Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere
Pochette Spotted Horse Pochette Full Upon Her Burning Lips
Chroniques
Pochette In The Raw
Pochette Metaportal
Pochette The Den
Pochette Broken Play Pochette ...

logo Koldbrann

Biographie

Koldbrann

Digne héritier du Black Metal Norvégien des années 90, Koldbrann s’est formé en 2001, sortant deux ans plus tard son premier album, Nekrotisk Inkvisition, au son très raw et évoquant clairement les groupes de la seconde vague de Black Metal. Si la production des albums suivant s’améliore, le groupe poursuit dans sa voie : mélodies froides et intenses, rappelant tantôt Darkthrone, tantôt Gorgoroth. Côté inspiration, Koldbrann  chante ses terres natales, une nature glacée hantée par la mort et le désespoir. Les tournées successives à travers l’Europe ont affirmé le succès du groupe, celui-ci se retrouvant aux côtés de Taake ou encore de Shining. Koldbrann est désormais l’un des fiers représentants de la scène Black Metal actuelle en Norvège, mêlant influences du passé et créativité.

Chronique

Vertigo ( 2013 )

A l’image du Punk et de son explosion dans les années 70 puis de la disparition de ses fondateurs, le Black Metal a lui aussi connu un âge d’or adulé et désormais révolu. Que l’on évoque les groupes anglais de 1977 ou la scène norvégienne des nineties, les deux mouvements ont connu des phénomènes quasi-similaires : médiatisation, effet de mode, exportation au-delà des frontières du pays fondateur, etc… A l’instar de son cousin d’Albion, le Black norvégien (apparu plus récemment) n’a pas perdu ses premiers théoriciens ; cependant nombre d’entre eux ont choisi de nouvelles voies musicales : Darkthrone officie désormais dans un mélange Punk/Heavy/Black, Ulver dans l’Electro, tandis que les Mayhem et autres Immortal ont nettement amélioré leur qualité de production. Comme pour son éphémère ancêtre à crête, la question peut se poser pour le Metal noir made in Norway : « Is Black Metal dead ? »

Quelle que soit la réponse (à supposer qu’il y en ait une), Koldbrann et son album Vertigo offre un nouveau souffle à cette scène si singulière. Adepte de riffs froids et de voix tranchantes, le groupe propose un style hybride entre le Black de ses aînés et une énergie Punk. Koldbrann ne se prive pas en effet d’allier une instrumentation allègrement inspirée de la vague des années 90 à diverses influences. Le groupe en ce sens relève un défi non négligeable : proposer un album à la fois ancré dans une tradition Black mais également une œuvre qui va de l’avant et apporte une évolution  au cœur d’un style parfois trop immobile.

La deuxième track « Totalt Sjelelig Bankerott », où le vocaliste du groupe partage le micro avec le chanteur de Kvelertak pourra ainsi surprendre (agréablement) l’auditeur, de même que la très efficace « Stolichnaya Smert », qui pourrait devenir un véritable hymne à Circle Pit, laissant entendre une trompette durant les dernières secondes. Sans oublier l’apparition, certes discrète mais agréable, de claviers qui achèvent habilement le dernier morceau « Indertia Corridors », une track faisant la part belle à de vastes espaces soniques. Mais que les amateurs du style dans sa forme plus classique ne se détournent pas de cet album ! Nul doute que ceux-ci seront conquis par le riff final de « Introvertigo », et sa dimension hypnotique, offrant une véritable plongée dans l’album. Les nostalgiques de Gorgoroth période Quantos Possunt Ad Satanitatem Trahunt apprécieront également « Drammen » pour son départ mid-tempo, laissant le soin aux six-cordes de créer une atmosphère glaciale, théâtre des vociférations d’un Mannevond à la trachée d’acier. L’auditeur exigeant décèlera peut être néanmoins dans Vertigo une influence Punk très présente prenant le pas sur d’éventuelles ambiances, atmosphères sombres et envoûtantes.
 Par ailleurs, les fans de la première heure regretteront peut être le son plus crasseux et authentique de Nekrotisk Inkvisition, précédant de dix ans le présent album. Il est vrai que le Koldbrann de 2013 bénéficie d’un son nettement plus épuré, la question de sa nécessité se pose, à l’heure où nombre de groupes s’orientent vers un son assez proche des autres genres de Metal. D’autant que l’aspect raw (dû à un manque de moyen et/ou un choix artistique) contribuait largement au climat d’obscurité du premier album de la formation.

Quoi qu’il en soit, cet album de Koldbrann, quelque peu éloigné des précédents efforts du groupe de par l’intrusion d’influences a priori étrangères au Black Metal, est une œuvre réussie et efficace. Vertigo brille par sa cohérence et par l’habilité de ses géniteurs à apposer leur marque de fabrique au sein d’un style exigeant et parfois hostile à la nouveauté et l’originalité.

A écouter : Stolichnaya Smert, Goat Lodge
Koldbrann

Style : Black Metal
Tags :
Origine : Norvège
Site Officiel : koldbrann.net
Myspace :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :