Biographie

Love Is Colder Than Death

Love Is Colder than Death est un groupe allemand formé en 1990 par Ralf Donis, Maik Hartung, Sven Mertens et Susann Porter. Le nom fait référence au film de 1969 Liebe — kälter als der Tod réalisé par Rainer Werner Fassbinder. Groupe phare du label Hyperium, Love Is Colder than Death oscille à ses débuts entre Dark Wave et Néo-Classique.
Après quelques changements de line-up (dont une succession de chanteuses entre 1995 et 2001) et une série d'albums plus ou moins couronnés de succès (le plus connu à ce jour reste Teignmouth), le groupe s'oriente vers un son moins sombre, plus tribal.

Chronique

Mental Traveller ( 1992 )

Mental Traveller. Derrière ce nom énigmatique se cache le second album de Love is Colder Than Death, groupe de Dark Wave de Leipzig. Période faste en sortie relative à cette scène, 1992 voit débouler des albums comme Einsamkeit de Lacrimosa, As time Goes By de Passion Noire ou encore Lam-'Bras de Project Pitchfork. Le mouvement subit en effet un second souffle dès le début des années 90, mené par la vague Allemande, dont est issu Love Is Colder Than Death. Pour rappel, les premiers efforts dataient de la décennie 80 avec Bauhaus, The Cure, New Order ou Cocteau Twins en tête de liste. Le quatuor livre ici un disque dans cette tradition, issue de la New Wave, où la première note sonne le glas de tout sourire. Sorti chez Hyperium, label spécialisé dans la musique Gothique, Ambiante ou encore NéoClassique, ce disque porte en son sein une musique épurée, menée par des claviers et un double chant mystérieux dans la lignée de Dead Can Dance.

A peine la litanie de Fiorina a t'elle empli l'atmosphère qu'un froid glacial s'insinue entre nos oreilles. Il n'est point ici question de rassurer l'auditeur, mais bien de le plonger dans un lac gelé par un doux matin d’hiver. La responsabilité en incombe aux claviers à la fois apaisants (Nostromo, Veronensis) et torturés (Dear, A Chain) ainsi qu’à la voix féminine si distante. Sur plus de 40 minutes, le quatuor s’entraine à faire tomber les barrières de l’esprit une à une, vous faisant frémir même par un bel après midi d’été. Love Is Colder Than Death n’est pourtant pas dépressif, encore moins suicidaire : la musique des allemands est belle, envoutante, mais reste étrangement mystérieuse derrière son apparente mélancolie.
Proche de l'esthétique et des consonances gothiques (A Chain, Down And Out), Love Is Colder Than Death associe la noirceur d'un Bauhaus, l'électro de Depeche Mode ou le désespoir de Joy Division à une douche froide de claviers. On pensera par moment à Dead Can Dance pour les parties les plus nébuleuses, même si ce sentiment s’estompe une fois la première moitié de Mental Traveller passée. Même plus de 15 ans après sa sortie, les nappes de notes ne semblent pas prendre une ride, gardant ce sentiment de romantisme déchu emporté par le chant féminin (Veronensis) ou d'enfermement sur soi-même malsain (Dear). Love Is Colder Than Death n'hésite pas à tenter le pari d'un album à l’apparence industriel, froid, à l'image d'une morgue décrépie. La palette chromatique que pourrait utiliser le groupe dans sa musique se limiterait à une déclinaison de bleus pâles, avec quelques dérivés gris acier. Les allemands se rapprochent ainsi de leurs compatriotes, issus du renouveau de cette vague qui pour la première fois explosa dans les années 80. Pensez à Deine Lakaein ou Project Pitchfork en plus lancinant. En résumé, bien loin du gothique catchy de The Crüxshadows ou des grandiloquents The Awakening ayant émergé de l’autre côté de l’Atlantique à la même période.

Malgré tout, Mental Traveller souffre de son ambiance. Il se révèle tellement difficile à appréhender que même après quelques années (et accessoirement de multiples passages dans la platine), il reste l’impression de ne pas connaître ce disque, de ne pas arriver à s’y plonger. De plus, les 2 penchants de cet album le rendent riche, mais aussi peut être trop varié pour quelqu’un ne voulant explorer qu’une de ces facettes.

Loin d'être une révolution musicale à sa sortie, Mental Traveller pose un son froid, brut et industriel qui s’est fait une place trop discrète avec le temps. Même si les dernières productions s'orientent vers un son plus tribal (pensez encore à Dead Can Dance), il ne fait nul doute que Love Is Colder Than Death s'est livré ici à une véritable torture de l'esprit pour pondre Mental Traveller. Laissez vos sourires accrochés au porte-manteau, il n’est point question de joie en ces lieux.

A écouter : A Chain - Dear - Nostromo
Love Is Colder Than Death

Style : Dark Wave
Tags :
Origine : Allemagne
Site Officiel : lictd.com
Myspace :
Amateurs : 1 amateur Facebook :