Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus
Pochette The Cabinet of Numinous Song
Pochette L'Ennui Pochette Cairn

logo Mel Team Plugs

Biographie

Mel Team Plugs

Antoine - batterie, chant
Chris - guitare, chant
Ben - guitare, chant
Julio - basse, chant

Groupe dont la formation remonte à janvier 2000 (à La Rochelle), Mel Team Plugs, en quatre ans, est monté sur les planches une bonne trentaine de fois avec de grosses pointures françaises... Très vite une première démo (Demolition) est enregistrée puis le groupe se donne du temps et du gain d'expérience avant de sortir Plug & Play en janvier '02. Ce dernier lui vaut des parutions dans des magazines et fanzines tels que Punk Rawk, Abus Dangereux... Entre temps, Dub (L.A.B.S.) et Manu (Mind the Gap) ont monté Humaniti Records, label associatif militant sur la région rochelaise... C'est donc assez naturellement que la première référence du catalogue soit celle des confrères et amis de Mel Team Plugs... How Far Is The End? est livré fin '03. Dans la foulée, les rochelais partent sur les routes de France et d'Europe. Son successeur Be Poor & Die ne voit le jour qu'en 2008.

13.5 / 20
0 commentaire

Be Poor & Die ( 2008 )

Au rayon frais, Mel Team Plugs n'est pas le moins bien placé dans la cagette punk à roulettes. Après un How Far Is The End ep, assez bien foutu malgré tout, les rochelais reviennent à la charge avec un premier album tout droit émoulu des mains expertes de Sylvain Biguet (Comity, Down To Earth). Et ensuite ? Et bien ce que faisait Mel Team Plugs sur un ep, il le fait maintenant sur un album de trente minutes. Pas de surprise à attendre donc. Be Poor & Die, c'est à fond les ballons dans ce que le punk a engendré de plus traditionnel, de plus classique. Entre émanations punk rapide genre Propagandhi, Ten Foot Pole ("Riot") et plus hardcore ("We Don't Need it"), Mel Team Plugs présente un profil assez large qui devrait contenter la plus grande majorité, et laisser sur le carreau les tenants d'un style plus inspiré, même si le mid-tempo "Be Poor & Die" revêt un caractère plus alléchant que le reste de la prod (c'est aussi le plus long).
Pas de morceaux transcendants donc mais une réelle volonté de pousser l'adrénaline à son maximum et une débauche mélodique ("Welcome", "Life Is Rock n' Roll") suffisent à compenser ce manque. Mel Team Plugs n'a de cesse d'insuffler de la dynamite dans ses titres grâce à une basse qui galope comme si le temps lui était compté, jouant les variations de rythme le plus souvent possible, empilant les stop-and-go à la pelle, parfois de manière plus ou moins heureuse il faut avouer ("Too Dumb"). On fermera les yeux sur l'accent anglais, honnête sur le chant hurlé mais proche de celui de Charles Gerard sur les parties claires ("Common Sens"), car Mel Team Plugs est un groupe simple, sincère, qui ne cherche pas à faire autre chose que prendre du bon temps quand il passe. 

Tracklist : 1. Riot; 2. Price of Inaction; 3. Too Dumb; 4. Common Sens; 5. We Don't Need it; 6. Life Is Rock n' Roll; 7. Not For Sale; 8. Welcome; 9. Stop the Madness; 10. Rock in the Air; 11. Anarchy; 12. 25; 13. Be Poor & Die.

Album en libre téléchargement sur le site du groupe.

A écouter : Be Poor & Die, Too Dumb, Stop the Madness
13.5 / 20
0 commentaire

How Far Is The End ( 2003 )

Comme les Mel Team Plugs, allons nous aussi droit au but: les Rochelais pratiquent un punk/hardcore agrémenté de mélodies... toujours rapide ("Sheriff P"), tout en puissance.

La construction prône l'efficacité (transitions naturelles et bien amenées qui ne laissent pas vraiment de temps de repos), les secondes voix et chœurs rajoutent du punch, les montées mélodiques arrivent à point et la prod' soignée leur rend tout à fait justice. De justice il en est d'ailleurs question dans les paroles qui abordent des thèmes tels que lerespect d'autrui, de la nature, pollution, liberté de pensée, droit à la différence, guerre, SDF, etc.

Le seul problème, c'est que notre quatuor emprunte des chemins déjà maintes fois pris, et ce depuis une bonne dizaine d'années déjà. En gros, on sent énormément l'influence de Good Riddance (jusque dans le chant) et 88 Fingers Louie (les attaques de basse au son redondant bien mises en avant), Propagandhi ou Strike Anywhere, Burning Heads et ptète même d'un NOFX "Declinien" sur certaines parties de "Delirium"...
Pareillement, les rythmiques et les quelques mélodies ne se distinguent vraiment pas par leur originalité malgré leur efficacité. Sans parler de l'indémodable accent franglais...

Pour résumer, chez MTP l'efficacité et la hargne sont indéniablement présentes: c'est assez carré, bien foutu, ça fuse et les tripes y sont. Sans compter que le tout est royalement bien servi par le travail en studio sur le son.
Cependant, le relatif manque de personnalité et de diversité dans le EP n'en fera pas un édifice du genre...

A écouter : No War ; Auto-Destruction
Mel Team Plugs

Style : Punk / Hardcore Mélodique
Tags : -
Origine : France
Site Officiel : melteamplugs.fr.st
Amateurs : 3 amateurs Facebook :