Mercredi 09 août 2017

Beyond The Styx (Metalcore - Tours) est actuellement en studio pour enregistrer son nouvel album qui sera composé de dix nouveaux titres. Il est enregistré par David Potvin au Dome Studios (KronosT.A.N.KOne Way Mirror) et produit par Nick Jett (Terror, BacktrackLionheart, Ringworm).

Lundi 27 mars 2017

Kronos a décidé de mettre un terme à son aventure. Retrouvez ici le communiqué du groupe. 

Samedi 14 janvier 2017

Interview : Ekpyrosis a sorti le mois dernier son premier album, The Taste Of Shadow, dont on vous a parlé lors du dernier Metalorgie Monthly. Afin d'en savoir plus, nous avons rencontré la tête pensante du groupe, Aurélien Renoncourt (batterie/chant). Un entretien à lire ici.
Ekpyrosis sera en concert le 1er avril 2017 à l'Asylum Metal Fest  (Limours) avec Benighted et Pitbulls in the Nursery et Kronos.
The Taste Of Shadow s'écoute en intégralité dans la suite.

Mardi 20 décembre 2016

Necrobreed, le prochain album de Benighted, se dévoile un peu plus avec un second extrait intitulé Forgive Me Father et qui se découvre dans la suite.
Par ailleurs, le combo stéphanois a annoncé les premières dates de sa tournée française de 2017 :
- 10/02 @ l'Ampérage, Grenoble
- 11/02 @ le Rats, Puget sur Argens
- 17/02 @ le Fil, Saint Étienne
- 31/03 @ le Consortium, Dijon
- 20/05 @ Dreamer Fest, Saint Omer
- 03/06 @ Abbaye Metal Fest, Saint Riquier
Accompagné de Svart Crown :
- 21/02 @ le Ferrailleur, Nantes
- 22/02 @ le Temps Machine, Joue les Tours
- 23/02 @ Petit Bain, Paris
- 25/02 @ le 106, Rouen
- 03/03 @ le Metronum, Toulouse
Accompagné de Blockheads :
- 18/03 @ le Hublot, Nancy
Accompagné de Kronos et Pitbull In The Nursery :
- 01/04 @ MJC, Limours

Dimanche 13 novembre 2016

Whisper Of Ba'al (avec Guillermo, batteur d'Impureza) vient de sortir son premier effort, LEGIONS, mixé et masterisé au Vamacara Studio (Otargos, AntropofagoFlayed, ...) et une pochette signée 3mmi Design (Kronos).

Mardi 17 mai 2016

Le Brutal Assault garni son affiche avec 1349, Perturbator et Kronos.

Vendredi 12 février 2016

Slave One (Technical Death Metal - France) vient de dévoiler un premier extrait et la pochette de son nouvel album Disclosed Dioptric Principles qui sortira ​le 25 mars 2016 chez le label français Dolorem Records. L’artwork est l'oeuvre de l'artriste français 3mmi (Kronos, Memories of a Dead Man...) et l'album a été mixé et masterisé à l'Underwaves Studio. 

Samedi 26 septembre 2015

Asylum Pyre (Heavy Metal Progressif) sortira son prochain disque, Spirited Away le 23 octobre chez Massacre Records. Voici la tracklist et la pochette réalisée par Mythrid Art (Winterburst, Kronos).

Mardi 08 septembre 2015

Mithra, le premier album d'Eradikal Insane (Technical Death Metal), est sorti hier et est disponible sur Bandcamp. Triv (Kronos), Julien Truchan (Benighted) et Sven De Caluwé (Aborted) ont chacun également participé à un titre de l'album en invité.

Dimanche 06 septembre 2015

5ème édition du Samaïn Fest le 23 et 24 octobre à La Mézière (35 - 10 min de Rennes). Au menu : Gorod, Kronos, Regarde les Hommes Tomber, Mercyless, The Great old Ones, ... en soutien à l'école DIWAN de La Mézière.

Samedi 15 août 2015

Second jour pour le Motocultor avec Carcass, Death DTA, Sodom, God SeedBrujeriaTankard, Ultra VomitBombers, The Ocean, Angelus Apatrida, My Sleeping Karma, Der Weg Einer Freiheit, Kronos, Klone, Glorior BelliOne Last ShotCrisix, Bliss Of Flesh, ArcaniaDrakwald, Abysse et Avulsed. Il reste des places à vendre par ici.

Dimanche 09 août 2015

Le Samaïn Fest se déroulera du 23 au 24 octobre à la Mezière - Salle Cassiopée (35). Voici la programmation : Regarde Les Hommes Tomber, Gorod, Kronos, The Great Old Ones, Mercyless, Voight KampffBarabbas, BreakdustStonebirdsOrigin'HellDoctor KrankMobütuNecrownStrömb. Les places sont en vente par ici.

Jeudi 30 juillet 2015

Nouvelle annonce pour le festival Du Metal à la Campagne qui aura lieu les 18 et 19 septembre dans le Nord de la France (59). Bukowski (Power Rock - France) rejoint Dagoba, Kronos et Promethee

Samedi 25 juillet 2015

Arisen New Era, le nouvel opus de Kronos est sorti hier chez Unique Leader Records. Ca tombe bien, le voici en écoute intégrale par ici.

Vendredi 17 juillet 2015

Nouvelle annonce pour le festival Du Metal à la Campagne (18/19 septembre dans le Nord). Après Dagoba et Kronos ce sont les Suisses de Promethee (Hardcore Progressif) qui s’ajoute à l’affiche. 

Mercredi 15 juillet 2015

Les 18 et 19 Septembre 2015 à Rexpoede dans le Nord (59) aura lieu la 8ème édition du festival Du Metal à la Campagne. Pour le moment deux groupes sont confirmés, il s’agit de Dagoba et Kronos. Une autre annonce est prévue prochainement. Plus d’informations disponibles sur la page Facebook de l’évenement ainsi que sur le site internet.

Mercredi 24 juin 2015

Concours : Le Motocultor Festival 2015, c'est dans 50 jours ! Au programme :
- vendredi 14 août : Pentagram, Sick Of It All, Eluveitie, Triptykon, Madball, Kyle Gass Band, Finntroll, Solstafir, Little Big, All Out War, Rise Of The Northstar, Trouble, Birds In Row, Sticky Boys, Mars Red Sky, Ancient Rites, Gutalax, Psykup, Killers, Nesseria, Belenos
- samedi 15 août : Carcass, Death DTA, Sodom, God Seed, Brujeria, Tankard, Ultra Vomit, Bombers, The Ocean, Angelus Apatrida, My Sleeping Karma, Der Weg Einer Freiheit, Kronos, Wehrmacht, Klone, Glorior Belli, Crisix, Bliss Of Flesh, Arcania, Drakwald, Abysse
- dimanche 16 août : Opeth, Trivium, Sepultura, Orange Goblin, Kataklysm, Septicflesh, Krisiun, Cryptopsy, Delain, Psycroptic, Alcest, Ne Obliviscaris, Agalloch, Dopethrone, Cliteater, Ramming Speed, C R O W N, Manzer , Machete, Hexecutor, Verbal Razors, Muezli

Les réservations sont disponibles directement auprès de la billetterie officielle du Motocultor et également chez Digitick, Fnac Spectacles et Ticketmaster. Toutes les infos sur la page FB et le site officiel du Motocultor.

À cette occasion, le Motocultor Festival met en jeu un pass 3 jours. Pour tenter votre chance, rendez vous sur cette page. Bonne chance !

Jeudi 11 juin 2015

Voici un premier extrait de l’album à venir de Kronos, le titre s’intitule Klymenos Underwrath. Pour rappel, Arisen New Era sera disponible le 24 juillet. 

Samedi 06 juin 2015

Interview : le Motocultor a dévoilé il y a quelques semaines sa programmation complète avec 66 groupes sur 3 scènes :

- Vendredi 14 août : Pentagram / Sick Of It All / Eluveitie / Triptykon / Madball / Kyle Gass Band / Finntroll / Solstafir / Little Big / All Out War / Rise Of The Northstar / Trouble / Birds In Row / Sticky Boys / Mars Red Sky / Ancient Rites / Gutalax / Psykup / Killers / Nesseria / Belenos

- Samedi 15 août : Carcass / Death Dta / Sodom / God Seed / Brujeria / Tankard / Ultra Vomit / Bombers / The Ocean / Angelus Apatrida / My Sleeping Karma / Der Weg Einer Freiheit / Kronos / Wehrmacht / Klone / Glorior Belli / Crisix / Bliss Of Flesh / Arcania / Drakwald / Abysse

- Dimanche 16 août : Opeth / Trivium / Sepultura / Orange Goblin / Kataklysm / Septicflesh / Krisiun / Cryptopsy / Delain / Psycroptic / Alcest / Ne Obliviscaris / Agalloch / Dopethrone / Cliteater / Ramming Speed / Crown / Manzer / Machete / Hexecutor / Verbal Razors / Muezli

Rencontre
avec Yann Le Baraillec (directeur et programmateur) et Yves Tattevin (assistant de production/communication) pour parler plus en détails de cette cuvée 2015.

Mercredi 03 juin 2015

Grinders et Grindeuses, l’affiche du Loches en Grind est complète. L’édition se tiendra les 2/3 octobre dans la ville de Loches (Indre-et-Loire, 37). De beaux noms seront présents : Squash Bowels, KronosPutrid OffalUnsuBrutal SphincterVaginal Cassoulet, pour ne citer qu’eux. 

Mardi 02 juin 2015

Un trailer pour le prochain album de KronosArisen New Era, est visible dans la suite

Samedi 23 mai 2015

Opeth, TriptykonBrujeria, Ultra VomitSticky Boys, KronosManzer et Verbal Razors sont les derniers groupes annoncés pour le Motocultor Festival 2015, qui cette année passe un cap en terme de groupes / notoriété. C'est mi août en Bretagne, places dispos ici. L'affiche complète est à voir ici.

Samedi 16 mai 2015

Kronos annonce un nouvel album, intitulé Arisen New Era, pour le 24 juillet chez Unique Leader Records. La pochette est à voir sur leur page.

Vendredi 03 avril 2015

Kronos a rejoint le label Unique Leader Records pour la sortie de leur quatrième opus cet été.

Samedi 21 juin 2014

Hellfest 2014:
Nos photos de vendredi (dont celle du public, ambiance …), d’autres arriveront par la suite.

Report :
L’édition 2014 s’annonce mémorable avant même d’avoir commencé : une affiche dingue, suite de coups de bol pour la programmation qui voit aligner Iron Maiden, Black SabbathAerosmith, Deep PurpleStatus Quo pour les plus connus. Et près de 160 autres groupes. Déjà complet depuis un bail, le festival a mis les petits plats dans les grands et ne lésine pas sur la décoration : On peut trouver ça un peu Disneyland mais ça reste incroyable et plutôt cohérent avec ce que le festival tente de mettre en place depuis des années.
Au niveau des améliorations : la circulation vers la Warzone, mieux sans être parfaite (même s'il y a eu peu de moment pendant lesquels nous avons pu voir la Warzone pleine). Les toilettes : un grand pas en avant (sauf peut être pour les filles?). Pas grand chose à dire au final sur le site en lui même (à part peut êtres les PMR mis à l’écart et un peu loin du coin des scènes principales).
Voilà le détail groupe par groupe!

Quoi de plus jouissif que de se faire réveiller à grand coups de riffs épais par un Conan au meilleur de sa forme, distribuant sans relâche ses accords les plus graves et les plus sales à un public hypnotisé, par ce qui restera une des meilleures performances de la journée... Déjà plus qu’amoureux de ce groupe découvert pour beaucoup d’entre nous au Roadburn, nous ressortons groggy, la tête pleine d’un Doom caverneux complètement fou... Il n'est que 11h, la journée commence bien.

Crossfaith : bon oui la musique de ce groupe est dégueulasse, vraiment. Une sorte de metalcore / dance pourrave. Mais sur scène le groupe se donne à fond, et ils sont japonais donc on leur pardonnerait presque leurs choix musicaux. Presque.

Kronos en profite pour se faire une seconde jeunesse sous la Altar : riffs millimétrés au poil de fesse, soli déments, batterie épileptique... Difficile de tout suivre comme groupe d’ouverture, mais ça fait plaisir de revoir le groupe sur les rails, qui se donne à fond et annonce le meilleur pour la suite.

Confortablement installés sous la Valley, Caspian a fait le job, exprimant son Post-Rock cosmique et viscéral, particulièrement ici, dans le cadre du Hellfest, où le rendu sonore nous vrillait les tripes de manière exponentielle. Les américains ont déployé tout leur savoir-faire tout en donnant une véritable bouffée d’air frais aux festivaliers, notamment après la prestation massive de Conan. Sans vraiment de surprises, Caspian a transporté son auditoire loin, très loin, on serait même tenté de dire sur une autre planète. Ovni de cette première journée, Caspian a exposé tous ses talents avec classe. Un bonbon de légèreté dans cet océan de brutalité.

Le Grindcore de Blockheads n’a pas fait un pli. Direct et sans fioritures, le set a été expédié, respectant les codes du genre et ajoutant même une vélocité qui peut rappeler Converge, sans l’apport technique. Le set de Blockheads était néanmoins brut, carré, mais sans doute un peu trop calibré. En gros ça manquait peut-être un peu de failles et de sensibilité.

On commence à connaître Kadavar, les allemands ayant régulièrement tourné sur notre plat pays. Ils parviennent malgré tout à nous surprendre encore, armés d’une sono en béton armé (une habitude pour la Valley) et d’un batteur toujours excellent, souple et gavé de feeling, encore une leçon de Heavy Rock à l’ancienne. Épique.

Sepultura a confirmé son statut d’incontournable en direct, Derrick (chant) donne même une dimension hardcore à la sépulture, qui envoie radicalement la purée sur scène. Une phrase cinglante sera gueulée par le chanteur (assez sobre sur l'ensemble) : "Il y a des tas de gens là-dehors, qui ont dit des tas de conneries (sur nous), all the fucking time, alors laissez-moi vous dire qu'on est là aujourd'hui, and We are Sepultura!". Lorsque Propaganda a retenti, les gens ont carrément pété les plombs. Un circle pit s’est naturellement formé, tout comme un nuage de poussière, et les corps se sont percutés. A tel point que je me suis retrouvé en slam sans l’avoir cherché. La fin du set ne pouvait pas se faire autrement qu'avec le mythique Roots Bloody Roots. Éructation de joie ultime d'une masse humaine au visage maculé de poussière. Les brésilliens ont tout donné malgré la lourdeur du climat, en particulier Andreas Kisser (sûrement l'un des plus grands) et ce batteur, Eloy Casagrande, que je découvrais pour la première fois, et qui n'a pas grand chose à envier à Igor Cavalera. Éreintant dans cette foule gargantuesque, mais toujours sacrément puissant. Sepultura est – et restera – une valeur sûre, bien que les classiques restent privilégiés.

Le NWOBHM de Satan est un plaisir à entendre. Parce que les mecs ont gardé toute l’énergie de leur jeunesse et savent faire du Heavy-Metal assez couillu pour le genre. Satan c'est donc plus de rides sur le visage de ses géniteurs dont le chanteur n'est pas sans rappeler un certain Ozzy (voix et âge) mais sur scène c’est toujours d’actualité et ça surpasse sans problème pas mal de nouveaux groupes dans le genre.

Cru, sans concession, le Black Metal de Gehenna n’est décidément pas à mettre entre toutes les mains. Volontairement lancinant et sans aucune véritable accroche (du moins mélodique, de refrains…) les norvégiens réalisent un set austère qui aura tendance à lasser sur la fin.

Le Hardcore mélo des Stick To Your Guns prend effet immédiatement. Tu ne te poses pas de questions et tu hoches la tête au son des moshparts et des breakdowns plus efficaces qu’un motoculteur pour retourner la terre de Clisson. Ça ne va pourtant pas chercher très loin, mais les morceaux sont percutants, le groupe a la hargne et on apprécie le chanteur, a priori sincère dans des monologues assez touchants sur la grande famille du Hardcore.

Les belges de Nasty avec leur look de racailles vont foncer dans le tas, au sens propre comme au figuré. Le groupe balance un Hardcore bien basique comme il faut et le chanteur va à la rencontre du public. Simple mais efficace.

Le blues rock de Royal Thunder est certes souvent entendu, mais fort bien fait. La chanteuse s’est un peu métamorphosée depuis quelques années mais son coffre reste le même. Un bon moment même si le groupe n’invente rien.

Une année sur deux, on a droit à Hail Of Bullets ou Asphyx au Hellfest, mais dans tous les cas le chanteur Martin Van Drunen semble toujours prendre autant de plaisir à être là, peut importe la formation. Et comme d’habitude, et sans surprise dira-t-on, un set composé pour expédier la bombe H en pleine fosse. Pas de temps morts, de riffs mélodiques, de chant clair ou tout autre artifice, Hail Of Bullets c’est du pur Death Metal qui défragmente tout sur son passage. Encore une victoire des néerlandais!

Formé en 1985 à Boston les coreux de Slapshot arrivent tout sourire sur scène, interpellent direct un membre du public avec une poupée gonflable. Peu de temps après le chanteur saisi un morceau de bois et se frappe le crâne jusqu’à en saigner. Mais pour autant le frontman va prendre la pose tout sourire pour un membre du public avec son appareil. WTF, et épique. 

Le retour d”une des gloires de la période néo (même si le groupe ne faisait pas vraiment du néo) avec Powerman 5000. Le blond peroxydé, accessoirement frère de Rob Zombie (ce qui peut expliquer sa place sur l’affiche) offre un set honnête au final vu la qualité du matériau de base. Il faudrait juste arrêter de vouloir paraitre quinze ans de moins et assumer son côté Rock pour ricain. Même leur tube When Worlds Collide ne sauvera pas le set.

Il faudra attendre 15h et une Mainstage écrasée par une chaleur abominable pour retrouver les irlandais de Therapy et leurs tubes avec lesquels nous avons tous grandis, qui, même s’ils avaient de l’énergie à revendre et étaient visiblement très contents d’être parmi nous, n’ont pas franchement réussis à convaincre, faute à un son un peu vieillot et des titres un peu trop mous.

Rob Zombie, en habitué du festival, réussira à mettre un peu d’ambiance sur la Mainstage, même si en plein jour, sans jeux de lumières et avec une mise en scène un peu molle, l’effet Dragula retombe bien vite. Une setlist axée principalement sur les trois premiers albums (SuperbeastLiving Dead GirlHouses Of 1000 Corpses) sans oublier le classique de White ZombieMore Human The Human, et quelques reprises (Am I Evil de Diamond Head et un bout de Enter Sandman) mais qui ne réussira pas à convaincre totalement.

C’était sans compter sur Kylesa, trop irrégulier dans ses prestations scéniques, que nous entamons la dernière ligne droite de cette première journée côté Valley. Et bien honte sur nous d’avoir douté du groupe de Savannah, qui réalise là une prestation incroyable, ultra péchue, avec des vieux morceaux bien exécutés, un son énorme, et le sourire aux lèvres ! Grosse ambiance sous le chapiteau, les morceaux s’enchaînent sans aucun temps mort et que ce soit les deux batteurs qui s’en donnent à cœur joie ou les cordes qui sortent le grand jeu de la sauvagerie, c’est le carton plein. Encore un temps fort de la journée.

Un bref détour chez nos vikings peinturlurés de Turisas nous confirme encore une fois la bonne humeur et le grand n’importe quoi qui règne sous la Temple. Les slams pleuvent, les finlandais sont hyper motivés et l’ambiance est au beau fixe. Les morceaux épiques ont de quoi recharger les batteries en fin d’après-midi pour attaquer la soirée à venir.

Iron Maiden :
À défaut d’avoir pu camper devant la Mainstage depuis le début d’après-midi pour s’assurer une bonne place, nous voici acculés au fond du fond de la petite colline surplombant les deux scènes principales. Dans ces conditions les écrans géants furent d’un grand secours pour pouvoir suivre ce qu’il se passait sur scène, les changements de tableau en fond de scène, les apparitions des marionnettes géantes d’Eddie, les explosions. Côté musique, le groupe avait préparé une setlist oldschool pour cette tournée Maiden England 2014 et difficile de faire la fine bouche sur le choix des titres. Nous aurons ainsi droit à tous les grands classiques que sont The Number Of The Beast, Run To The Hills, The Trooper, Iron Maiden, Phantom Of The Opera, Aces High en ouverture du rappel… Grosse ambiance, une mainstage qui a battu son record d’affluence (si quelqu’un a une photo aérienne !), et en bonus Bruce Dickinson qui annonçait le score du match France - Suisse.

Watain :

Cruel dilemme en cette fin de journée : voir Iron Maiden dans son intégralité, sachant que les deux tiers de leur set seraient de jour, ou quitter la vierge de fer pendant The Trooper pour voir l’un des meilleurs représentant de la scène Black Metal suédoise ? Mon choix se portera sur la seconde option, sûr de la claque visuelle que le cadre du festival apportera au concert de Watain. Après seulement une chanson, les titres de Seventh Son Of A Seventh Son sont sortis de ma tête pour laisser place au mal presque palpable qui émane de la Temple. Différents rituels accompagnent les morceaux extraits de leurs trois plus récents albums comme l’incantation qui précède le jet de sang au début de Outlaw. Seuls quelques problèmes techniques viendront perturber leur prestation qui s’achèvera sur Holocaust Dawn et alors que Death To All foule déjà la Altar, Erik (alias “E”) termine son ultime rituel devant l’autel et salue longuement les derniers fans restés sur place.

Comme à son habitude, Electric Wizard réuni les amateurs de riffs assourdissants et de sonorités malsaines sous le signe du psychédélisme façon boucher sous LSD. Le son est énooooorme, le groupe est content d’être là, la foule en transe, les jeux de lumières magnifiques… Bref tout est réuni pour passer un très bon moment, le jeu et le son des anglais sont impressionnants, l’atmosphère toujours aussi particulière, et on pourrait difficilement trouver des défauts à la prestation du groupe. Magique.

Les grecs de Septic Flesh n’auront besoin que de quelques secondes pour imposer leur impressionnante présence scénique au public de l’Altar. Les bandes symphoniques tonitruantes, une batterie martelée sur lesquelles s’ajoutaient les guitares et la voix écorchée de Seth, revêtu d’une sorte d’armure rappelant le corps d’un Alien de H.R. Giger. Au programme dans le désordre, A Great Mass Of Death, Communion, Pyramid God, Persepolis et des nouveaux titres issus de Titan, en première exclusivité pour le Hellfest.

Échangés en dernière minute avec Electric Wizard, Godflesh a donc achevé les festivaliers dans les normes en vigueur le premier jour en Valley. Rares en France (et en tournée globalement), armés d'un nouvel EP dément (Decline and Fall), Justin Broadrick, ses potes et sa batterie programmée ont tout donné, malgré des balances interminables. Le résultat était massif, intransigeant, punitif, tout ce qu’on attend d’un concert de Godflesh. Assommant et jouissif.

Arrivés un peu sur le tard, on découvre une Warzone pleine à craquer pour la venue des norvégiens de Kvelertak. C’est réellement impressionnant de voir à quel point le groupe a acquis des fans de plus en plus nombreux au fur et à mesure des années. Et on comprend pourquoi, les mecs sont remontés, le set est ultra Rock’n Roll. L’énergie est là, très communicative et l’on peut difficilement résister à leur mélange original de Black Metal, Hardcore / Punk et touches Heavy / Rock. Pourvu que ça continue pendant encore longtemps!

Top 3 :
Bacteries : Electric Wizard, Kylesa, Royal Thunder
Grumlee : Iron Maiden, Kylesa, Caspian
Lelag : Conan, Kylesa, Kadavar
Manuwino : Slayer, Rob Zombie, Slapshot
Nonohate : Caspian, Electric Wizard, Septic Flesh
Pentacle : Death To All, Kvelertak, Caspian
Tang : Caspian, Sepultura, Godflesh

Mardi 08 avril 2014

Anthony Reyboz est le nouveau batteur de Kronos. Le groupe va prochainement entrer en studio pour enregistrer son quatrième album.

Mercredi 19 mars 2014

La page de Kronos rejoint les rangs du site. Un peu de Brutal Death made in France pour vos oreilles ?

Jeudi 18 décembre 2008

Kronos sera en concert à Toulouse le 15 février prochain au Havana Café en compagnie de Zubrowska, Svart Crown et Heresic Synopsis.

Vendredi 06 avril 2007

Kronos, Benighted et Fatal se lancent dans une tournée commune du 27/10/07 au 04/11/07. Si vous faites partie d'une orga et êtes intéressés, envoyez un mail à l'adresse suivante.

Jeudi 02 novembre 2006

Les français de Kronos ont mis un titre de leur prochain album sur leur page myspace.