logo King Woman

Biographie

King Woman

King Woman est fondé en 2009 par Kristina Esfandiari à San Francisco. Cependant, le groupe, cristallisé autour de Joseph Raygoza (Batterie) et Peter Arensdorf (Basse), ne produit aucun disque jusqu'en 2013, date à laquelle la chanteuse quitte Whirr.
Produisant deux singles bien reçus par la critique en 2013 et 2014, The Flenser Records décide de signer la formation. L'ep Doubt, première sortie pour ce label, est mis sur le marché en 2015. Colin Gallagher vient ensuite renforcer le groupe comme second guitariste. King Woman sort alors son premier album, Created In The Image Of Suffering  en 2017 chez Relapse Records.

Chronique

15 / 20
1 commentaire (13.5/20).
logo amazon

Doubt ( 2015 )

Dire que l'on croule sous les informations concernant King Woman serait mentir puisque Le projet de l'ex chanteuse de Whirr ne compte qu'une poignée de single et un EP, Doubt. Stylistiquement, ce dernier se rapproche des productions de Chelsea Wolfe, notamment sur son dernier album. Difficile en effet de ne pas faire le parallèle entre les deux artistes lorsque l'on écoute cet EP faisant la part belle aux instrumentations lourdes et denses, hybridant le Shoegaze et le Doom, et des parties vocales féminines, belles et maîtrisées. 

Il se dégage de ces quatre titres une grâce certaine teintée de mélancolie, de passion et de tristesse. Difficile de ne pas être charmé devant ce disque qui possède une identité bien marquée. Naturellement, de nombreux noms viennent en tête et on pourrait être tenté de réduire King Woman, sa jeunesse aidant, à un mélange savant entre Whirr, Windhand et Chelsea Wolfe. Grossière erreur que nous ferions là tant Doubt dispose d'un petit quelque chose, difficile à pointer du doigt, impossible à décrire mais simple à nommer : une âme. Que ce soit grâce à la prestation vocale de Kristina Esfandiari, toute en finesse, ou grâce à la structure même des différentes compositions qui permet aux riffs du groupe de se déployer, de se métamorphoser et de s'envoler, il réussit à séduire. Bien évidemment, on pourra reprocher à cet EP une durée assez courte mais est ce vraiment un défaut ? Si cela constitue le coup d'essai du groupe, alors nous avons toutes les raisons de penser qu'un hypothétique futur album sera un coup de maître. 

Doubt porte au final mal son nom puisqu'il va sans dire qu'il s'agit d'une réussite. Souvent comparé à Chelsea Wolfe ou PJ Harvey jouant du Doom, King Woman a toutes les cartes en main pour suivre un chemin aussi intéressant que ces deux artistes.

A écouter : Oui.
King Woman

Style : Postcore / Shoegaze
Tags : - -
Origine : USA
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 4 amateurs Facebook :