter par cette musique attendrissante qui suscite l'émerveillement. Réussite totale pour Mountains For Clouds avec cet ep qui devient aussi indispensable que les disques de Castevet, Moving Mountains, ou Empire! Empire! (I Was A Lonely Estate).

A écouter : sous le charme