Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere Pochette Spotted Horse
Chroniques
Pochette In The Raw
Pochette Metaportal
Pochette The Den Pochette Broken Play

Biographie

M.I.A.

M.I.A. de son vrai nom Mathangi Arulpragasam est une artiste touche à tout britannique d'origine sri lankaise. Celle qui découvre la musique dans les années 80, grâce aux radios émanant des appartements voisins, s'intéresse dans un premier temps au dancehall et au hip-hop, elle s'identifie à des artistes tels Public Enemy et MC Shan, puis des sonorités plus punk comme The SlitsMalcolm McLaren ou encore The Clash. En 2001 alors qu'elle tourne avec Elastica pour qui elle réalise des documents vidéo, elle rencontre Peaches qui l'initie et l'encourage à créer sa propre musique, ce qu'elle fait.

Deux années et quelques titres démos plus tard, M.I.A. propose son tout premier single, Galang est pressé à 500 exemplaires par le label Showbiz Records. Les bases de l'identité musicale de la jeune musicienne sont là, un chant hip-hop sur une ambiance electro teintée de jungle, de dancehall et de world music. Sa popularité qui s'étend rapidement de l'underground des nightclubs, aux shows fashion, interpelle XL Recordings qui la signe. En résulte Arular en 2005, pour l'occasion M.I.A. s'entoure de divers producteurs tels Diplo (Major Lazer), Cavemen et Richard X, ce premier album figurant dans les Charts aux quatres coins de la planète, il ne tarde pas à arriver aux oreilles d'Universal qui engage l'artiste sur son label Interscope pour le marché US. Dans la foulée elle commence à bosser sur un successeur à Arular, en s'inspirant de séjours en Inde, Jamaique, Australie, Libéria ou encore Trinité, Kala porté par les singles Bird Flu, Boyz, Jimmy et Paper Planes sort en Août 2007, est qualifié par la demoiselle de plus féminin que son prédécesseur; les noms de ses deux premiers opus font référence aux prénoms de ses parents.

Malgré sa notoriété grandissante à chaque sortie, M.I.A. n'hésite pas à prendre du temps pour composer, c'est en 2010 que son troisième méfait débarque, Maya stylisé en /\/\ /\ Y /\ (contraction de son nom et de son prénom), est un album schizophrène dans lequel elle évoque la période pendant laquelle elle fût incapable de vivre à Los Angeles, la main mise par Google sur l'information internet, et des thèmes politiques. Toute proportion gardée /\/\ /\ Y /\ tend parfois vers des sonorités plus "rock", notamment sur Meds and Feds fruit d'une collaboration avec Derek E. Miller du duo noise Sleigh Bells. En 2013, M.I.A. est de retour aux affaires avec un quatrième bébés chez Roc Nation, celui dont le titre n'est autre que son prénom, est promu par le single Bad Girls dont le clip est réalisé par Romain Gavras, Matangi est considéré par beaucoup comme bon mais paresseux par le manque d'innovation, l'artiste se reposant ici sur ses acquis; notons que sa collaboration avec le label de Jay-Z aura duré un an tout juste.