Chroniques
Pochette misère
Pochette There Existed an Addiction to Blood
Pochette Eternal Forward Motion
Pochette Only Self Pochette Epos

logo Millencolin

Biographie

Millencolin

Millencolin s'est formé en octobre 1992 avec Erik, Mathias et Nikola à Örebro,Suède. Le nom du groupe composé de skaters vient du trick de skate Melancholy air. Larzon rejoint le groupe et s'installe à la batterie en 1993, juste après la sortie de la première K7demo Goofy. Dès l'été 1993,une 2ème K7 demo est produite Melack. Cette demo marque le début de la collaboration de Millencolin avec Dan Swano (ex-chanteur du groupe de death metal Edge Of Sanity) comme producteur. A partir de là tout s'enchaîne: le groupe est remarqué par un tout nouveau label suédois: Burning Heart Records qui le signe est sort 2 mini cds Use your nose en novembre 93 et Skauch en avril 94. Le premier album de MC, Tiny toons sort en août 94 et fait connaître le groupe en Suède. L'album vaudra à Burning Heart un procès avec Warner Bros en 95 à cause de la pochette et du titre trop éloquent. La pochette est donc changée et le titre devient Same old tunes. Pendant l'année 94, MC tourne dans toute la Suède... plus de 100 concerts! En 95, nouvel album pour les suédois: Life on a plate. La bande devient populaire en Suède et commence ses tournées européennes, échappant ainsi volontairement au phénomène de mode qui se créé autour d'eux dans leur pays natal. Ils sont remarqués par Brett Gurewit (ex Bad religion et patron d'Epitath) qui réédite Life on a plate (mais le groupe reste cependant sur Burning Heart). L'album ressort début 96 et les 4 garçons entament une tournée mondiale. For monkeys, le troisième album, sort en avril 97 et il est accompagné d'une tournée de plus d'1 an (mai 97-août 98) comprenant près de 200 concerts! Epuisés,les membres décident de prendre du repos auprès de leurs familles et de leurs amis... Ils sortent tout de même une K7 video Millencolin&the Hi-8 adventures qui regroupe des clips,des live,du backstage,du skate...et un cd The melancholy collection comprenant les raretés et B-sides des singles du groupe (22 titres). En 99,MC ki a repris toute son énergie est contacté une nouvelle fois par Brett pour produire leur prochain disque cette fois.Le groupe fan de Bad Religion accepte et part pour Hollywood marquant la fin provisoire des enregistrements du groupe au studio Unisound. Pennybridge pionners (qui signifie "les pioniers de Örebro") sort en février 2000, il est suivi d'une tournée mondiale (ainsi que 2 clips de qualité). A ce jour, Millencolin c'est plus de 600 concerts sur les 5 continents...
2002 voit l'arrivée du cinquième opus: Home From Home

Machine 15 ( 2008 )

Millencolin au niveau carte de visite, c’est 7 albums qui ont marqués et bâtis la légende punk rock mélodique, un savoir faire made in Suède, un des plus dignes représentants de la fièvre "Epifat" des années 90, des tubes en pagaille et des clones un peu partout dans le monde. Mais au fait, c’est ou c’était ?

Avec Machine 15Millencolin affronte donc la cohorte de fans qui se meurent d’espoirs déçus à attendre en vain le retour de la machine de guerre des 90’s. Et il y a de fortes chances que les amateurs de l’ancienne époque fassent une nouvelle fois grise mine. Prolongeant le ralentissement échafaudé depuis le début de la décennie, la formation suédoise continue son évolution vers des contrées plus souples, peuplés de rythmes mesurés et de guitares enjouées ("Detox", "Machine 15"). Semblable à ses dernières prestations scéniques, le quintet baisse désormais le pied et adopte un rythme de croisade pour déplier un punk à forte consonance pop que beaucoup trouveront terriblement fade ("Saved By Hell").

Exit le fast tempo donc et la rage au bout du micro, Millenco' se plait désormais à baisser les paupières/lumières et à se laisser porter par l’émotion ("Vicious Circle", "Drucks & Drakes"). L’expression est moins instantanément catchy, moins démonstrative, mais recèle en contre partie d’un nouveau travail qui fait la part belle à un certain raffinement (violon, orgue, doublage de la voix). La pilule du "comment c’est mou !" une fois passée, il est alors possible de se laisser avoir (à nouveau) par la fameuse patte Sarcevic, entre timbre feutré (LE morceau de l’opus : "Brand New Game"), mélodies entêtantes ("Come On" et son enchaînement de notes Blinkien) et refrains toujours efficacement saucés.

Machine 15 fera donc jaser les puristes, à cause de son manque de punch, de ses orientations poppysantes et de quelques titres bien ternes. Pourtant le tableau n’est pas si noir, et si le dit groupe n’avait pas été Millencolin, le verdict aurait été très certainement plus clément. Qu’on écoute donc avec une oreille affranchie de tous préjugés.

En écoute sur myspace.

A écouter : "Brand New Game", "Come On", "Machine 15"
16 / 20
1 commentaire (16.5/20).
logo amazon

Life on a plate ( 1995 )

Life on a Plate est l'album fusée de Millencolin. Avec cet opus, le groupe laisse de côté les influences ska de Tiny Tunes...et ça se remarque tout de suite avec les 2 premières compos "Bullion" et "Olympic", véritables hymnes sur-vitaminés qui font honneur à la vitesse du son. Seuls "Move your Car", un des singles du CD, "Story of my Life" et "Vulcan Ears" rappellent le passé tendance ska punk des skaters. Le timbre particulier de Nikola, atout de MC, est bien mis en avant par la prod' propre de Dan Swanö (Edge of Sanity...).
Les chœurs en retrait, marque de fabrique du quatuor, rajoutent une couche à l'ambiance mélodique qui règne sur ce CD. Toujours sur-boostées ("Friends 'til the end", "Softworld", "Buzzer"...), certaines compos comme "Dr Jackal and Mr Hide" et "Killercrush" annoncent cependant le côté encore plus mélodique et un peu moins rentre-dedans que l'on retrouvera dans "For Monkeys".
MC assoie sur cette pierre angulaire du skatecore sa réputation de gaziers, même si les membres affirment volontiers avoir été influencés par les "anciens" Bad Religion et consorts. Un album de transition pour une nouvelle génération...

A écouter : Friends 'til the end ; Dr Jackal and Mr Hide ; Bullion ; Buzzer