Albums du moment
Pochette Back In Business
Pochette Morbid Stuff Pochette Distance Over Time
Chroniques
Pochette Anesthetic
Pochette Sus
Pochette Undying Light

logo Mithras

Biographie

Mithras

C'est sur les cendres d'Imperator que se forme Mithras en 2000 à Rugby en Angleterre. Au départ le groupe est un quatuor constitué de Leon Macey (Guitare), Rayner Cross (Basse / Chant), Justin Joyce (Batterie) et Steve Crompton (Guitare) et sort une démo intitulée Dreaming In Splendour. Mithras passe néanmoins très rapidement au duo Leon (Guitare / Batterie) et Rayner Coss (Basse / Chant), rejoint alors le label Gold Lake Productions puis sort Forever Advancing ..... Legions en 2002 avec lequel le groupe pose les bases de son Death Metal Progressif. L'année suivante est l'année de la consécration pour le groupe, qui voit son nouvel opus, Worlds Beyond The Veil bénéficier d'excellents retour de la presse, puis d'une signature chez Candlelight Records qui réédite les deux albums en 2004. Il faut cependant attendre trois ans pour que le duo anglais revienne avec Behind The Shadows Lie Madness, toujours aussi expérimental dans l'approche. Malheureusement, Rayner abandonne le projet en 2008 et ne revient qu'en 2011 pour la création de l'ep Time Never Lasts. Cinq années passent de nouveau et l'on apprend qu'un nouvel album est sur les rails, On Strange Loops, réalisé en solo par Leon.

Chronique

16 / 20
2 commentaires (17/20).
logo amazon

Behind The Shadows Lie Madness ( 2007 )

Nouveaux chouchous de l’écurie Candlelight Records (qui compte en son sein nombre d’excellentes formations telles que Manes, Overmars ou encore Blut Aus Nord) les anglais atypiques de Mithras avaient jeté un gros pavé dans la mare il y a quatre ans avec Worlds Beyond The Veil, un album très avant-gardiste qui fût à l’époque encensé par le public et la presse Metal. Sur cet album, nos deux anglais ont osé aller plus loin dans l’expérimentation amorcée avec le premier album, Forever Advancing ..… Legions, à savoir un Death Metal très lourd aux forts relents de Morbid Angel agrémenté de passages ambiants de haute volée. Aujourd'hui, le duo nous revient avec Behind The Shadows Lie Madness.

D'emblée, l’auditeur est plongé dans une ambiance quasi mystique, avec une intro évoquant un voyage du paradis vers les ténèbres. On commence avec des voix angéliques et des mélodies d’orgue harmonieuses, avant de plonger progressivement dans une ambiance austère et froide. Puis on arrive directement aux abîmes des enfers avec le très brutal To Fall From The Heavens. Un premier titre et l’auditeur est déjà confronté à un alliage improbable entre l’ambiance du Domination de Morbid Angel, avec des structures et des mélodies qui rappellent l’album Elements d'Atheist.

Un sacré mélange qui pourra se révéler quelque peu indigeste lors des premières écoutes. En effet, il apparaît clair qu’un tel album ne livre ses secrets qu’au bout de nombreuses écoutes attentives, mais une fois passé le stade du premier choc, le tout apparaît de plus en plus cohérent car on se surprend à écouter l’album d’une traite, sans jamais s’être ennuyé. Le mérite revient notamment à l'alchimie subtile entre parties Death Metal Old School très brutales où plane l’ombre des grands (Obituary, Autopsy, Immolation) et envolées atmosphériques typées Death Technique (qui évoquent parfois entre autres Cynic ou les dernières productions de Death).

Rares sont les formations qui parviennent à garnir leurs morceaux de long solos tortueux, de structures chaotiques et de passages atmosphériques tout en sachant maintenir l’auditeur attentif. Le genre de petits génies qui, en partant d’une recette pouvant paraître indigeste, parviennent à vous préparer un plat fin et savoureux. Avec ce troisième album, Mithras confirme son statut de groupe clairement à part au sein de la scène actuelle et devrait se montrer digne d’intérêt chez les amateurs en manque de surprises et chez les nostalgiques de l’âge d’or du Death Technique.