Albums du moment
Pochette Ritma
Pochette Fossil
Pochette Playful Winds Pochette The Quiet Earth
Chroniques
Pochette Volp
Pochette Dread Reaver
Pochette Zeit
Pochette Nera

Biographie

Kardashev

Kardashev est un groupe aux multiples facettes mélangeant Deathcore, Black Metal et Post-Rock. Créé en 2012 et originaire de l'Arizona, le groupe est actuellement composé de Nico Mirola à la guitare, Mark Garrett au chant, Alex Rieth à la basse et Sean Lang à la batterie. Dès 2012, le groupe sort Progression une démo mixant Deathcore et ambiances atmosphériques. L'année suivante, le groupe propose Excipio un EP lorgnant du coté du Death Metal. Continuant sur sa lancée, en 2014, le groupe enregistre Iota pt. I puis passe le cap du premier 'full-length' avec Peripety publié en 2015. Peu à peu, le groupe ajoute de plus en plus de passages Ambiant à ses compositions et c'est sur l'album The Almanac en 2017 que leur musique intègre complétement des éléments Shoegaze et Post-Rock.

Chronique

The Baring of Shadows ( 2020 )

La musique de Kardashev (nom dont le lien avec l’astrophysicien Nikolaï Kardashev ne fait aucun doute) est une invitation au voyage. Depuis 2012, avec leur premier EP Progression, les Américains proposent un Deathcore agrémenté de passages atmosphériques évoquant les thèmes de l’espace et des astres. Les sorties suivantes ajoutent des éléments métaphysiques (la vie, la mort, le temps) qui viennent compléter les thèmes évoqués au fil des titres. Avec The Baring of Shadow, le groupe continue ses expérimentations progressives mêlant Death Metal, Deathcore, Post Metal et Shoegaze (que s'apelerio Deathgaze).

Dès les premières minutes du titre d’ouverture A Frame. A Light, le ton est donné. Kardashev joue avec les nuances et alterne les ambiances : des mélodies calmes et atmosphériques, qui évoquent un Post-Rock aux inspirations mélancoliques (à la manière de Godspeed You! Black Emperor), coexistent avec des passages dans lesquels la distorsion et la double pédale écrasent l’auditeur sous leur puissance (Slow-Sleep).

Attention tout de même, résumer la musique de Kardashev à une alternance aussi binaire serait tout de même un peu simpliste. Les constructions s’inspirent des traditions Post-Rock et Post-Metal, les couches s’ajoutent les unes aux autres pour former, in fine, un assemblage mélodique cohérent. Les Américains adorent s’aventurer dans des plans mid-tempo où une guitare lourde et grave s’harmonise avec une lead planante et envoûtante (A Frame. A Light). Chaque titre se permet des parenthèses dans des sous-genres explorés par le groupe tout au long de sa discographie. Les influences sont ici mixées pour créer un ensemble cohérent et les passages Deathcore du titre Snow-Sleep côtoient les parties Post-Metal du titre suivant Torchpassing sans choquer l’auditeur·ice. 

Toutes ces influences se retrouvent enveloppées dans une nappe Shoegaze, mise en avant par la production claire et vaporeuse de cet EP. A l’image de Sunbather de Deafheaven, la reverb’ est contrôlée avec précision pour magnifier les ambiances tout en évitant la surenchère qui rendrait l’ensemble inaudible et brouillon. Influence Deathcore oblige, dans les moments où la violence prend le dessus, la sonorité de la production s’oriente vers des textures beaucoup plus acérées et impactantes sur fond de double pédale triggué et de distorsion ultra puissante (Heartache).

Ces multiples ambiances sont incarnées à merveille par le travail vocal de Mark Garrett. Les capacités du chanteur à naviguer dans différents registres vocaux est impressionnante. Kardashev accorde ici plus de place au chant clair, jouant avec les nuances et les sensibilités pour décupler les sentiments de l’auditeur·ice. Ces nouveautés et ce travail de profondeur sont très bien représentés dans l’outro Leprous-esque du titre Snow-Sleep. Le côté growl n’est pas en reste et pioche dans des influences Deathcore style Rose Funeral avec des growls graves et gras (Snow-Sleep), mais aussi dans des sonorités plus criardes typées Black Metal (Hearthache).

The Baring of Shadow n’as pas besoin de faire appel à une technicité outrancière pour s’exprimer. Toutes les émotions sont transportées par les mélodies, les nappes atmosphériques et les évocations d’images. La longueur des titres (entre 5 et 7 minutes) permet au groupe de prendre le temps de poser tous les éléments narratifs (perte d'un proche, acceptation de la mort) des histoires racontées. Celles-ci sont d’ailleurs parfaitement illustrées par la magnifique pochette du disque et les artworks alternatifs liés à chacun des quatre titres de cet EP (pour les curieux·euses, elles sont visibles en fouillant spécifiquement chaque titre de l’album sur Bandcamp). 

Les musiques actuelles gomment de plus en plus les limites entre les genres. Dans cette lignée, Kardashev réussit à créer un mélange audacieux et rafraîchissant. Pour apprécier cet EP, posez-vous et préparez-vous pour ce voyage (très court mais très intense) dans les méandres vaporeux du “Deathgaze” de Kardashev.

A écouter : Snow-Sleep, Hearthache
Kardashev

Style : Deathcore Progressif
Tags : - -
Origine : USA
Site Officiel : https://kardashevband.com
Bandcamp :
Amateurs : 0 amateur Facebook :