Biographie

Louder Than Hell (livre)

Louder Than Hell est un livre écrit par Katherine Turman et Jon Wiederhorn, deux journaliste musicaux américain (ayant chacun écrit des biographies de différents groupes). Le livre est sorti en 2012 et retrace l'histoire complète du metal et de ses différents courant principaux.

Chronique

Louder Than Hell ( 2012 )

Si je me retrouvais dans un film des années 80 (où un événement inexpliqué provoque une situation ubuesque, pensez à Jour de la marmotteCocoonChéri j’ai rétréci les gossesLa petite boutique des horreurs, ...) avec comme scénar “vous vous retrouvez dans un monde qui reflète votre dernière lecture” je serais actuellement à l’arrière d’un tour bus, un taux d’alcool dans le sang à rendre vert fluo un test d’alcoolémie à 1m de distance, de quoi refaire le marquage au sol d’un terrain de foot dans les narines et entouré de 3 groupies sourdes en train de s’uriner dessus. Et je serais certainement en train de me dire que cette situation c’est un peu du déjà vu et que ma vie c’est de la merde.
Oui vous l’aurez compris je serais une rock star, en tout cas une de celles dépeintes dans Louder Than Hell, énorme pavé de plus de 700 pages, elles retracent l’histoire du metal et de chacun de ses sous genres principaux, avec pour chaque sa genèse (les groupes précurseurs, les influences, les galères du début, …), la reconnaissance ou tout du moins le succès, puis quasiment à chaque fois la spirale alcool / drogues / groupies / dépression / morts / …

Écrit par Katherine Turman et Jon Wiederhorn, deux journalistes américains spécialisés dans le metal (chacun ayant écrit les mémoires de plusieurs stars du genre) ce livre va détailler style par style les débuts de ces branches du metal en utilisant exclusivement des extraits d’interviews / des extraits de biographie / … qui vont raconter via les mots des musiciens eux même les aspects que les journalistes ont envie de mettre en avant.
Du coup des débuts avec Jimi Hendrix / Alice Cooper / Black Sabbath au Metalcore avec  OvercastAftershock, Killswitch Engage, Avenged SevenfoldShadows Fall, … on ressort de la lecture de ce livre avec une vision plutôt large des différentes branches du metal : Proto Metal, Metal, NWOBHM, Hair Metal, Thrash, Crossover, Renouveau Thrash (Pantera&co), Indus Metal, Neo Metal, Death Metal, Black Metal, Metalcore, et une dernière partie sur quelques groupes des années 2000 (Slipknot, Lamb Of God, Mastodon, ...)
Y’a en effet de quoi faire !
Et chaque style sera à peu près traité de la même manière : l’histoire des groupes précurseurs (avec les galères, le manque de thune souvent accompagné des galères pour manger / pouvoir avoir des instruments / ….), de leurs influences et les envies qui animent ces groupes (qui vont souvent se résumer à “être plus rapide / plus extrême / …” que les précédents (ça sera le cas pour le Thrash / Death / Black Metal). Une fois que ces futurs grands noms commencent à rencontrer le succès (et cela peut prendre du temps avant que les groupes arrivent à en vivre) on va évidemment avoir droit à une effusion de débauches, drogues, alcool, groupies, addictions, … Et le tout raconté par les musiciens eux-mêmes, parfois par les groupies : et oui y’a des choses folles (mon introduction avec les filles sourdes qui s’urinent dessus n’est pas inventée par exemple).
Certaines histoires sont tout juste croyables, en voilà au moins une résumée (mais le livre en est gavé) : Evan Seinfeld (de Biohazard) qui après avoir arrêté les drogues devient accroc au cul (il deviendra d’ailleurs acteur porno) et qui décide de faire comme Gene Simmons de Kiss en faisant un album photos des groupies avec qui il couche, il améliore le concept en prenant une photo en cachant les yeux de la groupie avec sa teub après une éjaculation faciale. Yep on est déjà pas mal là, et Evan raconte l’un des moments de fierté de sa vie : quand Gene Simmons vient le rencontrer pour voir ces fameux albums (oui y’a plusieurs tomes) et qu’il voit Gene à la fois impressionné et un peu surpris des photos bien plus hard que les siennes.
Alors certes on peut trouver redondant ces histoires de débauches; mais le livre montre le côté quasi immuable de débauches / déchéance / … des rock stars. Certains styles ont des histoires évidemment plus intéressantes que d’autres (pour ma part Thrash / Black et Crossover sont mes favoris) vues les galères ou folies (meurtrière pour le Black) qui accompagnent ces styles musicaux. Et pour rassurer ceux allergiques à la succession des histoires de bacchanale : on y apprend beaucoup sur les influences, les raisons de la création d’un courant musical, … l’équilibre entre informations / fun est bien dosé.

Que vous soyez érudit ou amateur du metal ce livre propose un large panel de styles et d’histoires au cœur de chaque courant; le fait que le livre soit principalement une suite de témoignages des principaux intéressés rend très immersif le récit. Les 718 pages se laissent lire sans trop de difficultés, n’hésitez pas à noter les noms des groupes cités pour tenter de les écouter, vous serez un peu plus immergé dans le livre. Dans tous les cas vous en ressortirez la tête plein d'anecdotes rock’n roll, et avec parfois un regard différent sur certains groupes phares du metal. Fortement recommandé !

Par contre les non anglophones vont me détester : ce livre n’existe pas encore en Français, anglais obligatoire … Le niveau n’est pas super élevé, mais si vous êtes en froid avec la langue de Shakespeare il faudra attendre une traduction.
Vous pouvez le trouver en version numérique pour 12€ ou en physique pour à peine plus ici.

Louder Than Hell (livre)

Style : Biographie
Tags :
Origine : USA
Twitter :
Amateurs : 0 amateur Facebook :