logo Lik

Biographie

Lik

Lik est un groupe de Death Metal suédois composé d'ex et actuels musiciens studio ou live de Grave, Katatonia ou Bloodbath. Réunie depuis 2014, la formation se jette dans le grand bain rapidement avec la parution d'un premier album dès l'année suivante chez War Anthem Records. Rapidement, les scandinaves se retrouvent sur scène aux côtés d'Ulcerate et sur l'affiche du Party San 2016. 2018 sonne l'heure du deuxième opus avec Carnage, paru chez Metal Blade Records. 

Chronique

Carnage ( 2018 )

Quoi de plus neuneu que le Swedish Death ? Quasi immuable depuis plus de vingt ans, l’école nordique désormais étendue aux quatre coins du monde n’a fait qu’améliorer sa production, laissant le soin aux divers groupes d’apporter leurs petites touches respectives, mais globalement rien n’a fondamentalement changé. De toute façon, pourquoi révolutionner une recette gagnante depuis le départ ? Et d’ailleurs, est-ce même possible ? 

Spoiler alert : Lik ne fait pas beaucoup bouger les lignes avec Carnage. Et après tout, on ne peut pas leur en vouloir.
Le son typique ne trompe personne, chaque note est un mur de parpaings dégoulinants, remplis de plomb et d’huile de moteur sur son lit de kouign-amann resté quelques heures au soleil. On évitera de justesse la crise de foie avec une production tout de même assez propre et lisible, de quoi se délecter de chaque riff sans s’en mettre partout (on n’est pas chez Mémé mais chez Metal Blade). Et histoire de ne pas s’empâter non plus, les patterns Crust-Punk derrière les fûts (Dr Duschanka) seront la caution Véronique et Davina de nos 35 minutes de gourmandise. Le batteur se donne plus qu’à fond pour caillasser son instrument tant que tant. La caisse claire en métronome, la nuque se courbe et se déplie, le pied martèle le sol, les notes de batterie imaginaire fendent l’air comme signe d’ultime jouissance et d’abandon du cerveau. 

Mais qui dit musique aussi balourde que codifiée dit difficultés à innover, à se démarquer de la masse. Lik a dans sa manche un atout de taille : un sens du rythme imparable. Prends Cannibalistic Infancy, c’est une fraction de silence qui fait tout le sel du morceau. Une fois la pluie de blasts passée, c’est cette brève respiration qui sublime toutes les pêches qui fusent dans la seconde qui suit. Pareil pour Death Cult qui part comme une fusée avec un bête coup de caisse claire de rien du tout, mais qui a le mérite de soigner son entrée en  matière. Les Suédois peuvent aussi se targuer de quelques lignes mélodiques qui viennent s’extraire de la carcasse et apporter un peu d’ambiance Doomy sur Left To Die, du solo avec Only Death Is Left Alive ou un départ triomphant sur Rid You Of Your Flesh. De quoi différencier des titres qui sont, sans surprise, pas mal issus du même moule. 

Carnage est un album qui plaira aux habituels aficionados de la HM2, mais pourrait aussi être une porte d’entrée pour celles et ceux qui ont trouvé Entombed et ses copains trop vieillots ou indéchiffrables. Pas toujours très constant dans la qualité de composition qui oscille entre le très bon et le sympathique (le deuxième tiers du disque étant le vrai nid à tubes), Lik a le mérite de ne pas s’éterniser outre mesure et d’offrir un demie-heure punchy et sans concession. 

A écouter : Cannibalistic Infancy, Dr Duschanka
Lik

Style : Swedish Death Metal
Tags : -
Origine : Suède
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :