Chroniques
Pochette Breathe In/Out
Pochette Don't Believe, Watch Out
Pochette Continuum / Fate
Pochette Etazhi
Pochette 8
Pochette Conundrum
Pochette Armour Pochette Old Smoke

logo Marcel et son Orchestre

Biographie

Marcel et son Orchestre

Les Marcels et son Orchestre (MESO par soucis de youpii-hype), ne peuvent pas vous être étrangers… Alors oui, leurs costumes font rires et leurs chansons sont plutôt marrantes, mais derrière ce premier jugement se cache un groupe au courage et à la persévérance exemplaire.
C'est en 1986 à Boulogne sur Mer (Pas de Calais) que le groupe se forme, choisi son nom et effectue son premier concert.
Mais ce n'est seulement qu'après 10 ans de galères et de turn-over (7 changements de chanteur, etc.…), partagé entre le Nord-Pas de Calais et la Bretagne, que le groupe sort son premier vrai album LP (l'éponyme autoproduit en moins). Sâle bâtard! est enregistré et mixé en 6 jours, sort sur Wagram et ne contient que des chansons que le groupe avait l'habitude de jouer sur la route.
L'album ne remporte pas un grand succès commercial mais leurs ouvre de nombreuses portes qui vont enfin permettre à MESO de s'imposer sur la scène Française.

En 1997, le groupe enregistre Disez pas sans l'sachant!, un 4 titres qui permet au groupe de partir en tournée inter-nation-alle ! Car la Belgique et la Suisse tombent eux aussi sous leurs charmes.
Septembre 1998 voit la consécration du groupe avec la sortie de Crâne pas, t'es chauve!, un album enregistré dans les règles de l'art, avec des compositions, des répétitions et beaucoup plus de temps à la production.Le groupe est lancé et va vite connaître un très vif succès, en enchaînant albums (2001 Si t'en reveux, y en re n'a et un double live en 2002 honorant leur centaines de concerts) et tournées. Et voici maintenant (fin 2003) entre nos mains moites leur nouvelle création: Un pour tous … chacun ma gueule.

Le groupe ne s'arrête pas en si bon chemin et enchaine les albums, les tournées et en profite pour nous gratifier à nouveau d'un live. Le petit dernier, Bon Chic... Bon Genre!, voit le jour courant 2009.

Chronique

Un Pour Tous... Chacun Ma Gueule ( 2003 )

Après une délirante mais très courte intro, un riff de guitare mêlé de samples de scratch vous accueille dans le nouveau son des MESO et son lot de surprises. Ces samples sont extrêmement présent dans cet opus et sont sujet à controverse: est-ce un signe de modernisation musicale ou es-ce que cela trahie les inspirations US du groupe?
En tout cas "petite culotte" mets dans l'ambiance avec ses paroles toujours aussi décalées et un son bien rock où les samples donnent vraiment la pêche. C'est du MESO mais version moderne 2003.

A contrario, "la voix d'Alice" et "Angélique" nous rappellent le son original du groupe avec ses influences punk, son rythme effréné et ses refrains en coeur.
Après ces morceaux repartis sur le disque, nous découvrons le deuxième visage de cet album, qui pourrait être l'évolution vers laquelle le groupe tend à aller pour ses prochaines sorties. Ce son est assez difficile à décrire et ne retrouve dans aucun autre groupe actuel, c'est un mélange entre du dub et du reggae sur des rythmes de ballades.
"soleil dans les bouchons" et "fil à retorde" en sont les parfaits exemples: guitare en cocotte, rythme tranquille, scratch et percussions accompagnent un chant coulé aux paroles de colonies de vacances.
Cette évolution permet au groupe de reprendre de façon réussie et originale le "pornographe" du regretté premier punk français qu'est Georges Brassens.

Mais MESO c'est aussi de la dénonce à fond, et en retrouve un peu partout sur le disque mais la cerise sur le gâteau étant tout de même "proce' bal" qui s'en va t'en guerre contre la politique de répression menée par Nicolas Sarkozy. Plein de bon sens, ce morceau affiche tout de même quelques idéaux de gauche extrême qui ne plairont pas à tout le monde.

Pour conclure cette chronique, je suis malheureusement obligé de vous parler de "blasphème", titre qui ne semble absolument pas nécessaire sur ce LP tant il ruine l'ambiance bon enfant de ce disque, avec ses paroles assez sombres, pas du tout dans l'esprit et au son rock-tzigane.
Mais que cela ne ralentisse pas votre enthousiasme pour cet album, c'est un très bon disque, très travaillé au niveau de la production fortement enrichi et propre.
Les Marcels évoluent, changent un peu de styles mais gardent leur originalité, si bien qu'ils conserveront certainement leurs fans comme leurs détracteurs.

A écouter : Proce'bal ,Le Pornographe, Minimum Requis