Albums du moment
Pochette Años En Infierno
Pochette Mestarin Kynsi
Pochette Naiv Pochette Ascension
Chroniques
Pochette Eleventh Hour
Pochette La Battue
Pochette Necroscape
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov
Pochette Summerland
Pochette Fearmonger Pochette The Talkies
Découverte
Pochette Discography

Titre : Hosannas From the Basements of Hell Année : 2006

Tracklist
1 - This Tribal Antidote
2 - Hosannas From The Basements Of Hell
3 - Invocation
4 - Implosion
5 - Majestic
6 - Walking With Gods
7 - The Lightbringer
8 - Judas Goat
9 - Gratitude
Acheter : logo amazon
Collection : 10 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 17.79/20 (7 avis dont 7 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Hosannas From the Basements of Hell aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

salival 18 / 20 Le 10/09/2010 à 15H08

En 2003, Killing Joke publiait un album inattendu, le plus violent et enragé qu'ils aient jamais composé, une sorte de pamphlet anti-Bush sans concession. La rythmique était assurée pour l'occasion par un Dave Grohl encore une fois pachydermique.
Lassé du son trop lisse des nouvelles productions, Jaz Coleman a décidé que ce nouvel opus serait enregistré de façon entièrement old school. Le groupe a alors écumé un grand nombre de studios souterrains, explorant quantité de pays dont l'histoire fut marquée par la guerre (Liban, Éthiopie, Bolivie...), pour bien imprégner les compositions du climat pessimiste mondial. Les puissantes guitares metal et les samples industriels laissent leur place au post-punk le plus crade et malsain, proche de ce que faisait le combo à la fin des 70's avec des titres comme Wardance. La basse de Paul Raven gronde méchamment tandis que les guitares tranchantes de Georie Walker finissent de nous passer les tympans au mixeur.
Les rythmes tribaux, presque incantatoires, hantent une nouvelle fois la plupart des morceaux, participant ainsi à de lentes mais inexorables montées d'adrénaline. Jaz Coleman hurle d'un bout à l'autre de cette oeuvre moderne au caractère terriblement alarmiste. Les structures sont longues et inquiétantes, mais s'imposent pourtant comme les plus efficaces jamais composées par les anglais. Il suffit bien souvent de 3 riffs annihilateurs soutenus par une rythmique entêtante pour donner ce caractère quasi mystique à un album qui surpasse son pourtant glorieux prédécesseur.
Killing Joke ne plaisante plus, mais tue toujours, grogne, montre les dents et crache son venin à la face d'une civilisation irrémédiablement chancelante. Jamais la fin n'a été aussi proche, jamais nous n'avons été aussi impatients d'y assister.

Unspeakable 19.5 / 20 Le 15/02/2010 à 14H37

la Synthèse des Joke!!
Brulot bruitiste, incandescent, avec Hossanas, Implosion (les inspirations de Geordie!!!) et le génialissime Invocation, qui laisse place à des parties instrumentales mémorables, ce riff de guitare répétitif envoutant soutenu par les cordes ...
Enorme et bien meilleur que son prédécesseur!

TonioPizza 15 / 20 Le 02/09/2007 à 19H10

Cet album est la synthèse de tout ce qui fait Killing Joke, certes, mais pourquoi faut-il qu'il commence par deux titres moins inspirés? Dommage car à partir d'Invocation, l'album décolle réellement, et Killing Joke ramène son apocalypse musicale pour notre plus grand plaisir.

mitolofuckin 20 / 20 Le 28/08/2007 à 21H40

Pour le novice en matière de ""blague qui tue", n'hésite pas l'ami, c'est du bon, c'est du bien lourd ; le nom de l'album colore impéccablement ce qui s'y trouve.

zzzz 16.5 / 20 Le 12/10/2006 à 20H27

Excellent disque ! On reconnait tout de suite le son propre à killing joke. Pas mal d'excellent titre, d'autre un peu moin bon mais rien à jeter !
Puis l'artwork est tres sympa.

tom senet 18.5 / 20 Le 22/05/2006 à 20H53

Un son de cave absolument parfait!

On the Move 17 / 20 Le 26/04/2006 à 15H10

Le talent de "Papa Jaz" pour les intimes en tant que chef d' orchestre est bien réel bien qu' il soit aussi fermier militant écologiste et curé ... c' est ainsi qu'il a rencontré Dave Grohl ... qu'il a eu en confession je vous rappelle !

La preuve de ce talent est la magnifique "Invocation" , trance aux accents orientaux* où les individus de toutes les nations sont invités à se rejoindre et réfléchir sur le sort de notre décadente civilisation ...

* (Jaz serait adepte des courants philosophiques orientaux tel que l' hindouisme, le boudisme ...)