Albums du moment
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette Nighttime Stories Pochette Sphere
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Kill The Thrill

Biographie

Kill The Thrill

Kill The Thrill est un trio formé à Marseille en 1993 autour de Marylin Tognolli et Nicolas Dick, membres fixes du groupe. Leur premier album voit le jour en 1993 avec l'aide de David Wever (Treponem Pal, Young Gods). Dès lors Kill The Thrill arpente les routes européennes aux côtés de Killing Joke, NeurosisEinstuerzende Neubauten, Zeni Geva ou encore Coroner.
Leur musique s'articule autour d'atmosphères industrielles, de rythmes lourds et de textures organiques en faisant une formation rock à part. En 2005, sort Tellurique sur Season Of Mist.

Chronique

19 / 20
11 commentaires (18.27/20).
logo amazon

Tellurique ( 2005 )

203 Barriers marquait une évolution significative au sein de la musique de Kill The Thrill. Davantage aéré, parfois même lyrique, l'ensemble formait un mélange touchant et puissant de cold wave et de noise rock baigné d'atmosphères industrielles. 5 ans plus tard, Tellurique confirme la voie prise par l'expression de Kill The Thrill. Mais au delà de cela, ce nouvel album fait parti de ces disques qui nous lient définitivement à eux dès les premières écoutes. Car en plus d'être accessible, Tellurique est une oeuvre profonde et réfléchie qui prend racine en nous avec le temps.

Définitivement sans complexe, les marseillais n'ont que faire des carcans stylistiques. Ils entrevoient aussi bien la froideur des rythmes en acier que les mélodies imparables ou les atmosphères brûlantes tout en textures et variations. Il en ressort des morceaux épiques débouchant sur de grands espaces (A little salt for a better feeling, Permanent Imbalance, Like Cement) et des exutoires assommant emplies de noirceur, puant l'essence et la ferraille rongée par les flammes. Soave, dont les paroles en français écrites et prononcées par Marylin Tognolli, est le parfait témoin de la présence d'un malaise déchirant et d'une colère enfouie qui ne demande qu'à se déverser. Chaque mot est une goutte d'huile jetée sur le feu, une gorgée de bile acide, un crachat haineux en pleine figure.
En véritable alchimiste, Kill The Thrill cherche et trouve l'équilibre instable entre torture industrielle et recueillement sage grâce à des enchaînements manichéens de morceaux dantesques. Lorsque le trio nous plonge littéralement dans l'obscurité, il montre également du doigt un point lumineux synonyme d'espoir (Soave / Like Cement). Lorsque que c'est dans la clarté que nous évoluons, c'est en vérité dans un trou noir que nous nous dirigeons (Permanent Imbalance / An Indefinite Direction).
Le chant abrasif de Nicolas Dick, véritable épicentre du séisme, est d'une charge émotionnelle saisissante qui sublime l'orchestration et participe allégrement à l’établissement de climats variés. Car Kill The Thrill sait toujours aussi bien user de l'électronique (batterie, samples aériens ou crasseux) pour nuancer un jeu de cordes tranchant. Qu'elles soient massives et monolithiques ou planantes et aérées (parfois même tout ça à la fois), les compositions sont d'un dynamisme impressionnant et confèrent à l'ensemble une originalité sans faille. On retiendra également la reprise venimeuse du puissant Us and Them de Godflesh (tiré de l'album du même nom) qui débouche sur The Finish, qui comme son nom l'indique, clôture l'album en douceur et de manière presque religieuse, la faute au magnifique sample en toile de fond qui pourrait s'apparenter à des sons de cloches.

A l'image de la pochette, Kill The Thrill forge un paysage sombre, lourd et menaçant mais également une étendue infinie inlassablement balayée par un vent vigoureux porteur d’une énergie inépuisable, motrice de cet univers à la profondeur abyssale. Quand la rythmique plombée des Swans et le souffle glacial de Godflesh se retrouvent enveloppés par l'expression fumante du spleen de Kill The Thrill, il en ressort Tellurique, un aboutissement personnel autant qu'un chef d'oeuvre musical. Intemporel, Tellurique l'est à coup sur.

Ecouter Permanent Imbalance, Diaphragme, Soave sur leur page MySpace.

A écouter : Les yeux ferms
Kill The Thrill

Style : Noise Rock / Indus / Ambient / Cold Wave
Tags : - - -
Origine : France
Site Officiel : killthethrill.free.fr
Myspace :
Amateurs : 24 amateurs Facebook :