Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Le Dead Projet

Biographie

Le Dead Projet

Formé à Paris en 2003 par d'ex Msieumo, ComityMilkymee et Stupid Einsteins, Le Dead Projet sort 3 EPs entre 2003 et 2007, avant de s'attaquer à un album en 2009. Intitulé Ailleurs d'où je sèche, ce premier album pose les bases d'un hardcore plein de digressions et de nuances. Après plus de 60 concerts (avec Raein, Celeste, ComityGods And Queens ou encore The Kidcrash), Le Dead Projet s'affirme avec un deuxième disque impressionnant, Keep On Living sur Dingleberry Records, capté par Sylvain Biquet (Birds In Row, Comity) et masterisé par l'inévitable Alan Douches.

Chronique

15 / 20
1 commentaire (17.5/20).

Keep On Living ( 2011 )

Ce deuxième album du Dead Projet fait suite à une série d’EPs et un premier album honnête, mais auquel il manquait une certaine touche pour définitivement donner un sens à la débauche d’énergie des parisiens. Il suffit de 2 morceaux à peine pour que Keep On Living encastre au sol les jalons d’un album bien plus marquant et abouti. Certains aimeront dire plus mature, adjectif souvent assimilé à sage (et de fait ennuyeux), mais il n’en est rien. Servi par un très bon mastering (by Alan Douches), Le Dead Projet distribue ici ses mandales les plus chargées en métaux lourds.

Il serait toutefois fort dommage  de ne retenir de ce disque que l’aspect post-hardcore  / noise efficace mais très traditionnel. Ce sont pourtant les inlassables comparaisons à Converge et Comity qui reviennent en boucle au sein des écrits associés à Keep On Living. La fibre hardcore chaotique est évidement présente, et constitue même le fil central du faisceau musical du groupe, mais ce sont toutes les digressions, nuances et variations qui donnent au disque sa couleur particulière et surtout de la légitimité à son propos. Le Dead Projet s’est fendu d’un song writting sur-pre-nant. Toujours sur la brèche, les parisiens te fauchent juste sous les genoux aux moments les plus inattendus, par une mélodie faussement doucereuse qui débouche sur un kick violentissime ("Rotten Words", "I Withdraw"), un jeu de guitare singulier et inspiré à se damner (le très desert-rock "Built To Spill") et surtout ces 3 chants calés à la seconde près, entre glaviots glaireux, cris acérés, spoken words et intonations spatiales quasi sépulcrales. Pensez à Kylesa pour ce dernier point. C’est d’ailleurs un peu à la manière du groupe originaire de Savannah, que Le Dead Projet a su créer une véritable aura sophistiquée et luxuriante (mais pas trop) atour de sa musique sans laisser de côté la fureur originelle ("The Beast", "The Sound as the wind blow").

Gravé sur un vinyle rouge sang, Keep On Living fait office de brûlot hardcore, mais pas que. Les parisiens ont eu le cran et les ressources pour aller fouiller dans les tréfonds de leur  trippes pour y trouver de quoi faire Art leur moyen d'expression. Keep On Living est la consécration d’un groupe discret dont le nom peut engageant ne doit pas freiner la découverte.

Le disque est sorti au format LP en 300 exemplaires mais peut se télécharger gratuitement.

A écouter : Rotten Words - Built To Spill
Le Dead Projet

Style : Post Hardcore
Tags : -
Origine : France
Tumblr :
Bandcamp :
Amateurs : 11 amateurs Facebook :