logo Leaf Fat

Biographie

Leaf Fat

Miha Medved : basse
Robert Ĺ ercer : chant
Jaka SkoÄ?ir : batterie
Matej A. Ogrevec : guitare
Miha Kraševec : guitare

Leaf Fat rentre dans la catĂ©gorie des groupes qui se sont formĂ©s au lycĂ©e, en SlovĂ©nie. En 2001 le combo aux influences punk rock est donc formĂ©, mais ce n'est pas avant  2002 que son line-up se stabilisera, les premiers concerts datant d'avril de cette mĂŞme annĂ©e. Durant deux ans, ils composent des morceaux et leur style Ă©volue, passant progressivement du punk rock Ă  l'emocore.
Après les galères et retards habituels (mais aussi les bonnes surprises telles que des premières partie de Soulfly ou Mad Caddies), Underworld Kindom, leur premier album, sort durant l'été 2005. Depuis, les mini tournées se sont succédées et le bruit autour du groupe est allé grandissant.

Chronique

12 / 20
1 commentaire (19/20).

Underworld Kingdom ( 2005 )

Dans tous les styles musicaux, les pays de l'Europe de l'Est ont désormais des représentants établis, et Leaf Fat représente la modeste République de Slovénie dans la catégorie emocore. Pourtant, entre les moyens conséquents (grosse production, DVD promo, joli livret...), l'attirail vestimentaire + esthétique, et leurs poses travaillées, on les croirait nouveaux venus chez Victory Records.
Du point de vue purement musical, même si le rapprochement avec la firme de Chicago est là encore difficilement évitable, il faut reconnaître que le quintet tire son épingle du jeu. Sans jouer la carte du dépaysement gorgé d'originalité, Leaf Fat abat ses atouts (qualités techniques, sens de la mélodie...) pour construire un emocore plutôt personnel, notamment grâce à leurs anciennes influences punk rock rampantes sur le disque ("Untitled", "Deep Inside", "Sunfall"...). L'ennui c'est que le dynamisme hérité de ces premiers amours tranche assez singulièrement avec le côté ambiant de la majorité des morceaux résolument emocore (qui excèdent en général les 4 minutes). Rajoutez à celà un "T.W.T." faussement reggae, une "Winter Song" quasi-pop punk, ainsi qu'une piste cachée aux consonantes 80s, et l'absence de cohérence devient perceptible.

Robert Šercer apporte diverses nuances non négligeables à son chant maîtrisé, mais ce dernier reste ponctuellement trop maniéré et affecté, à la manière des best sellers US du genre. Les "risques" sont ici calculés (refrains récurrents et mis en valeur, cris qui ne se font ni oppressants ni omniprésents...) et Leaf Fat, tout en se laissant aller à quelques escapades stylistiques ou ambiantes, ne s'éloigne jamais trop du modèle.

En partie à cause de ses influences passées et présentes qui diffèrent, sur cette première réalisation un peu trop longue, le combo de Ljubljana manque de consistance et dissémine un peu partout son lot de qualités sans parvenir à les regrouper pour bâtir quelque chose de véritablement solide.

Ecouter 4 titres sur leur page Myspace.

A Ă©couter : "Amnesia" ; "Winter Song" ; "Individual Happiness"
Leaf Fat

Style : Emocore
Tags :
Origine : Slovénie
Site Officiel : leaf-fat.com
Myspace :
Amateurs : 1 amateur Facebook :