logo Les Witotos

Biographie

Les Witotos

Les Witotos c'est une troupe de 9 acolytes qui a sorti sa première démo K7 d'un style punk français en '94 (à l'époque les bougres n'étaient pas autant). Puis, influencés notamment par la Ruda Salska, ils se mettent au ska rock tout en conservant leurs influences punk. Après beaucoup de concerts entre '96 et '99 et surtout un accident tragique qui aura vu la disparition de leur chanteur Fred sur scène en '97, on les retrouve au 21è siècle avec un double cd auto-produit regroupant une démo enregistrée avec Fred et une autre plus récente et plus "pro". Le groupe s'est toujours considéré comme amateur et les membres le voient comme un loisir dans lequel ils peuvent s'épanouir. Ils ont actuellement quelques compos qui devraient voir le jour dans quelques (longs?) temps si tout va bien!

Chronique

Des Mots Hors d'Usage ( 2002 )

Ce double album regroupe une première démo sortie en 1997 ainsi qu’un disque enregistré en 2001. Entre temps le line-up a subi quelques modifications avec l’arrivée notamment d’un guitariste supplémentaire. L’excellente section cuivre quant à elle est composée d'un tromboniste, d’un trompettiste et d’un saxophoniste.

Bref, commençons donc par la démo datant de 1997 (second cd).

On remarque d’entrée l'importante influence des Ludwig Von 88, surtout dans d’un point de vue vocal où le chanteur principal se retrouve fréquemment épaulé par les autres membres qui se chargent régulièrement des chœurs (voir par exemple "Willaf", "Hot-Dog"et "Ile De Ré"). Le chant s’avère d’ailleurs tantôt hargneux et expédié, tantôt bien plus mélodique et les autres harmonies vocales apportent un côté légèrement plus festif. Les cuivres ont un son très compact, hormis le saxophone qui se permet quelques incursions plus osées. Les mélodies quant à elles se révèlent accrocheuses et plutôt recherchées, grâce notamment à de bonnes lignes de basse. La guitare varie constamment entre des accords à contretemps (comme sur "Willaf" et "Ile De Ré") et des riffs techniquement simplistes et très influencés punk, régulièrement soutenus par une batterie également rapide. Les changements de rythme sont fréquents dans toutes les chansons, le plus souvent marqués par des rythmes guitares oscillant entre ska nerveux et punk effréné. On remarque également des textes dans un registre globalement jovial mais parfois plus expédié et direct, les thèmes abordés traitant souvent de sujets sérieux mais abordant de temps à autres des thèmes aussi légers que la plage ou la fête.

Passons maintenant à l’opus datant de 2001 et intitulé Des Mots Hors d’Usage (premier cd).

Quatre années se sont écoulées, et ont permis aux Witotos de considérablement gagner en expérience ainsi qu’en maturité. L'influence autrefois si présente de Ludwig Von 88 se fait également moins ressentir, laissant cette fois-ci la place à d'autres ingrédients comme des intros très cuivrées qui rappellent des groupes de ska-core américains tels que les Voodoo Glow Skulls. Le mélange entre des rythmes ska et punk semble à nouveau de mise mais cette fois-ci le son des guitares s’avère nettement plus puissant et uniforme grâce à l’arrivée d’un second guitariste, tandis que la basse nous gratifie une fois encore de lignes originales et entraînantes. Les cuivres quant à eux ont aussi gagné en homogénéité, sûrement grâce au saxophone moins libre que précédemment ce qui heureusement ne nuit pas du tout à l’ensemble.

Le principal changement par rapport à la première démo se situe sans conteste au niveau vocal, puisque le chanteur fait désormais route tout seul et n'est plus accompagné par les autres musiciens, sauf sur "2060". Les paroles sont devenues largement plus sérieuse et traitent de sujet préoccupants (USA, réfugiés, droits des animaux), mention spéciale pour la corrosive "Carabine Song Style" et sa description très critique du monde de la chasse. Une grande partie des textes est donc devenue plus posée, mais cela veut pas dire qu'il n'y ait pas de place pour l'humour comme en témoigne le nerveux "Léon".

Les compositions des Witotos ont incontestablement gagné en maturité et certaines chansons ont gardé cette hargne typique du punk, tandis que d’autres versent désormais dans un registre bien plus ska-core.

En conclusion cet album conviendra parfaitement aux amateurs du genre,
mais on peu cependant regretter un léger manque d'originalité et de personnalité. Les Witotos nous montrent ainsi que des groupes comme La Ruda Salska ou les Ludwig Von 88 auront énormément influencé la scène hexagonale.

A écouter : Carabine Song Style ; L