Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Joe Jackson

Biographie

Joe Jackson

Joe Jackson est né en 1954 à Burton upon Trent, en Angleterre. Jeune, il apprend à jouer du violon et du piano. A seize ans, il se produit dans les bars de la ville, et gagne une bourse d’étude pour aller étudier à la London’s Royal Academy Of Music, où il en sort diplômé. Pourtant, à sa sortie, il penche son orientation musicale dans la Pop et le Rock. Il forme un groupe, avec pour guitariste, Gary Sanford, David Houghton à la batterie et Graham Maby à la basse. Groupe qui sera maintes fois remanié par la suite. Il fera en effet appel à beaucoup de musiciens et chanteuses de tous horizons, comme le prouve sa discographie très riche et variée en style musicaux. Joe et son groupe débute leur carrière en proposant du Pop-Rock mélangé à quelque intonations Reggae. Avec les albums Look Sharp!, premier album qui le rendra connu, notamment grâce au single Is She Really Going Out With Him? et  l’album I’m The Man en 1979. Dans cette période, avec Elvis Costello, Queen, Graham Parker et quelques autres, Joe Jackson faisait partie des artistes qui défiaient la scène Punk en Angleterre alors très à la mode, proposant un son plus Pop et New Wave. Un style qu’ils introduiront aux Etats-Unis à la fin des années 70.

En 1980, il produit un album plus orienté sur la New Wave et le Ska, Beat Crazy. Puis, en 1981, il se frotte au monde du Jazz en sortant Jumpin’ Jive. La reconnaissance mondiale arrive dans l’année 1982, à la sortie de son cinquième album, Night And Day en hommage au compositeur américain, Cole Porter, qui se classe n°3 des ventes en Angleterre et n°4 aux Etats-Unis, devenant ainsi disque d’or. Le  single Steppin' Out se classe n°6 dans les charts en Grande Bretagne et au Billboard américain ce qui en fait un hit mondial. Il produit la bande son du film Mike’s Murder en 1983, puis l’année suivante, il sort l’album Body And Soul, un disque qui surprend par son orientation plus latine, une fusion de Rock, de Salsa et de Jazz. Le hit single You Can’t Get What You Want (Till You Know What You Want) fera à nouveau un tabac.

En 1986, Joe en a marre de la vague Pop-Rock actuelle  et décide de créer un album moins accessible aux radios et MTV. Il sort donc Big World, aux intonations de World Music, malgré des sonorités Pop-Rock. Par contre, en 1987, la première rupture avec le genre est réussie puisqu'il s’essaie à un nouveau genre, la Musique Classique. Il sort Will Power, un album instrumental, qui ne fera pas l’unanimité des critiques, mais qui prouvera que Joe est un musicien hors pair.  Il s'attaque une nouvelle fois à une B.O, celle du film Tucker : The Man And His Dream de Francis Ford Coppola en 1988. La même année sort son premier album live, Live 1980/86.
1989, il sort Blaze Of Glory, et revient à un son Rock, bien que beaucoup de musiciens et d’instruments différents soient utilisé pour la production de cet opus, principalement des cuivres et des percussions, puis en 1990, Joe Jackson quitte le label A&M, pour Virgin. Un best of voit le jour, Stepping Out : The Very Best Of Joe Jackson.

Deux ans après Blaze Of Glory, Joe refait parler de lui en sortant Laughter & Lust, un album Rock avec une certaine influence des percussions. Mais dans la deuxième partie de la décennie, il se fatigue à nouveau de la Pop et du Rock et change radicalement ses orientations, pour les portées de la Musique Classique sur ses trois efforts suivants. Night Music, sorti en 1994, est orienté musique traditionnelle et symphonie classique, puis, en 1997, le très surprenant Heaven & Hell s’inspire des sept péchés capitaux qui étonnera par sa consistance et par un titre très violent pour le style de Joe (Right). L’album est en fait crédité Joe Jackson & Friends car une multitude d’amis de Joe y prenne part dont notamment Brad Roberts (Crash Test Dummies),  le  soprano mondialement reconnu, Dawn Upshaw et la chanteuse Suzanne Vega. En 1999, Joe Jackson produit Symphony No.1, qui lui vaudra plus tard un Grammy Award. La même année, il fait paraître son autobiographie, A Cure For Gravity.

Après Summer In The City : Live In New York enregistré en 1999, un concert où trois musiciens seulement se produisent sur scène (Joe jouant lui-même le piano et assurant le chant, Graham Maby la basse et Gary Burk à la batterie), les années 2000 sont un retour aux sources pour Joe Jackson. Il  a activement participé aux campagnes contre les lois anti-tabac, aux Etats-Unis et en Angleterre, lui-même étant un grand fumeur. Il fini par quitter New-York pour se réinstaller en Angleterre tout d’abord, puis à Berlin. Night And Day II, une suite logique à son album de 1982, voit le jour en 2000 où il y décrit la vie à New York à travers différents personnages, suivit de l’album live Two Rainy Nights : Live In The Northwest - The Official Bootleg en 2002. En 2003, Joe Jackson et son groupe originel, produisent un album Pop-Rock, Volume 4 qui est suivit par Afterlife, un album live enregistré pendant la tournée 2003 aux Etats Unis. Enfin, en 2008, âgé de 53 ans, Joe et son groupe, sorte leur dernier album en date, Rain, opus orienté Pop qui donnera également lieu à un live At The BBC en 2009.

Entre trente ans de carrière, Joe Jackson aura touché à nombreux style musicaux, de la New Wave, aux intonations Ska et Reggae, du Jazz au Rock, il se perfectionne et réinvente sa musique, pratiquement à chaque nouvel effort. C'est aussi un excellent instrumentiste puisqu'il excelle au piano, synthé, et joue également du saxophone et de l’accordéon pour en citer quelques-uns.