Découverte
Pochette s/t

Chronique

14810252112119129 ( 2009 )

2009 aura été une année fournie en matière de Death mélodique français, chacun y allant de sa touche personnelle que se soit avec le nouvel ep de Sentence, d'Akuma ou l'excellent Altered State Of Consciousness de Fractal Gates. Au tour des bisontins de Mehtnakriss de sortir 14810252112119129 et de passer sous le crible de la chronique.

Ce qu'il faut retenir de l'histoire de Mehtnakriss c'est que la constitution d'un line-up aura été un bordel complet depuis 2005 avec des changements incessants pour au final avorter d'un premier ep au titre incongru en 2009. Et c'est la qu'on craint de tomber sur un disque bourré d'incohérence et mal construit. Que nenni, le groupe semble avec cet ep avoir trouvé son orientation musicale du premier coup. Cinq titres plus une intro et donc cinq petites bombes en puissance qui font leur effet dès le disque inséré dans le lecteur. Commençons par le début, le disque s'ouvre sur une intro grandiloquente au clavier et à la batterie bien présents annonçant la déflagration à venir. Puis Mechanical On The Surface envoie la purée dès le départ, plus costaux que la moitié des groupes de Death mélodique actuels suédois qui ont tendance à ennuyer (prenez au pif Soilwork?). L'intérêt principal de cet ep est le combo voix gutturale, brutale du chanteur alliée aux motifs mélodiques amenés par les guitares qui restent sérieusement ancrés dans les cages à miel. Les bons riffs sont par conséquent au rendez-vous, terriblement accrocheurs comme pas deux (Good Plans Society Offers You) ou enchainés sur des titres brutaux (Walking In The Dark) qui ne sont pas loin de faire penser à du Behemoth dernière génération. Soutenus par une voix monstrueuse, une batterie qui ne l'est pas moins (début de My End Is Black) et une basse rondouillarde, Mehtnakriss a tout du jeune groupe qui a le sens de la composition et qui sait où il va. Morceaux intenses, incisifs, à l'efficacité redoutable, qui ne tombent surtout pas dans le mélodique mielleux, ce 14810252112119129 a de quoi en mettre à terre plus d'un. On signalera par ailleurs que la prod' est très propre, robuste, pas surdéveloppée et que tout a été fignolé jusqu'au moindre détail, témoignage d'heures passées à taffer les compos pour livrer le meilleur résultat possible.

14810252112119129 est le genre de disque qui fait plaisir à entendre et qui fera plaisir à l'amateur de Death mélodique, parce que même s'il ne surprend pas dans son contenu, encore que le côté brutal n'est pas légion et que la voix pourrait en rebuter certains, son propos est d'envoyer cinq titres qui dépotent sévèrement en plus d'être carrément bien foutus. Mission accomplie.

A écouter :
Mehtnakriss

Style : Death Metal Melodique
Tags :
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 1 amateur Facebook :