Biographie

Kemuri

L'aventure de Kemuri commença en 1995 au Japon. Leur premier album "Little Playmate", a bénéficié d'une distribution assez large de par le monde grâce à la notoriété acquise au fil des concerts dans leur pays natal.Une autre caractéristique importante du groupe, c'est sa philosophie: la PMA, Positive Mental Attitude qui leur permet d'aller de l'avant sans hésiter. C'est ainsi que le groupe s'engage dans une tournée américaine au sein du "Ska Against Racism Tour" organisé par Mike Park de Bruce Lee Band. Le groupe avait rencontré ce dernier lors d'un voyage de promotion du groupe aux Etats Unis. A la fin de ce tour, Kemuri enregistre son deuxième album '77 days" (1998) qui raconte en partie la vie en tournée et expose clairement la philosophie du groupe. Bill Stevenson et Stephen Egerton (des All/Descendents) se chargent de la production dans leur studio à Fort Collins, Colorado. Les 7 membres du groupe s'engagent à nouveau dans une tournée, cette fois ci au Japon, aux Etats Unis et en Europe, dont les premiers concerts sont joués en France. L'année 2000 voit l'arrivée de "Senka-Senrui" le troisième album, et d'un changement de line-up (2 des 3 membres de la section cuivre sont remplacés). Le groupe gagne en notoriété et vient de sortir, en 2001, un quatrième album intitulé "Emotivation".

Chronique

Emotivation ( 2001 )

Cet Emotivation commence bien avec "The Rhythm", une chanson ska/punk bien festive et pêchue comme Kemuri à l'habitude de nous en livrer. Suit "Rockin'" qui reste dans la même trempe quoiqu'un peu plus ska. On sent tout de suite l'ambiance des compos chantées propres à beaucoup de groupes ska ou ska/punk avec les chœurs bien joyeux et les refrains entraînants et motivants. "Bonfire" est également une chanson classique mais efficace. C'est après ces trois premières compos que les choses se gâtent. En effet, l'album prend de forts accents rock 'n' roll mélangés au ska/punk habituel...Une chanson comme "Confession" qui présentent des couplets aux intonations empruntées au rock 'n' roll et des solos qui en font autant. Au final, on retrouve une ambiance bien moins tournée vers le punk rock... "City life", "Try to be yourself" sont autant d'hommages ska au rock 'n' roll des années 60 que ça en devient lassant.
Et sans même l'énergie vitale du r'n'r, Kemuri perd de sa verve si caractéristique sur 77 Days par exemple. Le son est plus plat, plus monotone. La voix de Fumio a également perdu de sa vivacité qui le rapprochait d'un groupe comme Hi-Standard; sans compter qu'elle est un peu en retrait, ce qui n'arrange pas non plus les choses.
La production y est surement pour quelque chose: avant, l'expérience de Bill Stevenson les avantageait...
Des chansons comme "Smoke", "Without a word to share" ou "Half a glass of water" rattrapent heureusement l'ensemble mais on ne retrouve pas encore intégralement l'enthousiasme et l'énergie d'antan.

Si vous êtes fan du groupe, je vous conseille tout de même d'écouter cet album mais si Kemuri ne vous inspirait déjà pas avant, je doute qu'Emotivation vous réconcilie avec le combo japonais. Quant à ceux qui ne connaissent pas ou qui souhaitent découvrir le groupe, 77 Days ou Senka-Senrui sont certainement plus indiqués.

A écouter : Bonfire - Smoke - The rhythm
Kemuri

Style : Ska / Punk
Tags : -
Origine : Japon
Site Officiel : kemuri.com
Amateurs : 8 amateurs Facebook :