logo Kakistocracy

Biographie

Kakistocracy

Matt - guitare, chant
Jason -chant, batterie
Jordan - basse
Meghan - guitare

Groupe fondé en 1997 en Virginie par Matt Casteels, Daniel Serber et Josh Kelly, Kakistocracy émigre un temps dans le Tenesse avant de s'établir durablement en Caroline du Nord. A son actif , outre plusieurs splits et seven, un album, Cast Aside Your Chains and Dance, sorti en 2004 chez Profane Existence, ainsi que deux tournées européennes.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire

An Apology 7" ( 2008 )

Kakistocracy est actuellement l'un des groupes les plus intéressants (peut-être LE plus d'ailleurs) de la scène nord américaine aux côtés de Protestant et autres Masakari. Sorti en 2008, An Apology 7" n'est donc pas véritablement une nouveauté, encore moins lorsque l'on sait qu'il rassemble des enregistrements de 2005 avec un line-up différent de l'actuel. Trois titres en brochette, témoignant d'un potentiel qui n'est plus à démontrer puisque Kakistocracy l'éprouve depuis une dizaine d'années.
Une production rèche, sans aucun artifice, les Américains foncent tête baissée dans le registre raw punk, avec une rythmique ligne dure mais dont l'apparente sècheresse ne doit pas occulter une mise en pace plus complexe qu'il n'y paraît. Des titres aux structures assez fouillées, alternant contre-temps et plages plus basiques ("Liberation Through Consumption"), des guitares se tirant la bourre et trois chants pour corser le tout, An Apology 7" est un concentré de dynamite qui ne se refuse pas. D'autant plus que Kakistiocracy injecte dans ses veines une forte dose mélodique façon southern, puisée dans les marécages de Karst ou Kylesa dont les effets s'avèrent surpuissants ("An Apology"). De quoi donner envie de se jeter sur le split avec Nux Vomica sorti la même année.

Tracklist : 1. Liberation Through Consumption, 2. Claustrophobia*, 3. An Apology.

A écouter : C'est clair