Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Carnivore
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus
Pochette The Cabinet of Numinous Song

Biographie

Ironbound NYC

Pete Koller - guitare
Craig Setari - basse
Rich McGloughlin - guitare
Sean O'Brien - basse
Thomaso Skorupski - chant
Jimmy Williams - batterie

Side-project 100 % new yorkais, Ironbound NYC se forme courant 2005 autour de veterans de la scène hardcore de la Big Apple à savoir Craig Setari et Pete Koller, de Sick Of It All, Rich Mc Gloughlin et Sean O'Brien, de Killing Time, Jimmy Williams (Maximum Penalty), et Thomaso Skorupski (Chronic Fear). Ensemble ils enregistrent With A Brick qui voit le jour en février 2006 chez Thorp Records.

Chronique

15 / 20
1 commentaire (6/20).
logo amazon

With A Brick ( 2006 )

Dire que l'on attendait avec impatience le produit d'Ironbound NYC, side-project composé de gloires du hardcore new yorkais, est un bien grand mot. Il est vrai cependant que l'on était assez curieux de savoir ce que pouvait donner cette réunion, curiosité bien involontairement mêlée, il convient de l'avouer, d'un petit sentiment d'inquiétude devant ce qui pouvait s'apparenter à une réunion d'anciens combattants. 

Les premières notes introductives de With A Brick se chargent de dissiper rapidement nos craintes. Manifestement, les lascars ne sont pas là pour taper le carton. Composé de membres de Sick Of It All et de Killing Time, Ironbound NYC puise bien évidemment son inspiration dans ces deux groupes issus de la deuxième génération du New York Hardcore Style, génération qui, à l'instar des Cro-Mags, Crumbsuckers, a partiellement digéré le style radical et sans concession des pionniers tels qu'Agnostic Front, Negative Approach ou Siege, tout en y intégrant des éléments métal. Ainsi, hormis "Lies", "Dismay" et "Truth", pas de morceaux supersoniques et rustiques, l'essentiel de l'album tournant autour de mid tempo énergiques ("With a Brick", "Lost", "Another Day", "Strenght In Unity") habilement structurés aux milieux desquels viennent se greffer quelques breaks dans la tradition du hardcore new yorkais.

Bien évidemment, tout n'est pas parfait à commencer par le son un peu fruste - m'est avis que la session mixage n'a pas du s'éterniser - à des années lumières des dernières productions de Sick Of It All. La tonalité générale manque sincèrement de rudesse et de profondeur, et certains instruments tels que la basse auraient certainement mérité une meilleure attention.
De plus, l'inspiration apparaît parfois quelque peu chancelante. En effet, certains morceaux tels que "Vengeance" ou "Salvation" présentent un côté hyper classique qui aurait pû être rédhibitoire sans la présence de Thomaso Skorupski dont la voix rocailleuse et typiquement eighties démontre que l'agressivité et la force d'impact ne sont pas uniquement les apanages des chanteurs screamo.

On fermera les yeux sur ces petits défauts, l'objectif principal d'Ironbound NYC résidant sans doute au-delà de l'aspect purement musical, notamment se retrouver autour de valeurs communes et célébrer une histoire d'amour entre New York et le Hardcore qui dure maintenant depuis plus de vingt ans. Mais également peut-être entretenir le mythe et prouver encore qu'il y a quelque chose à en tirer. Dans ce cas on est rassuré.

Télécharger : "Lies"

A écouter : "Strength in Unity", "Lies", "Dismay"
Ironbound NYC

Style : NYHC
Tags :
Origine : USA
Site Officiel : thorprecords.com
Site Officiel : gsrmusic.com
Amateurs : 3 amateurs Facebook :