Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette Final Transmission
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Flub Pochette Masses

logo Lucifer's Fall

Biographie

Lucifer's Fall

Formé par Deceiver (Guitare / Chant / Basse) et Unknown And Unnamed (Batterie) en 2013, Lucifer's Fall est un duo Doom-Heavy originaire d'Adelaide regroupant deux membres de Rote Mare. Après l'enregistrement des Dungeon Demos en 2013, Lucifer's Fall se concentre sur l'album éponyme qui parait l'année suivante. Le groupe est très influencé par de nombreux groupes de légende comme Black Sabbath, Saint Vitus, Reverend Bizarre ou encore Arkham Witch. En 2015, Hammerheart Records les accueille pour une réédition de ce premier album en un plus large nombre d'exemplaires. Le duo recrute également trois musiciens, Cursed Priestess (Basse), The Invocator (Guitare) et The Mother Superior (Guitare) pour les live ainsi que pour l'ep Fuck You We're Lucifer's Fall qui sort à la fin de l'année.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Lucifer's Fall ( 2014 )

La Chute du Damné parmi les Damnés n'a pas fini d'inspirer les sombres âmes de tous siècles. Que l'on songe à Paradise Lost (Milton), Le Jardin des Délices (Bosch), ou encore à Dante et sa vision de l'Enfer, tous ont accouché d'une interprétation un peu ivol et imagée de la morale chrétienne. Question musique, Black Sabbath a mis le feu aux poudres, et sans être pourtant les premiers ils se sont malgré tout assuré une certaine descendance en matière de tritons, de cornes diaboliques et de crucifix en veux-tu en voilà.

Lucifer's Fall a bien intégré cette idée de s'ancrer dans un héritage, une lignée, reprenant pour cover les célèbres gravures de Gustave Doré et ayant en tête Black Sab' et Saint Vitus. Mélange de Doom et de Heavy traditionnel, Lucifer's Fall ne recrée rien du tout, du neuf avec du vieux, un retour aux racines du M(et)al assumé, sans artifices ni ornements. Guitare-basse-batterie-chant et puis c'est tout, les musiciens d'Adelaide opèrent dans le minimalisme et instaurent une ambiance lugubre sans d'autre recours, particulièrement sur un « A Sinner's Fate » et son pas traînant à vous faire glisser un pied dans la tombe. Derrière le micro, on ne s'envole pas non plus de suite dans les hauteurs comme le ferait Candlemass par exemple, la performance est relativement sobre sur certains titres (« The Suffering Wizard » notamment, qui en devient presque poussif) mais fait son effet après un temps d'adaptation. 
L'aura du Doom et la verve du Heavy font ici bon ménage, l'un inspirant des rythmiques lourdes, ultra-binaires mais efficaces, l'autre insufflant son énergie pour un rendu assez épique. « Lucifer's Fall » décoche une belle accélération finale après un tempo plus lent et incantatoire, tandis que « Deceiver » surprend de ses mélopées rocailleuses. Lucifer's Fall se démarque précisément sur ces titres lorsque le duo lâche les chevaux et fait parler les décibels, sans retenue. 

Les deux pièces instrumentales en deviennent alors plus anecdotiques. Destiné à maintenir un climat occulte, le répétitif « The Summoning » opte pour un riff plutôt hypnotique mais assez vite oublié. Même résultat pour « Death March » qui conclut de façon morne mais un peu trop sage la descente aux Enfers du Malin. Maigres regrets qui n'altèrent pas le plaisir de la majorité du skeud, soit un hommage fidèle et respectable aux Pères Fondateurs. Les puristes s'y reconnaîtront sans peine et retiendront de belles perles, taillées pour rester en tête un bon moment. 

Quelques petites baisses de régime par moments ne suffisent pas pour bouder Lucifer's Fall, un premier effort qui laisse espérer une belle évolution. A suivre de près donc, car quid du futur du groupe alors que cet album a vu le jour en pleine ère revival et s'illustre dans le Old School ? Réponse à la prochaine sortie des Australiens.


L'album est en écoute sur bandcamp.