logo Monuments

Biographie

Monuments

Monuments est à la base un projet annexe de John Browne (Guitare - Fellsilent) et de Joshua Travis (Guitare - The Tony Danza Tapdance Extravaganza), mais il faut attendre 2010 pour que le groupe soit vraiment actif en faisant des concerts avec un line-up amélioré. Neema Askari (Chant - Fellsilent), Adam Swan (Basse), Mike Malyan (Batterie) et Olly Steel (Guitare - Cyclamen) qui remplace Joshua, commencent alors à composer leur premier ep, We Are The Foundation, et poser les bases de leur Metalcore progressif inspiré de Meshuggah. Repéré alors par Century Media Records, les anglais travaillent sur leur premier album, mais Neema quitte le groupe et c'est Matt Rose qui le remplace courant 2012. Gnosis parait au mois d’août.

Chronique

12 / 20
1 commentaire (15/20).
logo amazon

Phronesis ( 2018 )

La Phronesis désigne un concept développé dans les premiers âges de la philosophie grecque. Ses différents sens, souvent associés à la prudence et la sagesse pratique, le rendent complexe et protéiforme. Une idée de choix pour une formation telle que Monuments dont la musique revêt plusieurs facettes.

Avec une approche aussi intellectualisée de leur musique, on est en droit d’attendre beaucoup de l’aspect technique et de la construction de l’œuvre. Force est de constater que de ce côté, le compte y est. Les riffs puissants, portés par une production qui met en avant chaque instrument s’enchainent et viennent briser les cervicales non préparées. La synergie fonctionne et chaque instrumentiste peut s’exprimer au même niveau. Loin d’être un détail, ce dernier point est crucial pour une formation qui n’a trouvé sa stabilité que depuis 2014. Mention spéciale à la voix de Chris Barretto qui nous livre une performance de premier ordre.

Quelques idées originales sont à noter : une outro au piano du plus bel effet dans Vanta, enchaîné directement par l’introduction de Mirror Image avec ses sons de batterie électronique. Quelques idées simples mais qui font leur effet lorsqu’elles sont mises bout à bout.

Pourtant l’album se termine rapidement (39 minutes) et laisse derrière lui une sorte de flou, comme s’il ne restait rien à se remémorer de ces morceaux pourtant si efficaces dans les premiers instants. Il devient clair avec le recul que les pistes s’enchaînent et se ressemblent entre elles, ne déviant que peu des codes du Metal moderne que d’autres ont déjà posé et exploré. Entre Djent, breakdowns, mélodies non saturées, alternance de chant clair et growlé … tout cela a déjà été entendu maintes fois. On fait difficilement la différence avec The Amanuensis qui avait posé les premiers jalons de leur identité. Ils souffrent également de la comparaison avec d’autres formations à la personnalité plus prégnante comme Architects, Animals As Leaders etc.

Monuments est sans nul doute un groupe qui a la possibilité de réussir de grandes choses dans le milieu du Metalcore tel qu’on l’entend aujourd’hui. Cela ne sera pourtant possible que s’ils acceptent de sortir de leur zone de confort et d’explorer au-delà de ce que Phronesis nous propose. Si la prudence est mère de toutes les vertus, il ne faudrait pas qu’elle bride le talent évident de ce groupe encore jeune et plein de promesses.

A écouter : AWOL - Mirror Image - Stygian Blue
Monuments

Style : Math Metal
Tags : - - -
Origine : USA
Bandcamp :
Facebook :
Amateurs : 9 amateurs Facebook :