logo Morkobot

Biographie

Morkobot

Lin, Lan, Len. Les 3 messagers de L'Empereur Morkobot délivre une décharge sonore entre proto-punk, noise et rock 70's gainée d'une dense pellicule bruitiste et grésillante. Le trio Italien signé sur Supernatural Cat Records entame une trilogie en 2005 avec un album éponyme. Cette dernière se poursuit l'année suivante avec l'excellent Mostro, puis se termine en 2008 avec Morto, concept album autour de la Mort.

Chronique

Morto ( 2008 )

3ème et dernier volet de la trilogie Morkobot, Morto - comme son nom l’indique sans détour - campe le concept de Mort. Ou plutôt, revêt les atours d'un prophète mortuaire venu d’une autre planète, voire d’un autre univers, pour nous annoncer à nous, pauvres terriens, que la fête est terminée. Loin d’être un disque particulièrement funèbre digne de n’importe quel group(uscule) encapuchonné 24/24, cette idée n’est finalement qu’un prétexte pour balancer du gros son. Du massif. De l’industriel. Et surtout, du "qui sonne neuf en utilisant du vieux". Car même si la tendance est de plus en plus écrasée par la haute teneur en proto-punk-noisy de Morto, Morkobot ne parvient pas à totalement s’affranchir de relents prog’ seventies, de touches Magmatiques, de plans jazzy et d’une atmosphère space-rock. Le genre de trucs que l’on adore où que l’on trouve particulièrement pénible ou simplement de mauvais goût. Je suis dans le second lot et ce disque passe régulièrement dans ma platine sans que je laisse tomber la moindre miette de cet incroyable conglomérat de bruits, d’oscillations et surtout de rythmes, flirtant avec le tribal et des aspects plus mécaniques façon Neptune. Même dans les passages où les deux basses hibernent pour laisser le champ libre à l’électronique, aux synthés et donc aux steppes inhabités et glaciales, Morkobot reste dans le jus. Et lorsque ça explose, comme dès les premières secondes de l’Acte I, Morkobot se morphe en véritable machine de guerre retro-futuriste lancée sur des rails. Les pistons grincent et soufflent. Les rouages s’entrechoquent. Les chaines aplanissent le sol. Une vapeur électrisante envahie l’espace. Terriblement prenant.

Morto affirme la domination et la légitimité du message de Mort de l’Empereur Morkobot. Un message canalisé par Supernatural Cat Records et scellé dans un écrin sérigraphié LP+CD limité à 500 exemplaires, donc cher et ultra-classe.

A écouter : Part I - Part III
Morkobot

Style : Noise / Prog Rock / Space Rock
Tags : -
Origine : Italie
Myspace :
Site Officiel : morkobot.splinder.com
Amateurs : 2 amateurs Facebook :