Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Misþyrming

Biographie

Misþyrming

Misþyrming est au départ le projet solo de D.G. (Guitare / Basse / Chant) fondé en 2013 à Reykjavík en Islande. Le musicien est rejoint par H.R.H. (Batterie) qui travaillent tous les deux sur leur premier album, Söngvar Elds Og Oreiðu. Il parait début 2015 chez Terratur Possessions, Fallen Empire Records et Vánagandr.

15.5 / 20
3 commentaires (16.33/20).
logo amazon

Algleymi ( 2019 )

Attendu au tournant du sommet des fines fleurs Black Metal actuelles, Misþyrming est enfin de retour, récupéré par l’écurie derrière (excusez du peu) Deathspell Omega ou Funeral Mist. Söngvar Elds Og Óreiðu avait fait tourner les têtes il y a quatre ans, et il ne vous faudra pas longtemps avant de savoir si vous poursuivrez ou non l’aventure. 

En effet Misþyrming ne s'embarrassasse pas d’une intro qui traîne en longueur et nous jette sans attendre au milieu des riffs nerveux d’Orgia. Et le groupe Islandais n’aura de cesse de nous tenir à la gorge, redoublant d’efforts pour maintenir autant l’attention que la tension (véridique) durant tout le voyage Algleymi
Car si Söngvar Elds Og Óreiðu n’était pas tellement accessible et mettait un certain temps avant de se révéler (il fallait tout de même franchir la barrière sonore imposée par ces guitares asphyxiées), son successeur, lui, a complètement ouvert les vannes question mélodies (à l’image des compatriotes de Sinmara ou Svartidaudi). Avec ce qu’il faut de dissonances et de froideurs bien entendu, mais force est de constater que le tricotage des guitaristes est plus que jamais le cœur de Misþyrming, ce qui leur réussit plutôt bien. Loin d’une quelconque compromission, le groupe révèle un potentiel plus enfoui à l’époque de leur premier disque, que l’on préférera sans doute pour sa carcasse rauque et suffocante, tandis qu’Algleymi dévoile une facette plus brûlante et directe. Et pour cause, les musiciens bénéficient d’une prod’ mettant bien en lumière la force de frappe du batteur et les hurlements du chanteur, un mix d’ensemble très bien géré conférant de l’importance aux divers acteurs tout en restant savamment équilibré. 

On parlait un peu plus tôt de la tension installée dès Orgia, et il en est totalement question sur Allt Sem Eitt Sinn Blómstraði, titre glacial et punitif, contant la rigueur de l’hiver nordique aussi bien dans le vers que dans ces cordes assassines qui t’éraflent la joue. Með Svipur Á Lofti ne fait pas non plus de prisonniers avec sa montée directe et sa batterie (quasi D-beat par moments) pied au plancher. On pourra profiter d’accalmies mid-tempo sur Ísland, Steingelda Krummaskuð ou le plus mélancolique Og Er Haustið Líður Undir Lok et sa teinte de chant plus plaintive. Oscillant assez habilement entre ces deux grands modèles, Misþyrming insuffle une dynamique efficace qui rend l’album hyper digeste et lisible. Trop peut-être pour certains, car ici le plaisir (réel) de se frotter à un son globalement incommodant est absent. 

Captivant du début à la fin, ce deuxième LP confirme que Misþyrming n’a pas volé ses éloges répétés. Algleymi convaincra sans forcer les aficionados de Black Metal moderne et autres adeptes de l’obscure scène islandaise.

16 / 20
4 commentaires (16/20).
logo album du moment logo amazon

Söngvar Elds Og Óreiðu ( 2015 )

Il va désormais falloir compter sérieusement sur la scène islandaise pour abreuver notre soif insatiable de Metal noir. L'on concédera que Solstafir dans le rôle de catalyseur, dans un registre totalement autre maintenant, aura permis de libérer les arcanes du malin enfouies au cœur de cette île des mers du nord. Mais les graines qu'il a semé sont bien plus proches d'une noirceur et d'une violence originelle et l'on se tourne dorénavant avec des formations prometteuses telles que SvartidaudiWormlust ou comme c'est le cas ici des très récents Misþyrming attaquant furieusement le monde du Black Metal par le versant nord avec un premier méfait, Söngvar Elds Og Óreiðu, déjà porteur de nombreuses qualités.

Misþyrming c'est encore l'histoire d'un groupe sorti de nulle part et qui en l'espace d'un an, passe du projet solo au duo et réalise tout de suite un premier album qui fait grand bruit dans les milieux avertis. Il faut dire que les islandais ont mis la barre haute avec cette première offrande qui démontre déjà d'un savoir faire impressionnant en matière de Black Metal grandiose et difforme. A l'instar de leurs voisins de chapelle, SvartidaudiMisþyrming bâtit sa cathédrale faite de pierres tordues, de mélodies angoissantes, de déluges prophétiques et d’effigies serpentesques que ne refuseraient pas Aosoth. Neuf titres aux évolutions complexes et terrifiantes portées par une production claire, mais griffante qui nous guide à travers ces impressionnantes cavernes rendues avec ferveur par l'artwork flamboyant.

Car s'il y a bien un point ou Misþyrming se démarque, c'est par cette propension à réaliser des atmosphères suintantes et tourbillonnantes au détour de lignes de guitares maladives (Söngur Heiftar) ou de tempêtes chaotiques. Une vigueur malsaine qui ne retombe pratiquement jamais en dehors de deux pistes ambiantes (Frostauðn, Stjörnuþoka) pas forcément des moins hostiles. Ca blast souvent, mais avec de belles variétés rythmiques, D.G. ne fait pas l'économie dans les divers types de chants (râles graves, cris suraigus, incantations psalmodiées) et l'on note même quelques bonnes lignes de basse (Friðþæging Blýþungra Hjartna). Dans tous les cas, l'album recèle de détails qui lui font gagner en profondeur à chaque relecture comme la thématique moyenâgeuse de Söngur Uppljómunar (qui rappelle notamment le Peste Noire de La Sanie Des Siècles - Panégyrique De La Dégénérescence) les difformités propres à Deathspell Omega sur plusieurs passages (Ég Byggði Dyr I Eyðimörkinni) ou l'ampleur de Mgla (Er Haustið Ber Að Garði).

Söngvar Elds Og Óreiðu est la révélation Black Metal de ce début d'année d'autant plus qu'il possède une bonne dose de revenez-y pour en saisir tous ses aspects. On sent que Misþyrming maîtrise son affaire de A à Z et que le duo n'a fait aucune impasse sur bien des points (écriture, production, artwork...) afin de lui permettre de s’élever au dessus de la mêlée. Un futur grand, qu'il faut prendre sérieusement en considération.

Misþyrming

Style : Black Metal
Tags :
Origine : Islande
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 10 amateurs Facebook :