logo Les Indiens

Biographie

Les Indiens

Les Indiens sont québécois, ils sont quatre et pratiquent un stoner rock psychédélique depuis 2011. Par leur nom, ces visages pâles rendent hommage au premiers hommes d'Amérique et sortent un premier EP en 2012 via Les Disques Nomades, suivi de Crâne, premier LP apparu en 2013, produit par Jace Lasek (The Besnard Lakes, Sunset Rubdown, Wolf Parade) et enregistré au Breakglass Studio à Montréal.







line-up
:

Alex Beaulieu : Orgue/Percussions/Voix
Guillaume Lwazo Sirois : Guitare/Voix
Michel Groleau : Basse/Voix
Pascal L. Asselin : Batterie

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Crâne ( 2013 )

Les Indiens québécois en sont à leur seconde livraison. Après un EP (ED) s’engeant dans une veine stoner rock psychédélique à l’ancienne, Crâne continue sur la lancée, biberonné à Black Sabbath, Deep Purple ou encore Kyuss et faisant honneur aux Premières Nations, d’où le patronyme plus qu’évocateur.

Pourvu d’un joli visuel qui n’entretient aucun doute sur la musique exécutée ni sur la thématique abordée, ce Crâne propose un stoner à priori classique, mais pas tant que ça. En effet, ça chante intégralement en français – chose peu courante dans le milieu – et la rugosité du rendu sonore dénote de ce que l’on entend habituellement de nos jours. Alors que l’ensemble évoque une forme de tribalisme sous-jacent, le quartet veille à placer quelques éléments typiques inhérents au style : groove lancinant, guitares fumeuses, basse épaisse et orgue hallucinogène. Le facteur psychédélique est d’ailleurs constant, responsable de l’ambiance particulière qui règne sur ce disque. Le chant en cé-fran peut décontenancer en premier lieu, mais une fois les paroles intégrées il s’accommode tout à fait à l’ensemble, bien qu’il ne soit pas toujours brillant en terme de musicalité, manquant un brin de variations (Boucane, Désert de Glace). De ce fait, une certaine lassitude est susceptible de s’installer, mais si l’écoute s’effectue dans des conditions optimales (c’est-à-dire au casque, dans le noir, tétrahydrocannabinol en complément éventuel, avec modération) on se plonge sans retenu dans un univers hors du temps aux airs de rituel chamanique, de voyage introspectif. La fin de l’objet atteint d’ailleurs des pics d’intensité réjouissants, qu’il s’agisse de La Piste des Larmes toute en progression, pas si triste, portée par de subtiles notes de guitare ainsi qu’une basse rampante et granuleuse, ou de Love Machine en "fran-glais" dans le texte, rythmiquement impeccable et clôturant parfaitement la galette.

Crâne n’est pas si facile d’approche, il ne s’apprécie pas vraiment à tout moment de la journée et demande un certain investissement personnel. Nombre d’écoutes seront nécessaires pour en capturer toute la sève mystique. Tribal, enfumé, grassouillet, ce premier long des québécois aurait une place méritée dans la discothèque de tout amateur de stoner qui se respecte. A bon entendeur, Ugh !

Disponible en vinyle ou version digitale sur bandcamp.

A écouter : Crâne, Crève-Coeur, La Piste des Larmes, Love Machine.
Les Indiens

Style : Stoner rock psychédélique / Space rock
Tags : - -
Origine : Canada
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :