Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

Biographie

Jello Biafra & The Guantanamo School of Medicine

Jello Biafra - chant
Bill Gould - basse
Jon Weiss - drums
Ralph Spight - guitare
Kimo Ball - guitare

C'est en réfléchissant à la manière de fêter dignement ses cinquante ans que Jello Biafra (ex-Dead Kennedys, Lard, Tumor Circus...) s'est décidé à reformer un groupe. Dix ans auparavant, il avait tenté un retour avec le guitariste Ralph Spight (Victims Family, Freak Accident, Hellworms), Billy Gould (Faith No More) et le batteur Jon Weiss (Sharkbait, Horsey). Après des répetitions durant un mois, le quintet nommé Jello Biafra and the Axis Of Merry Evildoers monte sur scène pour deux soirées sold out au San Francisco's Great American Music Hall.
Avant d'entrer en studio pour l'enregistrement de The Audacity of Hype, Biafra recrute le guitariste Kimo Ball. Le groupe est rebaptisé The Guantanamo School of Medicine.

Chronique

12.5 / 20
3 commentaires (17.17/20).

The Audacity of Hype ( 2009 )

Si on fait les comptes, Lard aura été le projet de Biafra le plus intéressant de l'ère post-Dead Kennedys. Et c'est peut-être seulement maintenant que l'on s'aperçoit que le groupe californien était avant tout une voix, LA voix de Jello, reconnaissable entre mille, avec sa scanssion de télévangéliste. C'est peut-être pour cette raison aussi que sans la musique des Kennedys, le chant de Biafra et ses projets successifs tiennent davantage de l'anecdotique qu'autre chose, de supports uniquement destinés à la mise en valeur de son personnage. Vision un peu malhonnête quand on connaît la bête mais peut-être pas complètement fausse. Parangon du punk californien des années 80, découvreurs de talents avec son label Alternative Tentacles, homme politique et engagé, le fait est qu'il n'y a  quasiment rien à reprocher à Biafra si ce n'est peut-être son entêtement à nous refiler régulièrement des productions au final assez fades.
The Audacity of Hype ne dérogera pas à la règle. A première vue the GSoM a tout de la machine de guerre : en représentants de la garde prétorienne, Billy Gould des cultissimmes Faith No More, Spight des non moins cultissimmes Victims Family et Jon Weiss, présenté comme le frère d'Andrew Weiss (ex-bassiste du Rollins Band), une prod monstrueuse, un punk burné fonctionnant à fond la caisse et réglé au quart de poil de cul. Un album bien sous tous rapports, donc, mais une inspiration un peu tiédasse, des riffs sans relief qu'on nous refile depuis vingt ans pour une écoute qui, vu la longueur du skeud (50 mn), devient héroïque. Biafra campe son rôle de boute-en-train comme jamais, dénonçant à tour de bras travers politiques, économiques et culturels de ce monde. Sans surprise, mais les intentions de fond restent toujours louables. Toutefois on est quand même assez loin des années de subversion lorsque le sieur terrorisait la classe politique US lors des concerts de DK ou faisait un sort à la bannière étoilée affublé d'un casque de la Werhmacht, le bras levé. Et ce n'est pas la cover rappelant celle du "Hope" de Obama, signées toutes deux par Shepard Fairey, qui effraiera plus que çà le redneck. A écouter pour le bonhomme.

Tracklist : 1. "The Terror Of Tinytown", 2. "Clean As a Thistle"*, 3. "New Feudalism"*, 4. "Panic Land", 5. "Electronic Plantation", 6. "Three Strikes", 7. "Strength Thru Shopping"*, 8. "Pets Eat Their Master"*, 9. "I Won't Give Up"

A écouter : The Terror Of Tinytown, New Feudalism
Jello Biafra & The Guantanamo School of Medicine

Style : Punk Hardcore
Tags : -
Origine : USA
Myspace :
Amateurs : 14 amateurs Facebook :