Biographie

Messieurs de Fursac

Messieurs de Fursac voit le jour en 2005 à Toulouse sous la forme d'un quatuor. Ce n'est que l'année suivante que le groupe adopte son lineup définitif avec l'arrivée d'une seconde guitare et c'est sous cette configuration qu'est enregistré Poney Club, une démo quatre titres sortie en 2007. Fort de cette expérience et de premières dates partagées avec notamment Papier Tigre ou Z¨ukr, le quintet entre de nouveau en studio courant 2008 pour concocter un premier album éponyme mellant Post Rock et Noise qui sort finalement en Mai 2009.

Chronique

Messieurs de Fursac ( 2009 )

Messieurs de Fursac est le premier album d'un quintet instrumental venu de Toulouse. Le disque à l'artwork chatoyant est en écoute libre, les influences sont glorieuses (Unsane, Mogwai, 31Knots, Tool...). Et puis il y a ce nom un peu particulier qui, forcément, interpelle. Alors on se dit qu'on y plongerait bien l'oreille. Histoire de.

Messieurs de Fursac ça commence sans grande surprise, comme du Post Rock, instrumental qui plus est. Mais quelque chose cloche. Exmoor est bien trop... trop... Trop quoi? On ne sait pas. La montée est bien là - ça devrait pourtant suffire - mais on ne peut s'empêcher de trouver cette étiquette fourre-tout bien étroite: Messieurs de Fursac se développe bel et bien dans une verticalité très académique mais semble surtout vouloir étendre son terrain de jeu à d'autres axes.
Appliqué mais turbulent, le groupe remplit son disque comme un gamin débordant d'imagination s'occuperait de son cahier de coloriage, débordant allègrement des limites imposées par le parton, réinterprétant fond et forme à sa manière. La norme est ici volontairement maltraitée par application de couches Noise rock successives venant épaissir le propos, amenant du relief, accidentant un style aujourd'hui souvent condamné à la platitude, en  permettant notamment à la basse de se libérer. Il y a des pâtés et le patchwork parait incroyablement entremêlé jusqu'à ce que le résultat final montre le bout de son nez. Puis l'évidence tombe: malgré des attraits pas forcément évidents au premier abord... ça a de la gueule. Il faut juste se laisser aller, ranger quelques minutes durant les vieilles habitudes pour se rappeler qu'en effet, ce n'est pas toujours dans les vieux pots que l'on fait les meilleures confitures et que ce n'est pas parce qu'on s'éloigne de la recette que le goût sera décevant. On pourrait même plutôt avancer qu'il sera surprenant à tous les coups, en bien ou en mal.
Messieurs de Furscac est un objet musical hybride. Les styles s'y croisent, se mellent, se défont, s'entrainent les uns les autres dans un mélange des plus recommandables car souvent faussement paisible mais toujours agréable (Connemara). Lorsque le groupe fait intervenir les samples, c'est avec discrétion et finesse au point que l'on se demande si on en a bien entendu et où (Français de selle, Merens). Ils sont pourtant bien là, totalement intégrés, comme autant de points de repères au milieu d'un disque qui, par le travail décrit plus haut, se détache finalement du schéma qui voudrait simplement qu'un titre suive un autre parce qu'on a toujours fait comme ça. Messieurs de Fursac s'écoule d'une traite, perdant son auditoire au milieu du doux ronronnement de sa mécanique bien huilée. Elle répond au quart de tour et donc jamais ne dérape même lorsque la route s'élève ou que la pente s'accentue (Welsh). De l'intérêt d'un travail soigné.

Au moment où Messieurs de Fursac retourne finalement au garage au bout de quarante minutes (Falabella), on sent que le moteur, sous le pied encore mesuré de son créateur, appele déjà à donner plus, plus fort, plus loin. C'est qu'il a du potentiel cet engin bricolé à la maison à force de patience. Mais non, ce sera tout pour cette fois et c'est d'ailleurs très bien comme ça. Un bon petit tour de chauffe qui laisse espérer meilleur encore pour l'avenir. On compte sur les toulousains pour nous revenir plus forts d'ici quelques temps pour, enfin, lâcher les chevaux et regarder ses petits camarades s'éloigner dans le rétroviseur tout en continuant de privilégier les chemins de traverse à la quatre-voies du Post Rock. Messieurs de Fursac, ça change... et ça fait du bien.

L'album est en écoute sur le site de Messieurs de Fursac et y est disponible pour 10€ (fdp compris).
Messieurs de Fursac est également téléchargeable gratuitement via la plateforme Voltadikt.

A écouter : Tout fait.
Messieurs de Fursac

Style : Post Rock / Noise Rock
Tags : -
Origine : France
Site Officiel : messieursdefursac.free.fr
Myspace :
Amateurs : 1 amateur Facebook :