logo Monica Crystal

Biographie

Monica Crystal

Issues de formations aussi diverses que Memories Of A Dead Man, Lost In Kiev, Arms Of Ra ou Rise People, Rise!, Monica Crystal se forme à Paris en 2014 par Lucas De Geyter (Batterie / Chant), Herv Osmont (Basse / Chant) et Philippe Khalilian (Guitare / Chant). Le trio sort son premier album, Cavalier, entre Noise-Rock et Post-Hardcore à la fin de l'année.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Cavalier ( 2014 )

Memories Of A Dead ManValleyRise People, Rise!, Lost In Kiev, Arms Of Ra... Un petit exemple du microcosme parisien, pas si petit que ça, et point de liaison avec Monica Crystal dont on retrouve trois de nos gaillards ayant déjà fait leurs armes dans ces formations accomplies.

Seule constante avec leurs autres groupes, la passion pour les musiques saturées tendance bruitiste. Cavalier, sept petits titres au compteur en est un fervent témoignage évoluant déjà avec adresse entre Noise-Rock et Post-Hardcore dont la paternité est à attribuer, sans trop se forcer, du côté de groupes américains comme Unsane, Helmet ou Young Widows. Plus proche de chez nous on pourra d'avantage penser à Sleeppers, Membrane, ou feu-Meny Hellkin. Si ce name dropping sauvage ne vous fait pas un minimum saliver, autant aller voir ailleurs.

Chez Monica Crystal, on fait ça simplement, on fait ça proprement et on fait ça bien. Punchline merdique je vous le concède, mais qui témoigne néanmoins que ce premier album du trio ne se fout pas de la gueule du monde. Les mecs connaissent leur sujet : les cordes sont aussi habiles dans les mélodies, les passages qui détonnent ou les grésillements, avec leur grain croquant et légèrement poussiéreux. La basse, taillée dans un roc, est maintenue par une batterie fiévreuse dont on appréciera le travail rythmique. Le chant, quelque peu en retrait, fignole le tout, porté par une production claire qui manque peut-être parfois d'un peu d'impact.

Niveau composition, les Parisiens ne pas les derniers car Cavalier c'est surtout plein de petites trouvailles ici et là, qu'on se fasse secouer le cocotier par Secondary Use expédié méthode Punk-Hardcore à la Ken Mode ou qu'on prenne son pied grâce aux lignes mélodiques de Goy Division ou de Monotony. Les chœurs tendance Emo sur Cavalier sont la cerise sur le gâteau et Three Years qui démarre pourtant doucement à l'allumage, finit sur des charbons ardents. En conclusion, le riffing Post-Hardcore dru et la basse musclée de Corsica II viennent botter des culs, même si l'on aurait souhaité plus de lourdeur pour en accentuer l'effet. Du tout bon, on vous dit.

Comme Jack And The Bearded Fishermen, Appollonia, Choochooshoeshoot, et beaucoup d'autres noms déjà cités (ou oubliés), Monica Crystal vient donc ainsi grossir les rangs des talentueux groupes français témoignant de la très bonne santé de la scène. Comme si chaque formation arrivait à cohabiter sans se tirer dans les pattes et surtout sans reproduire exactement la même chose que chez le voisin. Chacune a son propre son savoir-faire et enrichit continuellement la scène Noise / Rock / Hardcore. Merci à tous ces groupes, merci à Monica Crystal.

En écoute intégrale sur bandcamp.

Monica Crystal

Style : Noise-Rock / Post-Hardcore
Tags : -
Origine : France
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :